Internet

Evenement : 10 juillet 1998, Les Comores accèdent à Internet

Internet: les Comores On Line

Les Enjeux d'Internet aux Comores

Informatique
Le developpement de l'informatique aux Comores:
Un choix politique a faire
 

Le Salon Comorien de l'Informatique et des télécoms (SCIT) 
 
Le Salon 2ème édition : SIMKO 2005

Journal BASIM, Le journal des TIC
 
Télécoms

CHANGEMENT DU PLAN DE NUMÉROTATION TÉLÉPHONIQUE NATIONAL
A PARTIR DU 1er JUILLET 2008
 

Détachement de Mayotte du code 269 pour le 262

Qu’en est-il du 269 à l’heure de la privatisation

Le cauchemar des pannes de téléphone par Ali Mgomri

Ouverture du réseau mobile HURI

Plan de numérotation des Comores incluant
le portable HURI


Le Roaming est ouvert

Internet et les Télécom à Anjouan
 
Séparation de la Poste et des Télécoms

Les télécommunications de 1995 à 2006
 
Monographie des Télécommunications dans l'Océan Indien - Observatoire de PROTEL - octobre 2000
 
  

Divers

Le Télex
 

Internet / Informatique / Télécoms
Internet - Les Comores On-Line

Les spécialistes estiment que la population mondiale des internautes vas tripler d'ici 2001 pour atteindre les 280 millions de connectés. L'Afrique n'est pas en reste et le Net représente un enjeu considérable en matière de désenclavement, pour tout les pays en voie de développement.

Fin 97 on dénombrait un peu plus de 800 000 internautes africains, essentiellement concentrés en Afrique du Sud, en Égypte et au Maroc. Aujourd'hui ce sont 48 pays africains sur 53 qui sont connectés et les "cybercafés" fleurissent dans les grandes capitales.

1998 a connu l'apparition d'Internet dans l'Archipel avec les deux opérateurs présents : la SNPT en République des Comores et France Telecom à Mayotte. L'accès F.T. compte environ 350 abonnés et 150 pour le SNPT. Ces chiffres peuvent paraître dérisoires, cependant il faut les rapporter au nombre d'habitants : 1 connecté pour 3300 habitants en RFIC et 1 pour 370 à Mayotte soit une moyenne de 1 pour 1300 environ. Ce n'est certes sans commune mesure avec la moyenne des pays développés (1 pour 40) mais tout à fait honorable en comparaison de la moyenne africaine 1 pour 5000 (hors Afrique du Sud).

Il ne s'agit pas là d'une course futile au nombres de connectés, d'autant que ces chiffres doivent encore être relativisés à la pénétration du réseau téléphonique, aux installations collectives (cybercafés), etc... Cependant le phénomène Internet constitue une révolution que les Comores comme les autres pays Africains ne doivent pas louper.

Le Net c'est d'abord le plus puissant et le moins cher des moyens de télécommunication longue distance. C'est ensuite la plus riche des sources de documentation, sur le Réseau vous êtes comme dans les couloirs d'une bibliothèque universelle, ce qui devrait intéresser à plus d'un titre un pays dépourvus d'enseignement supérieur. C'est enfin la plus vaste et la plus extensible galerie marchande de la planète.

Nous sommes optimistes, nous pensons que l'Archipel possède les atouts pour sortir du marasme et l'Internet sera le médium privilégié de tous ceux qui veulent jouer la carte Comorienne. Certains l'ont bien compris : particuliers, associations, partis ou lobbies politiques.

mwezinet 1999