Associations
Liste des Associations
 

 

Les Associations Comoriennes 

YSIA Yonne Singani Auxerre
page mise à jour le 01/09/2009

Nouveau site d'YSIA

http://ysia.e-monsite.com/


 

Retrouvez LA LETTRE D'YSIA Désormais en ligne

   
   
Lettre d'Ysia n°21 - avril 2009  

YSIA : un exemple de coopération citoyenne
YSIA
9C, Allée de Franche Comté
89000 AUXERRE

Tel/fax : 03 86 52 66 22
ysia@wanadoo.fr
 

ACTUALITES :

Interview de Wassila dans le journal Albalad des Comores
dans le cadre d'une série de portraits consacrée aux comoriens installés à l'étranger.

albalad.pdf




Assemblée Générale YSIA 2006
Cliquez sur l'image pour lire le document

 

Article paru le 30/11/2005
Yonne Singani Auxerre (YSIA) : des draps pour l’hôpital

L’Association YSIA, née en 1999, qui développe l’entraide et la coopération avec les Comores tenait, vendredi soir, son assemblée générale

YSIA engage des actions s’inscrivant dans de véritables échanges, une coopération citoyenne avec les Comoriens (en particulier l’île de la Grande Comore, où se situe le village de Singani) pour les aider à se développer par eux-mêmes.
Jean-Paul Soury, le président, a ouvert la réunion en remerciant tous les bénévoles qui apportent leur aide.

La trésorière, Evelyne Lequesne a fait ensuite état d’une situation financière saine, même si elle est limitée, les recettes provenant essentiellement des adhésions, des dons et d’actions comme la tombola, le tout complété par une subvention de la ville d’Auxerre, en baisse cette année.
Bruno Bosvy, le secrétaire, a fait le point sur les actions engagées, et les projets pour 2006.
L’association a soutenu des projets comme celui des jeunes de la Maison de quartier Sainte-Geneviève en faveur du Maroc, ou le musée du livre scolaire créé par Alain Bataille. Deux grands domaines d’actions sont maintenus en direction de la Grande Comore : la santé ainsi que l’éducation et la culture.

Santé et éducation

Sur le volet santé, YSIA travaille avec deux partenaires : la mission catholique de Moroni en faveur des enfants victimes de brûlures liées à l’utilisation du pétrole tant pour se chauffer que pour cuisiner ; le grand hôpital de Mitsamiouli au nord de l’île. YSIA envoie une grande quantité de pansements et de compresses ainsi que de la biafine offerte par des laboratoires.
Le besoin urgent pour lequel l’Association lance un appel envers les collectivités et les particuliers, c’est celui de draps pour l’hôpital.
Sur l’autre volet, les actions culturelles et éducatives, YSIA poursuivra ses envois de livres pour la mise en place de bibliothèques dans plusieurs villages.
Au niveau de l’école de Singani qui accueille près de 600 élèves, YSIA, en partenariat avec les parents d’élèves, l’UNICEF, l'OMS et la ville d’Auxerre, a mené à bien la construction d’un bloc sanitaire. Elle a fait parvenir des jeux éducatifs, des livres, mais également une télévision, un magnétoscope, des ordinateurs pour le centre de documentation, ainsi que des cartables offerts par les enfants de l’école des Piedalloues.
Au niveau du lycée de Moroni qui accueille près de 2000 élèves, YSIA contribue à la mise en place d’un véritable CDI (Centre de Documentation et d’Information). Quant à l’université, créée en novembre 2004, ses moyens sont très limités et l’aide première est l’informatisation des services administratifs.

Projets 2006

Pour 2006, de nouveaux projets : aider une troupe de théâtre de Singani, créer un centre d’animation afin de former des jeunes filles à l’accueil des tous petits, envoyer des graines potagères à une coopérative agricole et enfin favoriser la pratique du sport.
YSIA a également le souci d’informer ses adhérents (environ 70). Elle édite un journal La lettre d’YSIA, deux fois par an, et peut être contactée par internet.

