Librairie

Histoire Actualité Politique et Culture

Economie Industrie Commerce

Contes, Romans, Poésie et théatre

Lexiques et dictionnaires

Guides Touristiques et Cartes Géographiques

Cuisine et gastronomie

Livres sur la nature, faune, flore, environnement

recueils de Photos et livres d'art

Livres et documents historiques

Publications du CNDRS

Livres pour enfants

also available in these pages when specified

La langue comorienne
Rubrique Langue et Linguistique
 
Librairies et Bibliothèques aux Comores
La Bouquinerie d'Anjouan
(Mutsamudu)

Editeurs et Librairies
(Toutes nos adresses)
 
La Littérature Comorienne et concernant les Comores

La Littérature Comorienne
IIIème partie par Ahmed ABOUDOU

Bibliographie provisoire sur les Comores, 1992
 
Les Auteurs
Mohamed Toihiri, Premier Ecrivain Comorien
 

La Littérature Comorienne

1 - HISTOIRE, ACTUALITE POLITIQUE & CULTURE

Mise à jour 04/12/2011

 

 
alapage.com livres    
AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
 
   
Achetez en ligne avec nos partenaires  alapage.com


Pour tout renseignement contactez nous
Renseignements Littérature
 

MOI BAHIA, LA MIRACULEE
(
Bahia BAKARI et Omar GUENDOUZ, Gawsewitch Jean-Claude, 2010,  251 p.)
ISBN : 9782350132075

30 juin 2009, 1 heure 55 du matin : alors qu'il entame sa procédure d'atterrissage, l'Airbus A310 de la Yemenia s'abîme dans l'océan Indien au large des Comores, sa destination finale.
Plus de 150 passagers vont périr dans ce drame. Une seule survivante, une adolescente, Bahia. Neuf heures durant, blessée, seule au milieu de l'océan, accrochée à un débris flottant, Bahia s'est vue mourir. Neuf heures de calvaire et d'angoisse, dans une mer déchaînée, jusqu'à ce qu'un simple marin, un héros ordinaire, la sauve des eaux. Sa survie relève du miracle. Avec des mots simples, Bahia Bakari affronte son destin hors du commun, comme pour exorciser une fatalité qui n'a pas voulu d'elle.
Aujourd'hui, au nom de sa mère qui a péri dans le crash, Bahia se souvient. Elle a choisi de confier son chemin de douleur au journaliste Omar Guendouz. Un chemin de courage aussi, qui lui permet de faire son deuil et de se reconstruire.
 

 
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Juin 2011
(Revue éditée par INYA Coelacanthe, N°15, 90p)
ISBN :
 

Dossier : Rétrospective Comores 2009
DOCUMENT DE PRESENTATION/SOMMAIRE DETAILLE - Cliquer ici

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

 
MKOMIRI 001
(
Collectif, , 2011,   p.)
ISBN :

Le numéro 001 de MKOMORI, nouveau mensuel, prolongeant le débat lancé pour l'organisation des patriotes comoriens est paru le 24 mai 2011.

N°001 Offert en PDF
Cliquez ici

 

 
LE SEPARATISME AUX COMORES Enjeux
(
NASSOR HALIFA Fatouma, Coelacanthe, 2010,  108 p.)
ISBN : 9782952466509

Fatouma Nassor Halifa propose ici une première approche du séparatisme aux Comores. Phénomène apparu déjà sous la colonisation, il a pris forme avec la sécession maoraise au moment de l’indépendance, puis dans l’île d’Anjouan à partir de 1997. Il reste comme une épée de Damoclès sur le jeune Etat comorien.
Fatouma Nassor Halifa, très légitimement attachée à son pays et non pas seulement à « son » île, la Grande-Comore, a choisi de travailler sur la situation géopolitique des Comores.
Elle a cherché à comprendre les rivalités entre les différentes îles de l’archipel comorien. C’est ce qui lui a permis de dépasser ses propres représentations, mais aussi les discours convenus, les préjugés sur les uns et les autres en en comprenant l’origine.
C’est donc le travail sérieux et rigoureux d’une jeune chercheur réalisé avec l’exigence que l’on doit à ceux qu’on aime, ses concitoyens et son pays, les Comores.

