Journée des télécommunications : le réseau téléphonique CDMA sera inaugurée à cette occasion

Les Comores s'apprêtent à célébrer le 13 mai prochain la journée mondiale des télécommunications,  alors que les autres pays de la planète célébrent d’habitude cette journée le 17 mai de chaque année. Un décalage du calendrier enraison des élections qu’abrite la pays. A cette occasion, pour donner plus d'éclat à la commémoration de cette année, plusieurs festivités culturelles et sportives sont au programme. On notera notamment l'ouverture du cyber-café du lycée Saïd Mohamed Cheikh de Moroni, l'organisation d'un marathon de Comores Telecom,…

 

La cérémonie officielle de cette journée se tiendra au Palais du peuple sous le haut patronage du chef de l'Etat, le colonel Azali Assoumani. Le moment fort de cette commémoration sera sans doute l'inauguration officielle du réseau téléphonique CDMA à Moroni.

Cette nouvelle option du téléphone fixe sans fil permettra de limiter sensiblement les nombreuses défaillances qu'enregistrent les bureaux de Comores Télécom, notamment à Ngazidja où les dérangements sont devenus la règle. Avec ce nouveau système, la clientèle n'aura pas non plus à se plaindre de cet accueil trop glacé qui lui est souvent réservé au siège de la société nationale des télécommunications.  

Selon les connaisseurs, le réseau CDMA mettra Comores Télécom à l'abri de ces actes de vandalisme dont elle est souvent l'objet dans certaines régions de l'île. En effet, des particuliers se permettaient jusqu'ici de couper les câbles téléphoniques pour leurs besoins personnels. L'on a encore en mémoire l'affaire de détournement de câbles qui fait couler beaucoup da salive à Moroni. Certains coupables ont été radiés de la société tandis que d'autres se trouvent encore à la Maison d'arrêt.

Rappelons qu'il y a encore trois ans, la société nationale des télécommunications évoluait ensemble avec la poste. Pour des raisons pratiques et de bonne gestion, les autorités nationales ont décidé de scinder les deux services. Un an après, l'expérience s'avère concluante. Les affaires semblent bien marcher. Des projets visant à développer le secteur des télécommunications sont en chantier.  Il faut cependant dire que Comores Telecom a de nombreux défis à relever. L'on citera, entre autres, l'amélioration de la qualité des services, la lenteur dans les connexions Internet … Enfin, et c'est l'avis de nombreux Comoriens, le téléphone coûte cher aux Comores, qu'il soit le fixe ou le cellulaire, comparativement à d'autres pays de la région.                      

 MY. Kaïva