Gérard MORETTI.

01.12.05 à 06h01


Alexia LEIBEL, une jeune française à la rencontre de la jeunesse comorienne

Journée des Comores à AUXERRE

YSIA c’est le plat que l’on offre à son voisin ou à l’étranger de passage, c’est aussi le sigle (Yonne Singani Auxerre) d’une jeune association dont l’action s’inscrit dans la perspective d’une coopération citoyenne.

Fondée en juillet dernier, à Auxerre (département de l’Yonne) par Mme Oissila ABDULLAH-BOSVY, l’association YSIA n’est pas à proprement parler une association communautaire villageoise comme il en existe tant en France. En effet, à l’exception de sa fondatrice, originaire du village de Singani, la soixantaine d’adhérents qu’elle compte à ce jour et qui sont répartis dans l’ensemble du département de l’Yonne sont tous des français issus d’horizons socioprofessionnels divers : ouvriers, artisans, agriculteurs, enseignants, pharmaciens, cadres, etc.

Ce qui les rapproche et les anime ? Un désir commun de partager avec d’autres citoyens du monde et sans intermédiaire ces biens inestimables que constituent la santé, la culture et l’éducation et aussi une même volonté de mieux appréhender les réalités d’un pays peu connu des français : les Comores.

le bureau de YSIA

Concrètement, il s’agit pour les membres de cette association, en partenariat étroit avec des associations locales de développement (l’Association pour le Développement de Singani et l’association culturelle de Singani NVIYA Hambou) d’accompagner le village de Singani et ses habitants dans leur développement tout en découvrant la richesse culturelle, spirituelle et humaine du peuple comorien.

Ainsi, l’association YSIA vient de mobiliser des transporteurs auxerrois, des établissements scolaires de l’Yonne , de grands laboratoires pharmaceutiques et bon nombre de simples particuliers afin de réaliser un envoi de plus de trente colis de livres destinés à la bibliothèque villageoise, de dictionnaires neufs pour l’école primaire, de jeux et jouets éducatifs pour l’école maternelle, de manuels scolaires du niveau secondaire et primaire, de médicaments de première nécessité et de petit matériel médical pour le dispensaire.

Une des spécificités d’YSIA , c’est que le principe constitutif de chacune de ses actions ne doit pas être l’assistanat mais bien une coopération directe entre les citoyens. C’est pourquoi les frais d’expéditions sont en grande partie payés par le village lui-même : les habitants de Singani sont ainsi les principaux acteurs de leur propre développement

C’est toujours dans cette perspective qu’a été initiée en septembre dernier l’action Oumwedja 2000 : il s’agit cette fois d’échanges épistolaires entre les élèves mais également entre les enseignants d’une école auxerroise et ceux de l’école de Singani. Cette action, soutenue par la Ville d’Auxerre devrait à terme déboucher sur l’organisation d’une exposition sur les Comores à Auxerre et pour les enseignants comoriens sur un stage de formation continue à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres du département de l’Yonne. Enfin, dans le cadre de cette action, le service Education-Jeunesse de la Ville d’Auxerre, partenaire privilégié d’YSIA, vient d’allouer la somme de 5000 FF à l’école primaire de Singani afin d’y construire un petit bloc sanitaire.

D’autres actions auxquelles l’Unicef et l’OMS (pour ne citer que ces deux organismes) semblent vouloir s’associer sont en préparation et toutes reposent sur cette double notion de coopération citoyenne et d’action humanitaire à visage humain.

Si vous souhaitez apporter votre soutien à YSIA ou si vous souhaitez en savoir plus,
n’hésitez pas à nous contacter
Association YSIA
9C, Allée de Franche Comté
89000 AUXERRE

Tel/fax : 03 86 52 66 22
ysia@wanadoo.fr