CONTACT EDITEUR : COELACANTHE
 

 
CEZA, choses dites, lues ou entendues sur le spectacle vivant aux Comores
(
O Mcezo*, Soeuf el- Badawi, Abdéramane Said Mohamed Wadjih, Laboresvik, Bilk & Soul, 2010,   p.)
ISBN :

Ouvrage paru aux éditons Bilk & Soul. Où l'on reparle de la dynamique initiée par la compagnie O Mcezo* depuis Moroni, des travaux que mènent Alain-Kamal Martial, Théâtre Djumbé, Nombaba dans l'archipel, des comédiens comoriens dans les années 1930-1940. L'ouvrage, qui fait écho au travail du laboresvik, au sein de la compagnie O Mcezo*, vient d'être réédité, avec correction et annotation. Il est disponible dans les librairies aux Comores et peut être commandé via le web bilkandsoul@yahoo.fr  
 

 
DROIT DU SOL
(
MASSON Charles, Casterman, 2009,   p.)
ISBN : 9782203019683

Quatorze personnes ont péri et sept étaient portées disparues vendredi après le naufrage, au large de Mayotte, d'une barque chargée de clandestins venus chercher fortune sur l'île française de l'océan Indien. Les recherches se poursuivaient vendredi après-midi pour tenter de retrouver des victimes de ce drame survenu jeudi vers 20h locales, à 10 km au large de Mayotte. Un premier bilan faisait état de 4 morts, 17 disparus et 12 rescapés. La préfecture l'a révisé à 16h locales après avoir retrouvé 10 corps supplémentaires. Selon les témoignages des rescapés, le 'kwassa', une barque de pêche traditionnelle, transportait 33 personnes, dont 7 enfants. Il a sans doute heurté un platier, c'est-à-dire un haut-fond de corail découvrant à marée basse. Un précédent naufrage de kwassa, le 24 juillet, avait fait 6 morts et 16 disparus à 1 km à peine des côtes. Des milliers de Comoriens clandestins venus d'Anjouan tentent chaque année de s'installer à Mayotte, distante de seulement 70 km. L'île française, dont le produit intérieur brut est neuf fois supérieur à celui des Comores, représente pour eux un eldorado économique. Vendredi 21 nov. 2008, 10h26. Mamoudzou (AFP)
 
 

 
ABÉCÉDAIRE DES COMORES
(
Collectif, KOMEDIT, 2009,  64 p.)
ISBN : 9782914564656

Cet abécédaire (d’après les quatre premières lettres de l’alphabet latin : A, B, C, D) présente l’ensemble des symboles de l’alphabet latin en illustration d’un mot comorien ou français désignant un personnage, une réalité historique, géographique ou culturelle de l’Archipel des Comores. Dans un objectif pédagogique, l’écriture latine a été retenue pour les textes en langue comorienne. Tout en suivant l’ordre logique de l’alphabet latin, chaque lettrine ouvre sur un mot comorien ou français. Ceci nous permet d’écrire qu’il s’agit à la fois d’un abécédaire comoro-français ou franco-comorien…. C’est son originalité. 

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
LE TRANSPORT AERIEN AUX COMORES - Entre sécurité et souveraineté
(
SOUEF Mohamed El-Amine, Editions de la Lune, 2007, p.)
ISBN : 9782916735450

Aux Comores, les enjeux réels de sécurité aérienne n’ont jamais été considérés à leur juste valeur. A ce jour, ils ne sont ni élucidés ni appréhendés. Pourtant ce sont des aspects essentiels de la souveraineté du pays et de la survie de toute une nation car dans un Etat-archipel, le transport aérien est un facteur important de désenclavement, de cohésion sociale et d’intégration régionale.
Le crash du vol IY 626, le 30 janvier 2009 a traumatisé les Comoriens et ébranlé les Comores, en profondeur. Il a ouvert un débat sur la qualité des avions et l’avenir des transports aériens dans l’archipel.
Après cette catastrophe, au-delà des revendications légitimes des usagers des avions pour des conditions meilleures, les Organisations des proches des victimes se lancent dans un combat à la recherche de la vérité. Elles se trouvent dans un cercle vicieux entre les enquêteurs, les juges, les avocats, les assureurs, la compagnie, les gouvernants et les médias sans en faire réellement partie de ceux qui gèrent le crash.
La violence de cette catastrophe interpelle tous les Comoriens pour une prise de conscience par rapport à leurs responsabilités, à leur sécurité et leur souveraineté.
CONTACT EDITEUR : EDITIONS DE LA LUNE
 

 
DU CORAIL AU VOLCAN, Histoire des Iles Comores
(
Roland BARRAUX, KOMEDIT, 2009,  272 p.)
ISBN : 9782914564625

