Gastronomie

Restaurants et Traiteurs Comoriens en France et dans le monde

Restaurants aux Comores et à Mayotte

 

Plats Principaux


Ndrovi na nazi

Recettes à la banane verte

Ntsambu

Pilaou

 

Desserts

 
Donasses

Houbou Ya Tsambou
 

Livres de Cuisine et sur la gastronomie

 
Livres de cuisine et de Gastronomie de l'Océan indien
 

Gastronomie
Ntsambu

 Ntsambu ("sagou")

Les Ntsambu constituent un plat de fête - ce produit est introuvable en dehors des Comores sauf lorsqu'un voyageur en rapporte dans ses bagages

Le Ntsambu est un féculent typiquement Comorien qui a fait l ‘objet d’une guerre entre les sultanats de Washili et de Hamahame lorsque les habitants de Hamahame sont descendus en Washili pour voler du ntsambu. La préparation du ntsambu demande un savoir-faire pour lequel les gens de Washili sont renommes.

 Cueillir les fruits lorsqu’ils sont jeunes. Casser les coques avec un caillou et partager les noix en deux. Les faire sécher au soleil pendant deux jours.

 Envelopper les noix dans des feuilles de bananiers et les enterrer pendant cinq jours pour la fermentation, en les recouvrant de morceaux de troncs de bananiers.

 Les déterrer, les laver et les faire bouillir à l’eau pendant deux heures environ pour en chasser l’odeur assez désagréable.

 Les couper en petits morceaux et les mettre dans une autre marmite avec du lait de coco et du poisson grillé ( jamais de la viande).

 

Recette adaptée de "La Cuisine dans les cérémonies coutumières comoriennes"
de Dossar Bacar Nadia, mémoire de fin d’études, ENES, Mvouni, 1986