VOS INFOS A DOMICILE GRATUITEMENT

Votre site comores-online.com : + de 150.000 visiteurs par mois, finaliste du prix RFI Net Afrique 2002

Comores-infos est partenaire du réseau électronique africain pour la liberté de la presse. Créé par Reporters sans frontières, le réseau Damoclès agit à différents niveaux pour que soit mis fin à l'impunité dont bénéficient trop d'assassins et tortionnaires de journalistes. Lire la lettre d'information bimensuelle sur l'état de la liberté de la presse en Afrique sur notre site (cliquez sur le lien presse et démocratie).

Nos partenaires : Mwezinet, Al-Watwan et La Gazette des Comores. Notre moteur de recherche, c’est plus de 4100 pages indexées.

Vous êtes aujourd’hui 599 abonnés à recevoir cette lettre. Nous vous remercions de votre fidélité et vous encourageons à parler autour de vous de votre site Portail de la presse comorienne. Beaucoup d'entre vous apprécient ce service. Nous vous remercions de la confiance que vous nous accordez et espérons vous revoir très prochainement sur notre site.



Le Comptoir de l’Océan Indien : votre spécialiste de l’Import-Export aux COMORES

Pour être sponsor de notre newsletter cliquez-ici

Voyagez sans souci aux Comores avec Arfi Voyages

 

Pour que vive COMORES-INFOS et qu'il puisse se développer, le nombre de ses lecteurs et de ses abonnés doit croître. Nous avons besoin de vous, de votre soutien. Abonnez-vous: Vous nous donnez les moyens de la liberté. Vous le savez, seuls les abonnements garantissent l'indépendance d'une publication

 

jeudi 28 décembre 2006

---

Comores: Entretien avec Ahmed Abdallah Sambi

 

 

 

INTERVIEW
21 Décembre 2006

Monsieur Sambi, dans l'enthousiasme de votre élection, vous avez promis des miracles dès les premiers jours de votre mandat. Le temps de grâce passé, les Comoriens attendent toujours les effets de votre "révolution verte" et l'opposition qui avait tenu profil bas, commence à élever la voix. Pensez-vous avoir parlé trop vite ou votre volontarisme bute-t-il contre la difficile réalité du pouvoir ?

(Rires) J'avais dit effectivement qu'après trois mois, les Comoriens apercevraient les premières lueurs de la lumière verte, (NdlR : matra ya mrututu fait référence aux signes précurseurs de sa politique qu'il nomme la révolution verte). J'ai affirmé également qu'ils commenceraient à en récolter les fruits dès le sixième mois. Je pense que j'ai eu raison et les signes sont déjà perceptibles.

Au cours de ma campagne, j'ai pris trois engagements envers mes électeurs : instaurer une vraie justice, lutter contre la pauvreté par l'assainissement de l'habitat insalubre et lutter contre le chômage. Le projet qui est visible aujourd'hui est celui de l'habitat. Le problème d'un tel projet qui me tient personnellement à coeur est son financement.

Vous savez que j'ai obtenu du roi Abdoul Anziz d'Arabie Saoudite, un don de 5 millions de dollars [3,8 millions d'euros, 1, 87 milliard fc] que j'ai décidé de consacrer exclusivement à ce projet. J'ai déjà passé les commandes des équipements nécessaires. Les moules pour la fabrication des briques sont en route pour les Comores. Le matériel pour le montage des sites de fabrication devrait arriver.

Quatorze camions sont déjà achetés, nous en attendons trente autres. J'ai dépêché un représentant en Afrique du Sud pour prospecter auprès des scieries, il se rendra au Mozambique pour négocier le marché du bois qui servira à ce projet. Le choix des sites est déjà fait dans chacune des trois îles. Tout est donc en bonne voie.

Vous êtes un chef d'Etat et vous donnez l'impression de travailler comme un chef d'entreprise. Personne ne sait quels sont les modes de gestion et de fonctionnement d'un projet qui est tout de même public

Effectivement, le gouvernement n'a pas encore dévoilé les stratégies et les procédures de ce grand projet

d'habitat social. Mais les techniciens du ministère de l'équipement y travaillent. Je leur ai cependant demandé de mettre en place deux systèmes de produits.

 

 

 


Envoyer cette lettre à un ami


---

N'hésitez pas à nous communiquer vos commentaires ou suggestions.

Cette lettre est envoyée aux utilisateurs qui se sont enregistrés sur http://www.comores-online.com/Comores-infosweb

Pour la liberté de la presse, abonnez-vous à Comores-infos.

Nos tarifs sont en baisse, profitez de nos promotions.

Abonnez-vous :

- C'est pratique: vous ne manquez aucun numéro. En effet quelques jours après sa parution, la plupart de nos numéros sont introuvables car épuisés.

- Vous nous donnez les moyens de la liberté. Vous le savez, seuls les abonnements garantissent l'indépendance d'une publication.

---

Notre forum  de discussion

Envoyer un commentaire à la rédaction

Abonnez-vous à Comores-infos