Lieu de convergence de plusieurs courants de civilisation, africain, arabo-musulman, malgache, européen, l’Archipel des Comores a connu une histoire mouvementée, sans cesse à la limite du rêve et de la réalité. Entre le merveilleux de ses paysages et les ambiguïtés de sa position géographique et culturelle, il n’a pas encore achevé la synthèse des problèmes nés du nationalisme et de l’insularité. Dernière communauté islamique de l’ensemble français avant de se jeter dans le courant de l’indépendance en 1975, les Comoriens n’en finissent pas de chercher à se situer entre l’attachement à la France, leur vocation musulmane et leur intégration dans la zone de l’Océan Indien occidental. A travers les interventions du meilleur et du pire, les conquérants chiraziens, les pirates, les marchands, les mercenaires, la population a conservé sa personnalité et ses traditions. Premier producteur dans le monde d’essence d’ylang-ylang, produit de base de la parfumerie, les Comores sont le seul refuge du dernier représentant vivant des espèces animales de l’ère primaire, le coelacanthe.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
LE CRÉPUSCULE DES MOEURS
(
SAID YASSINE Said Ahmed, éditions Gfcasdvi, 2009,  p.)
ISBN :

Le pouvoir charismatique et féodal, règne dans la ville de Yezini. Malgré l'absolutisme de ce mécanisme, la sécurité...et la pudeur subsistaient. Yezini, ville des guerriers, du savoir mahométan, d’intelligentsia et des pêcheurs intrépides…se trouve dans la défunte République Fédérale Islamique de Ko-Hamuni. Des années passent, le soleil de la civilisation étrangère se lève avec une nouvelle génération. Les us…du pays, subissent une ductilité dans les domaines; politique, social, culturel et j'en passe. Puis, au début du XXIè siècle, les élites kohamuniens ont transformé cet archipel en Union Sacrifiée de Ko-Hamuni, au détriment de la République. Cet éclatement a fait paraître une nouvelle génération politique et notoire... qui par la suite, détient le destin de ses milieux. C’est ainsi que, l'auteur décrit le vent... qui souffle dans presque toutes les localités de l'archipel de Ko-Hamuni, où les moeurs et la pudeur sont pour ainsi dire attentées, et le contrôle social échappe aux responsables locaux.

 

 
MORONI BLUES Une rêverie à Quatre Chap. IV
(
Soeuf Elbadawi, éditions Bilk & Soul, 2009,  p.)
ISBN :

Parution en ce mois d'avril du texte de Soeuf Elbadawi, auteur et artiste comorien: "Moroni blues/ Une rêverie à quatre". Il s'agit de la pièce théâtrale, créée avec succès en février 2008 à la Réunion, qui a tourné aux mois de janvier et février 09 dans l'Océan Indien, à Maurice et aux Comores notamment, dans une mise en scène de Robin Frédéric, avec à la distribution Soeuf Elbadawi, Mikidache, M'toro Chamou et Fabrice Thompson. Le texte "Moroni Blues/ Une rêverie à quatre" est sorti est sorti aux éditions Bilk & Soul. Pour le commander ou en savoir plus, écrire à bilkandsoul@yahoo.fr.

Le spectacle "Moroni blues/ Une rêverie à quatre" était une coproduction de Washko Ink aux Comores, de BillKiss* en France et du Théâtre Les Bambous à La Réunion. Il a tourné cette année avec le soutien de la SPEDIDAM en France et du FCR à la Réunion. Pour en savoir plus sur cette dernière tournée, voir la revue de presse parue sur le site de la revue Africultures, dont voici le lien: http://africultures.com/php/index.php?nav=article&no=8596

 

 
MAIS QUE FAIRE DE MAYOTTE ?
Analyse chronologique de l'Affaire de Mayotte (1841-2000)
(Philippe Boisadam, L'HARMATTAN, 2009, 534 p)
ISBN : 9782296086128


L'Ile de Mayotte, acquise par la France en 1841, a voulu rester française lorsque, en 1974, le territoire des Comores a pris unilatéralement son indépendance. Les Comoriens, soutenus par les Nations unies et l'Unité africaine, ont toujours réclamé le retour de Mayotte dans l'orbite comorienne. Les Mahorais sont restés résolus dans leur volonté d'être départementalisés. La consultation sur la départementalisation vient d'être organisée mais le département est-il la meilleure solution pour l'île de Mayotte ? Les Mahorais ont-ils bien appréhendé les conséquences inévitables qui en découleront ?

