La Monnaie
Retour Sommaire
Les Structures
Retour Sommaire
Financements

Retour Sommaire

Développement

Retour Sommaire

Réflexions

Retour Sommaire

Démographie

Retour Sommaire

Import - Export

 Retour Sommaire

Transports

 Retour Sommaire

Agriculture - Cultures de rente

Retour Sommaire

Agriculture - Cultures vivrières

 Retour Sommaire

L'Economie des Comores

Les micro-financements


Micro financement : un outil pour le développement.


Pour certains des seigneurs de l'économie mondiale, le tiers monde ne représente, ni plus ni moins, qu'un formidable marché potentiel. Et si, depuis quelques années, tout le monde semble trouver son compte dans le micro financement, c'est aussi parce que les retombées commerciales sont prometteuses.

Mais ce qu'il faut retenir avant tout, c'est le principe : "On a constaté que prêter aux plus démunis permet la création d'emploi. Ainsi, en plus de permettre à une personne de se sortir de la pauvreté, la création de ce nouvel emploi stimule le développement économique local et allège le fardeau de l'État, qui doit souvent prendre en charge ces démunis". (source DID)

Micro financement ou micro-crédit, il s'agit que les populations insolvables puissent mettre un pied à l'étrier. Lors du Sommet sur le micro crédit, à Washington en février 1997, la pratique concernait 10 millions de personnes pour un montant de 1,5 milliard $ US. Mais l'objectif est d'atteindre 100 millions de familles d'ici 2005. Sous différentes formes, le micro financement fait désormais partit de notre paysage un peu partout dans le monde.

Divers organismes interviennent aux Comores. Le plus voyant étant l'Agence Française de Développement, à qui l'on doit la rénovation de l'EEDC (compagnie d'Eau et d'Électricité des Comores) (devenue depuis CEE - NDLR) et de ses moyens de production, le financement de route et la création de caisse villageoise d'épargne et de crédit. C'est d'ailleurs le domaine de prédilection de nombreuses organisations telle la canadienne Développement International Desjardins (DID).

La formation fait aussi partie des priorités de ces structures. On peut ainsi citer l'Institut Panafricain de développement, l'Institut de Recherches et d'Applications des méthodes de développement, le Réseau Africain d'Appui à la Micro et Petite Entreprise et enfin le GRET. Outre ses interventions à Mohéli, le Groupe de Recherche et d'Échanges Technologiques a réalisé en collaboration avec le CIRAD, un site web dédié au micro financement. Le site comprend notamment une base de données référençant tout les acteurs et les programmes de part le monde. Les porteurs de projet peuvent aussi visiter le site de l'AFD qui détaille les procédures de financement.

Les chemins du développement seront ils désormais pavés de micro-crédits ?

 

 

© MweziNet 2003