Environnement


Les plages et les mangroves de Mayotte


inauguration du parc marin de Mohéli 

Problématique de la gestion des déchets aux Comores

L'Union Européene appuie le nettoyage de Moroni 

Plan d’action et  stratégie pour la protection de la diversité aux Comores

Moroni devient propre avec l'aide des habitants 

L'assainissement à Moroni 

Les Comores engagent une lutte contre la maladie des Cocotiers 

La maladie des cocotiers toujours pas enrayée (2005)

Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques : communication nationale initiale décembre 2002

Secretary-General reiterates call for ratification of Kyoto Protocol on thenth anniversary of climate change convention's entry into force
 
Throw Away Society New Threat to Island Paradises
 
Le recyclage des canettes de boissons pour faire des ustensiles de cuisine (Projet Terre-et-faune)

PROJET CONSERVATION COMORES 2005

Projet Conservation Comores 2005: Evaluation de la biodiversité et de l'usage des ressources, et la sensibilisation environnementale
Rapport préliminaire


Une medaille d'or et de bronze pour les Comores

Vers un réseau des aires marines protégées

Programme Régional de Protection des Végétaux dans l'Océan Indien

Une encyclopédie sonore des chants d'oiseaux

Atelier d'appui au Parc Marin de Mohéli - Médiaterre 05/2008

Comoros are the most vulnerable against climate change - Why Canada is the best haven from climate change
 

Réflexions sur l'Urbanisme et l'architecture

Quelle architecture pour les Comores
 
Associations de défense de l'environnement

Ulanga
 
Destruction de l'environnement

Exploitation des holothuries (concombres de mer) : le gouvernement prend des mesures pour une gestion durable de l'espèce aux Comores

Razzia sur le Parc Marin de Moheli
 

L' Environnement aux Comores

Une medaille d'or et de bronze pour les Comores mise à jour 31/12/2005

Une medaille d'or et de bronze pour les Comores
Par Ibrahim YAHAYA

La cérémonie s'est déroulée hier soir a Washington dans la célèbre institution de recherche américaine Smithsonian Institution ou les Comores s'est vues décerner deux médailles, en or et en bronze, pour deux projets de conservation de la biodiversité.

Le premier projet portant sur la protection de la chauve-souris de Livingstone a été présenté par un jeune chercheur américain Brent Sweel en collaboration avec l'organisation non gouvernementale Action Comores basée a l'île de Ndzuani. Mr Sweel avait auparavant mené des études sur le terrain et a publie plusieurs contributions sur cette espèce.

Le deuxième projet est le fruit de plusieurs mois de collaboration entre 4 jeunes étudiants de l'université d'Oxford et moi même pour concevoir et monter un projet intitule
"Conservation Comores 2005 -Bird and Butterfly Biodiversity and Local Awareness Project"

Personne ne peut nier les efforts que déploie l'équipe de Mohamed Moutu a Ndzuani pour la conservation du Livingstone et de son habitat naturel. La plus grande chauve-souris du monde, un espèce qui n'existe qu'aux Comores, précisément dans l'île de Ndzuani et de Mwali est aujourd'hui en danger a cause de la destruction de son habitat. Elle est par conséquent inscrite dans la liste rouge de l'UICN comme espèce menacée de disparition. (
www.redlist.org)

Ces 2 projets sont finances dans le cadre d'un programme dénommé "International Conservation BP". En effet depuis 1990 British Petroleum (Royaume Uni) finance au profit des jeunes chercheurs certains projets de conservation de la biodiversité afin de contribuer a la découverte des nouvelles espèces pour la science et surtout a la sauvegarde des espèces en danger.

Ce programme est parrainé par des grandes organisations internationales précisément BirdLife Internationale, Wildlife Conservation Society, Conservation Internationale et Faune et Flora Internationale (
www.conservation.bp.com. La campagne de BP de cette année a été caractérisée par la présentation de plus de 400 projets dont 24 ont été retenus (2 des Comores).

A Smithsonian, la cérémonie a été honorée par plusieurs personnes, la presse britannique et américaine et surtout le célèbre et éminent chercheur Mr Wilson considère comme le père de la biodiversité pour avoir crée ce concept et ses importantes publications sur la conservation de la biodiversité. Mr Wilson connait bien les Comores sans peut être les avoir visitées. Il n'a pas cache sa satisfaction de voir qu'aux Comores il y a de bonnes intentions qui oeuvrent pour la protection de la biodiversité et a demande que des telles initiatives soit soutenues.

En effet au niveau mondiale les Comores sont considérées comme étant une zone hotspot (ou zone prioritaire) en matière de conservation de la diversité biologique a cause d'un nombre important d'espèces et sous espèces endémiques mais aussi de la menace que subissent ces espèces et sous espèces, menaces causées essentiellement par une forte pression démographique et une exploitation anarchiques des ressources par des techniques inadaptées.

Mon collègue Nassur Toilibou d'Action Comores et moi présents a cette cérémonie, avions été réjouis d'entendre les autres parler positivement des Comores, ce qui n'est pas fréquemment le cas dans la presse étrangère ou lors des importantes grandes messes ou les Comores sont présentes

Yahaya Ibrahim