 

 
L'Afrique Subsaharienne face à la mondialisation
(
ABDULLAH BEN Said Hassane
, KOMEDIT, 2009,  86 p.)
ISBN : 9782914564588

Dans cet ouvrage, Abdullah Ben commence par révéler les effets néfastes de la mondialisation sur l’Afrique noire avant d’expliquer les opportunités qu’elle présente pour permettre au sous-continent noir de s’intégrer positivement dans la dynamique de l’économie mondiale. Selon lui, cela n’est possible, cependant, que si les organisations internationales, les pays actuellement les plus puissants et les responsables africains chargés de la conduite des politiques de développement oeuvrent ensemble dans ce sens. Ce livre permet ainsi de jeter un regard critique sur les implications de la mondialisation sur les relations complexes entre les pays industrialisés, toujours à la recherche d’un profit croissant, et l’Afrique subsaharienne, en proie à des blocages structurels.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
L'Imposture Féodalo-Bourgeoise IFB
Ali Swalihi (1976-77) - La théorie Fondamentale
Le Produit - Le Capital - Le Cultivateur

(Coll, DJAHAZI, 2008, 700 p)
ISBN :

livre consacré à la Révolution Comorienne (1975-78) d' Ali Swalih et intitulé 'L'Imposture féodalo-bourgeoise' (traduction du terme 'Milanantsi-Ugangui'). Cet ouvrage comporte 6 grandes parties :
1/ la vie d'Ali Swalih jusqu'en 1975
2/ son exercice du pouvoir jusqu'à sa mort (1975-78)
3/ Les 4 livrets écrits en comorien Madouhoul, Raassoul Mali, Mlimadji, Milanantsi-Ugangui
4/ la chronologies des événements survenus de 1974 à 1978  y compris les discours d’orientation du Guide
5/ une réflexion sur sa Théorie Politique Fikiri Mchindji
6 / Ses Conceptions et sa Personnalité.
Le Guide de la Révolution entendait libérer les exclus de l'Histoire Comorienne, c'est à dire 
1/ les travailleurs manuels
2/ les femmes
3/ les jeunes, enfants et adolescents.

CONTACT EDITEUR : DJAHAZI
 

 
Saïd Mohamed Cheikh (1904-1970) - Parcours d’un conservateur
Une histoire des Comores au XXe siècle

(Mahmoud IBRAHIME, KOMEDIT, 2008, p)
ISBN : 9782914564540

Said Mohamed Cheikh (1904-1970) aborde l’histoire politique des Comores pendant la période coloniale française à travers la biographie de la figure marquante de cette époque.
Le sujet est d’un intérêt particulier, parce que ce pays est resté à l’écart du grand mouvement des indépendances de 1960, et qu’il n’est sorti du statut ambigu de territoire d’outre-mer doté d’un gouvernement à compétences limitées qu’en 1975 - dans des conditions complexes et contradictoires.
La carrière de Said Mohamed Cheikh est le reflet de cette période si déterminante pour l’histoire des Comores, depuis une expérience de fonctionnaire colonial, médecin de l’Assistance Médicale Indigène (1926-1945), en passant par une étape parlementaire à l’Assemblée nationale française (1945-1962), pour devenir, enfin, Président du Conseil de gouvernement du territoire des Comores, poste qu’il a occupée jusqu’à sa mort (1962-1970).
Les questions qui se posent dans cet ouvrage sont celles de la préparation à l’indépendance, des conditions de son ajournement ou de son choix, par une élite politique peu nombreuse et tardivement formée, de la viabilité économique d’un petit pays insulaire dépendant de l’aide extérieure et surtout de son unité politique.
L’auteur traite ces questions à travers la biographie d’un homme politique, le premier en son genre aux Comores, dont la mémoire est plus souvent célébrée sur le mode hagiographique, en l’absence d’une étude scientifique. Il a donc pris le risque de démythifier un personnage national en analysant son action politique pour comprendre la part qu’elle a eu dans la situation contemporaine du pays.
L’ouvrage est donc une bonne démonstration de cette « biographie historique nouvelle », qui « sans réduire à une explication sociologique les grands personnages, les éclaire par les structures et les étudie à travers leurs fonctions et leurs rôles » (J. Le Goff, 1988). Le résultat est une étude novatrice sur l’histoire des Comores au XXe siècle.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
LES COMORES - Vers un Fédéralisme Concret
(Hamidou SAID ALI, EDILIVRE, 2007, 112 p)
ISBN : 9782356070500

Les Comores connaissent des crises politiques et socio-économiques aiguës pendant presque trente-deux ans. Ces crises sont orchestrées en grande partie par une politisation discriminatoire, par la succession des gouvernements fantoches, des régimes "kléptocratiques" flagrants, et par un système fédéral fictif.
L'étude profonde que Hamidou SAID ALI propose ici est donc une analyse juridique, à caractère descriptif, sur l'initiative prise par la classe politique comorienne à vouloir remédier et réparer les incertitudes politiques et institutionnelles que l'archipel des Comores a connu depuis les troubles sporadiques amorcés en 1997.
 

