Compte rendu de l’Exposition
du 15 Novembre 2003
dans le cadre de
la Semaine de la solidarité Internationale
et du
Forum Social Européen

 

 

Les Iles Comores s’invitent à l’Île-Saint-Denis
Exposition

Découverte de la culture et des traditions

Photos, artisanat, littérature, Musique...

 

 

 

Les Comores étant un archipel composé d’îles et d’îlots, nous avons tenté une présentation reprenant cette spécificité dans le cadre de cette exposition. Nous avons tout d’abord retenu une série de thèmes pour les îlots en définissant 7 centres d’intérêts différents à proposer à nos visiteurs :

 

 

Ilot Géographique :

présentation de la géographie des 4 îles, et de leur situation dans l’océan indien, réalisation de 4 panneaux portant les cartes détaillées au 1/50 000ème de l’IGN, et d’un panneau reprenant les données géographiques, politiques,et démographiques localisation, drapeaux de chacune des îles

 

Ilot Artisanat :

Confection d’un panneau reprenant les principales productions artisanales des Comores

Table de présentation d’objets artisanaux commandés aux Comores pour l’occasion et destinés à faire partie d’un fonds d’objets à exposer en diverses occasions.

 

Ilot Iles Aux Parfums :

Confection d’un panneau reprenant les principales cultures de rente des Comores qui donnent aux îles leur parfum si particulier

Nous avons tenté de redonner à la salle d’exposition cette ambiance odorante en déposant des gouttes d’huiles essentielles d’ylang-ylang, de girofle, de citronnelle et des gousses de vanille sur des tissus traditionnels suspendus aux quatre coins de la salle.

Une table de « commerce équitable » exposait aussi des petits paquets de cet différents produits en provenance directe de producteurs locaux.

 

Ilot Nature :

Réalisation d’un panneau sur les spécificités de la faune : Roussettes de Livingstone, Tenrec (sorte de hérisson), Mangouste, Coelacanthe (poisson préhistorique) ; de la flore ; et de la géologie : volcan karthala, toujours en activité.


 

Ilot Culture :

Panneau de présentation de la musique et des danses traditionnelles Comoriennes

Ainsi que des éditeurs et auteurs Comoriens avec un texte sur le difficile passage d’une culture orale à une culture écrite, et l’urgence de la sauvegarde de ce patrimoine qui meurt avec les générations.

Table de présentation d’un mini « salon littéraire » et « salon de la musique » avec présentation des ouvrages des auteurs et artistes comoriens.

 

Ilot Traditions :

Confection d’un panneau sur le Grand Mariage, un des piliers de la société traditionnelle encore en vigueur de nos jours, la place de la femme dans la société (régime matrilocal et matrilinéaire : ce sont les femmes qui possèdent le bâti et les terrains agricoles). Textes d’anthropologues et d’historiens reconnus, respectivement Sophie Blanchy et Mahmoud Ibrahime.

 

Ilot Nos Projets :

Confection d’un panneau mentionnant nos différents secteurs d’activités,

Mais une présentation statique n’étant pas suffisante nous avons disposé un « bureau d’informations » pour pouvoir présenter les dossiers de nos différents projet set nous entretenir avec les personnes concernées et/ou intéressées.

 

 

Afin de donner un caractère exotique, les murs de la salle ont été garnis de tissus traditionnels prêtés par l’association « Comores échanges », et imprégnés de parfums issus des plantes et épices comoriennes.

 

« Comores Echanges » nous a aussi confié une exposition de 40 photos en noir et blanc de grande qualité retraçant des scènes de la vie quotidienne et des vues pittoresques qui ont été disposées sur tout le pourtour de la salle.

 

 

Notre exposition a connu deux vagues de visiteurs :

 

- A partir de l’heure d’ouverture à 12h30 et jusqu’à environ 17h, nous avons reçu environ 30 visiteurs, répartis sur toute l’après-midi dont une grande majorité d’habitants de l’Île-Saint-Denis, et quelques comoriens ne souhaitant pas participer à la conférence concomitante organisée à l’hôtel de Ville.

 

- Vers 17h, la conférence touchant à sa fin, et en prévision de la rupture du jeûne de Ramadan, plus de 50 visiteurs en provenance de l’hôtel de ville nous ont rejoint, et après quelques dizaines de minutes à admirer l’exposition, l’appel à la prière étant prononcé par l’un des participants, les plats marmites et gamelles regorgeant de préparations culinaires traditionnelles , plats, desserts, boissons, ont été sorties, et toute l’assemblée s’est réunie autour d’une table pour clôturer dans la joie et la bonne humeur cette journée consacrée aux Iles Comores.

 


 

 

Bilan de cette manifestation :

 

Malgré une préparation très tardive, les résultats de cette exposition sont à la hauteur de nos espérances. L’idée de départ était de faire une « semaine des Comores » avec ouverture chaque jour pour les habitant et des ouvertures spéciales pour les scolaires ; par ailleurs il était prévu de faire des soirées à thèmes dans la salle de spectacles de la ville.

Cela n’a pas été possible car ces ressources étaient à la disposition du FSE, auquel par le volet « conférence » nous participions également. Par ailleurs, nous pensions, comme les organisateurs de « La Semaine » que cette présence du FSE aux mêmes dates permettrait d’avoir l’opportunité d’accueillir de nombreux participants venus pour cet événement de caractère international, mais la seule date disponible concordait avec la grande manifestation de clôture à Paris, qui a drainé toute notre audience potentielle, y compris parmi la population locale. Quelques personnes se sont également plaintes par email ou téléphone de n’avoir pas trouvé la salle, qui effectivement est mal identifiée par la signalisation locale.

Nous estimons que cette exposition s’est parfaitement bien déroulée, et a très bien rempli ses objectifs, entre autre d’ouvrir les Îles Comores à un public extérieur qui a très peu entendu parler de cet archipel de l’océan Indien, sauf peut être par la médiatisation des coups d’états à répétition qui ont eu lieu dans les trois dernières décennies. De plus, cela a été l’occasion tant rêvée de faire collaborer sur un projet commun tout un pool d’association Comoriennes et de personnalités, sans oublier le soutien sans failles de la municipalité de l’Île Saint Denis et de son Maire, M Michel Bourgain, sans qui rien n’aurait été possible.

 

 

Nous remercions à cette occasion,

l’équipe municipale de l’Île-Saint-Denis, et l’équipe locale d’organisation du FSE,

les associations et personnalités participant à la Conférence sur les Comores,

l’éditeur Comorien Komedit, et les Editions de l’Officine,

Les artistes comoriens et en particulier le chanteur Kolos,

M Raymond Riquier, de la « Réunion des Amis de Comores »

L’association Comores-Echanges, notre partenaire principal sur cette exposition et avec qui nous avons décidé de mener dorénavant d’autres opérations communes.

 

 

 

 

 

Fait à l’Île-Saint-Denis, le vendredi 19 décembre 2003

 

 

 

Par Eric Milan