Election présidentielle :la campagne dans sa dernière ligne droite

 

La campagne de l'élection présidentielle est entrée, cette semaine, dans sa dernière ligne droite. Les états-majors des candidats multiplient les tournées à travers tout le pays. Depuis jeudi dernier, le candidat Halidi Abderemane Ibrahim a entrepris des rencontres dans les différentes régions de Ngazidja. Après le Mboudé, au nord-ouest de l'île, il visité le Bambao le lendemain. Dans ses meetings, il reprend ses thèmes favoris, notamment la consolidation de la paix sur l'ensemble du territoire, la cohésion sociale, le développement de l'économie nationale et du secteur social.

Le candidat Ahmed Mohamed Sambi était dimanche 7 mai dans le Oichili à l'est, et M. Mohamed Djaanfari, dans le Hambou au centre de l'île, pour défendre respectivement leurs projets de société. C'est une véritable course contre la montre pour se rallier le plus de suffrages. Pour chaque camp, c'est le compte à rebours.

On notera une certaine morosité dans cette campagne. Les rues ne sont toujours pas animées comme cela a été le cas à Anjouan lors de la primaire. A part les démonstrations de force des militants et sympathisants de Sambi, Djaanfari et Halidi, respectivement les 24, 25 avril et le 2 mai dans la capitale Moroni, c'est la calme plat.

La campagne sera clôturée vendredi prochain, 12 mai à minuit. Comme à l'élection primaire, les électeurs feront, cette fois encore, leur choix sur un bulletin collectif portant les photos des trois candidats. Ainsi, les esprits malins qui, d'habitude, donnent des tendances basées sur les bulletins dans la poubelle, auront du mal à imaginer les écarts entre les candidats.                    

M. Soilihi Ahmed