Education en France - Stages - Métiers
 
Accueil 

L'enseignement supérieur français
 

Adresses Utiles
 
 
Sites d'apprentissage ou de révision
 
Université des Comores

LES COORDONNEES

Inauguration Officielle

Réforme LMD à l’université
par le Doyen de la Faculté des Sciences Kamaliddine Afraitane


Faits et Commentaires
 
Education aux Comores
 
Etablissements Comoriens : les coordonnées
 
Lycée de Mitsamiouli : un établissement laissé à l'abandon

L'éducation aux Comores : Pas une année sans perturbation : Chronique de l'agonie du système

Résultats 2004 des examens

Résultats 2003 des examens

Résultat du concours d'orthographe Anjouan 2003

Résultats 2002 des examens 


Résultats 2001 des examens (Bac et BEPC)
 

Résultats 2000 

Résultats 1999

Polémique sur l'attribution de bourses pour l'enseignement supérieur

Présentation du Groupe Scolaire Fundi Abdulhamid
 

Le lycée Said Mohamed Cheick 

Polémique sur l'examen d'entrée en 6ème 
 
Education en Europe, Pays Arabes, Afrique et Madagascar

  
Réflexions diverses sur les études à l'étranger
 
Réflexions sur l'Université Africaine  
 
Le Sénégal, une destination recommandée
 

Projets dans le domaine de l'Education

  
L'enseignement agricole se dote d'un accord-cadre...
 
Projets de l'UNION EUROPEENE pour les COMORES à partir de fin 2002
 
 
Grand projet de rénovation  du lycée SAID MOHAMED CHEICK
 Cliquez ici pour en savoir plus
 

 
Le Projet PREPALY, Un tremplin pour les bacheliers
 
Octroi de 280.000 dollars pour la formation à distance au Comores
 

La Politique de l'Education, faits recherches, réformes

 
Le système éducatif de l'île autonome d'Anjouan


Résumé d’une thèse de doctorat de Mr. Mohamed Ali Mohamed sur l'éducation aux Comores

Les réformes scolaires aux Comores par Mr. Mohamed Ali Mohamed  

Le rendement scolaire aux Îles Comores par Mr. Mohamed Ali Mohamed 
 
Droit de l’enfant comorien à l’apprentissage de sa langue maternelle par Abdou Saïd Houmadi
 

L'Education en France et aux Comores

Octroi de 280.000 dollars pour la formation à distance au Comores
15/12/2006

Octroi de 280.000 dollars pour la formation à distance au Comores
septembre 2006


Un encouragement au processus démocratique et au retour à l’état de droit aux Comores

Le gouvernement des Etats Unis d’Amérique vient d’octroyer à l’Union des Comores 280.000 dollars (plus de 100 millions fc) pour financer un programme de formation à distance en faveur des enseignants comoriens. La cérémonie de signature de la convention s’est déroulée ce lundi matin au ministère des finances.

C’est le ministre de l’éducation nationale, Abdourahim Said Bakar, assurant l’intérim de son collègue des finances en mission à l’extérieur, qui a signé l’accord avec le Premier conseiller de l’ambassade des USA avec résidence à Antananarivo, George N. Sibley. Ce dernier était accompagné par le directeur du Corps de la paix, William H. Bull, qui prépare la réouverture prochaine de son bureau à Moroni, après dix ans de fermeture.

Selon les termes de la convention, le programme envisagé se décline en trois composantes qui sont l’acquisition du matériel didactique, la formation proprement dite et les équipements. Cet accord d’assistance qui est le premier du genre depuis la reprise en 2002 de la coopération américaine suite au retour à l’ordre constitutionnel aux Comores, aura une durée d’exécution de 12 mois à compter de sa date de signature.

Le programme sera géré par le Centre de développement de l’éducation (Edc), une organisation américaine spécialisée dans le domaine du développement, en partenariat direct avec l’Agence américaine pour le développement international (Usaid), qui est très active en Afrique dans des projets de lutte contre la pauvreté.

Sa mise en œuvre sera assurée du coté comorien par le ministère de l’éducation nationale de l’Union, en collaboration étroite avec les îles autonomes. Il est prévu également d’impliquer l’institut de formation des enseignants (Ifere) ainsi que le centre national d’appui à l’enseignement à distance (Cnaed).

D’autres partenaires intervenant dans le secteur éducatif comorien seront sollicités dans l’exécution du programme, notamment l’Unicef, la Coopération française et l’Union européenne. Le mécanisme retenu devrait s’appuyer sur le réseau des radios nationale et communautaires émettant sur l’ensemble du territoire.

Avant de quitter Moroni, la délégation américaine a tenu à « encourager le processus démocratique et la consolidation de l’état de droit aux Comores », qui sont les « conditions essentielles de la reprise de la coopération » avec Moroni.