Energie

Les pénuries d’hydrocarbures asphyxient le pays

Recherche de Gaz et de Pétrole
aux Comores

Electricité d'Anjouan : EDA éclaire mal


Crise de l’énergie - La Mamwé des danaïdes - 2005
 

La société d`électricité des Comores renoue avec ses délestages - 2005


Anjouan : Pénurie de Pétrole Lampant - 2005

Adduction d'eau , un défi du développement  
 
LE PARC DE PRODUCTION ELECTRIQUE AUX COMORES EN 2002
 
Les Gaz des Comores  

Projets de développement de l'Energie Solaire 

Offre spéciale sur l'énergie Solaire pour favoriser l'équipement 

Energie Solaire, TOTAL ENERGIE S'engage avec Enercom 

La Privatisation de l'eau et l'électricité: pas de miracles

Electricité : La Ligue des Etats arabes et l'Egypte équipent la Mamwe

Pénurie de carburant en 2000

Hausse des tarifs du carburant en 2000

Le nouveau DG des hydrocarbures contesté (2000)
 

L' Energie aux Comores

Hydrocarbures : protestations contre le nouveau DG

HYDROCARBURES:

Vives protestations du personnel contre le nouveau DG

47 agents de la société publique signe une lettre pour exprimer leur inquiétude et attiré l’attention du pouvoir sur la situation que le nouveau Directeur général de l’entreprise patron a créée

C’est la première fois dans l’histoire de cette société d’Etat que l’ensemble du personnel réagit de manière collective pour défendre leurs intérêts. La lettre, signée par quarante sept agents estime que, dès sa prise de fonction, l’actuel patron de la SCH prend des mesures qui ne respectent pas les droits des salariés, notamment la diminution des salaires sans concertation, l’annulation pure et simple de l’ancienneté, la négligence des questions d’hygiène et de sécurité, etc.

Mais surtout, le personnel reproche à Abdou Souefou de prendre ses décisions "dans la plus grande opacité" et sans attendre les délibérations du Conseil d’Administration saisi du dossier.

Pour les signataires de cette lettre, ce climat de protestation pourrait entraîner une perturbation sensible des activité de la SCH. A noter que les mesures prises par le Directeur général sont, semble-t-il, motivées par la nécessité d’un assainissement de l’entreprise. Ce à quoi, le personnel réplique en affirmant sa disposition à consentir l’effort de restructuration demandé, à condition "que cela se passe dans la transparence et en réplique en tenant compte des textes en vigueur

Rappelons que depuis le début de l’année, la SCH montre des signes de fébrilité et que Souefou lui-même, a le reconnaître en déclarant sur les ondes de la radio nationale que la société traverse une période difficile.. Le dernier mois de l'exercice 1999 aurait entraîné des pertes estimé près de 180 millions D’où, le train de mesure de redressement qu décidé d’appliquer à partie de janvier 2000. On sait par ailleurs que le personnel de la SCH n’a reçu sa paie de janvier qu’à mi février, ce qui n’était arrivé depuis longtemps selon un employé de la boîte. Cette mise en garde adressée au Conseil d'état intervient à un moment ou d'autres sociétés d'etat sont sur la ligne de mire, telle l'Onicor qui a été fermé pour manque de lisibilité de sa gestion financière, relativement à près de 150 million de FC dont l'utilisation n'a pu encore être justifiée.

Enfin, les agents de la SCH reprochent à leur patron son manque de communication qui ne favorise pas le dialogue et la concertation. Ce qui semble les étonner surtout, disent certains d'entre eux, de la part d'un ancien militant syndicale

El-Had Said Omar