Energie

Les pénuries d’hydrocarbures asphyxient le pays

Recherche de Gaz et de Pétrole
aux Comores

Electricité d'Anjouan : EDA éclaire mal


Crise de l’énergie - La Mamwé des danaïdes - 2005
 

La société d`électricité des Comores renoue avec ses délestages - 2005


Anjouan : Pénurie de Pétrole Lampant - 2005

Adduction d'eau , un défi du développement  
 
LE PARC DE PRODUCTION ELECTRIQUE AUX COMORES EN 2002
 
Les Gaz des Comores  

Projets de développement de l'Energie Solaire 

Offre spéciale sur l'énergie Solaire pour favoriser l'équipement 

Energie Solaire, TOTAL ENERGIE S'engage avec Enercom 

La Privatisation de l'eau et l'électricité: pas de miracles

Electricité : La Ligue des Etats arabes et l'Egypte équipent la Mamwe

Pénurie de carburant en 2000

Hausse des tarifs du carburant en 2000

Le nouveau DG des hydrocarbures contesté (2000)
 

L' Energie aux Comores

Pénurie inattendue d'essence en septembre 2000

Société Comorienne des hydrocarbures

L’essence : Une pénurie inattendue

Les files d’attente dans les stations services pour le rationnement des produits pétroliers, la huée des consommateurs, ont rapidement dévoilé une pénurie d’essence. Certains accusent à tort ou à raison la nouvelle direction des Hydrocarbures d’une mauvaise gestion, d’autres mettent en cause une gestion prévisionnelle desastreuse. Toujours est-il que les ruptures de stock de plus en plus fréquente ne présage pas une bonne gestion de cette société d’Etat. Le contribuable et le consommateur comorien sont en droit de s’interroger quant à l’avenir d’une entreprise publique qui achète un produit et leur vend quatre fois de plus du prix d’achat. Et si le contrat conclu recemment avec la société ENOC est vraiment fiable.D’autres se demandent si cette pénurie d’essence ne serait pas liée à la signature de l’Accord de Mohéli, laissant libre cour aux rumeurs qui circulent faisant état d’une cargaison de produits pétroliers qui étaient destinés à Moroni n’aurait pas étéhydro. detournée, il y a deux semaines, par le gouvernement sur Anjouan ".ll semble que la réalité est toute différente. Les hydrocarbures assisteraient à un accroissement d’une demande accrue de ses produits ces derniers mois. En temps normal la SCH livre aux stations services entre 30 000 litres à 35 000 litres d’essence par jour, quota qui est passé à plus de 5 0000 litres depuis le début des vacances. Un phénomène nouveau est venu se greffer, cette année la prolifération des stations d’essence dans les coins les plus reculés de la Grande- Comore où des populations avaient l’habitude de consommer du bois de chauffe se sont mis à utiliser du pétrole lampant pour leurs cuisines. Entre autre raison qui serait à l’origine de cette pénurie, les festivités du grand mariage occupe une place de choix, selon un responsable des hydrocarbures. Du fait de l’embargo sur Anjouan, des trafiquants se procuraient les produits pétroliers en Grande- Comore pour aller les vendre sur l’île rebelle. dans la clandestinité, ce qui a perturbé à son sens, la quantité de réserve de survie ".

Aujourd’hui des mesures seraient prises par la SCH pour un contrôle sévères quant à la destination de gros achats d’essence ou de pétrole lampant. Selon les mêmes sources,il n y a pas lieu de paniquer car le pétrole lampant, le gasoil et le jet sont en quantité suffisante et que s’agissant de l’essence, le rationnement actuel s’explique par le fait que la SCH ne veut pas se trouver face à une rupture de stock,d’ici le 23 septembre date de l’arrivée de la nouvelle cargaison. Il semble que d’ici la fin de la semaine un bateau de dépannage en provenance de la Tanzanie arriverait à Moroni.

OUKACHA JAFFAR