Associations
Liste des Associations
 

 

Les Associations Comoriennes 

Le G.R.D.C. 
page mise à jour le 01/10/2004

QU'EST-CE QUE LE GRDC ?

Le Groupe de Réflexion sur le Devenir des Comores est né en décembre 1997 de la crise séparatiste. Il est déclaré à la Préfecture de Mayotte comme association loi 1901 sous le numéro : 05/98/DR/AG enregistrement 1915, depuis le 27.01.98 et il a pour but de réfléchir sur les aspects historiques, socio-économiques justifiant l’intégrité territoriale des Comores, de promouvoir des activités à caractère intellectuel et culturel favorisant la vie communautaire et les échanges entre les îles Comores, d’œuvrer pour l’entente et la solidarité entre le peuple comorien et les peuples de l’Océan Indien.

    Depuis sa création, le GRDC s’est engagé dans la lutte contre le séparatisme . Son existence aujourd'hui prouve, s'il le fallait, que cette crise n'a pas été réglée et que les difficultés auxquelles les Comores se heurtent appellent un travail de longue haleine .

Pour tout savoir du GRDC, nous vous invitions à lire ce document :
Le Manifeste du GRDC

Actuellement les objectifs du GRDC demeurent clairs :

- réagir à un courant de désintégration néfaste de la fragile nation comorienne composée de quatre îles, Mwali (Mohéli), Maore (Mayotte), Ndzuani (Anjouan), Ngazidja (Grande Comore), fondée sur une communauté de sang, de culture, de religion, de langue et sur une réelle inter-complémentarité spatiale et économique; défendre donc l'idée de peuple comorien.

-
promouvoir, dans cette perspective, toute réflexion permettant d'aider les Comoriens à réfléchir sur les aspects, tant de leur insularité que de leur Histoire, perçus comme des handicaps à la construction de la nation comorienne voire exploités pour une nouvelle écriture de l'Histoire dans le sens du séparatisme. Aucune nation au monde n'a pu échapper à de telles difficultés dans sa construction

- démentir catégoriquement les mensonges, notamment :
     - celui selon lequel la partition de l'Archipel est une fatalité
     - celui selon lequel la pensée séparatiste est fondée sur un consensus de toute l'île d'Anjouan, de la diaspora, voire de la population de chacune des îles de l'Archipel.

Le GRDC n'a aucune ambition politique . Conformément aux statuts de l'association, tout membre du GRDC appelé à prendre des responsabilités dans la vie politique est systématiquement considéré comme démissionnaire du GRDC. Personne ne peut donc influer sur le GRDC qui, fidèle à ses principes s'impose un rôle d'aiguillon, de réflexion, sans aucune compromission. Si réfléchir aux conditions qui pourront permettre l'établissement d'une vie meilleure aux Comores, grâce à la mise en place d'un Etat de droit et à l'éradication de certains modes de pensée désastreux pour une société harmonieuse, s'appelle faire de la politique, alors le GRDC fait de la politique. S'il s'agit de chercher à acquérir un pouvoir, à soutenir des individus ou à en placer au sein de l'appareil d'Etat dans des perspectives carriéristes ou affairistes, alors le GRDC ne fait pas de politique. Réfléchir aux fonctionnements familiaux, traditionnels et plus largement socio-politiques des Comores est un impératif. Il est plus que temps de cesser de considérer que toute force de réflexion est nécessairement le masque d'ambitions politiques et personnelles. Les Comores ont besoin d'hommes et de femmes de bonne volonté et ne peuvent plus se permettre cette forme d'autodestruction.

Le GRDC poursuit donc son travail dans des directions simples :

 

REFLECHIR. EDUQUER.DENONCER.PROPOSER.

Sa devise : "Naritawaze zifikira !" ( Abou Chihabi )

grdc@wanadoo.fr