 
LES COMORES AU JOUR LE JOUR - Chronologie
(
Ahmed OULEDI, Mahmoud IBRAHIME, KOMEDIT, 2007, 122p)
ISBN : 9782914564519
 

Cet ouvrage est la première tentative d'établissement d'une chronologie des événements qui se sont déroulés dans l'archipel des Comores depuis les origines jusqu'à nos jours. Cette chronologie fait revivre les instants oubliés du passé et restitue, dans la mesure du possible, leur enchaînement. Elle présente, d'une manière linéaire, les faits historiques dans tous les domaines (politique, culture, société, économie et religion).

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
LA GRANDE COMORE EN 1898
(
Henri POBEGUIN, Sophie BLANCHY, KOMEDIT, 2007, 104p)
ISBN : 9782914564427
 

La Grande Comore est sous protectorat français depuis 1886, à la suite de l'accord établi par le naturaliste Léon Humblot avec le roi Said Ali. Après l'exil de ce dernier, le colon reste le seul  représentant de la France jusqu'en 1896. Sa " Société " a tous les pouvoirs. Pour limiter ses abus, Paris finit par nommer des Résidents.

La Résidence est un bâtiment construit tout d'abord par Humblot pour abriter la douane. Du haut du belvédère, Pobéguin prend des clichés des scènes qui se déroulent sur la place de Badjanani et sur la plage. Il parcourt l'île en compagnie de ses adjoints et d'un garde comorien, et se rend en baleinière à Fumbuni et à Mitsamihuli. Il fréquente, par nécessité, l'équipe de Léon Humblot, bien que de graves conflits l'opposent au colon qui manipule les notables comoriens pour obtenir son départ.

La société comorienne ancienne apparaît de manière tangible dans les clichés et les récits qui les accompagnent. Architecture, occupation de l'espace, scènes publiques, portraits privés, activités commerciales et maritimes, les thèmes abordés illustrent la dynamique interne de cette société et son inscription dans l'espace régional aux tout débuts de la colonisation.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
UNE SUITE A MORONI BLUES
(
Rémi Carayol, Soeuf Elbadawi et Kamal'Eddine Saindou, Editions de la Lune, 2007, p)
ISBN : 2916735245

EN JANVIER 2007 paraissait Moroni Blues/ Chap. II de Soeuf Elbadawi. Un livre à travers lequel l'auteur tente d'interroger les siens sur le destin d'une ville de brassage. "Une réflexion sur Moroni entre poème d'amour en images et lettre polémique à nos vieux oncles" ... Un livre qui force le débat sur la nécessité d'une nouvelle citoyenneté comorienne, située au-delà des communautarismes de village. Un livre qui suscite une vive polémique de la part de certains habitants de Moroni, qui y voient une critique "acerbe" contre ce qui fonde leur existence au quotidien depuis des lustres..... Ce qui n'a pas manqué de choquer certains esprits au discours foncièrement conservateur et réactionnaire. C'est ainsi que la présentation de Moroni blues/ Chap. II, à travers conférence et débat, a été suivie aussitôt de "fatwas et quolibets" en certains milieux de la capitale comorienne. Sur la place publique et sur le web, des voix se sont aussi exprimées dans un méli mélo de pour et de contre, qui prouvent néanmoins que peu de gens ont parcouru le livre. Des articles du journal Kashkazi, parus aux mois de février et mars 2007, et des prises de parole spontanées sur le forum Habari, font écho à ce débat. Nous les publions ici. Avec l'espoir que cela contribue à faire avancer le combat des idées dans un pays où l'intellectuel, comme l'écrit si bien Mohamed Toihiri, est redevenu ce "doux fils du clan et de la caste", qui ne pense qu'à "son shewo", et ce, en épousant le "conformisme le plus roide".

Recueil de textes parus dans le mensuel Kashkazi et sur le forum Habari en janvier et février 2007, à l'occasion de la parution du livre Moroni Blues/ Chap. II aux Comores. Un autre regard sur l'art et la manière de nourrir un débat social au pays du non-dit et du hari hari...


CONTACT EDITEUR : EDITIONS DE LA LUNE
 

 
MORONI BLUES Chap. II
(
Soeuf Elbadawi, ditions Bilk & Soul, 2007, 64 p.)
ISBN : 2914564376

Moroni, ma ville, ma terre...
Ici se dresse le portrait "brut-express" d'une cité insulaire "mal fagotée [...] qui se refuse à grandir". Moroni capitale de l'Union des Comores. Moroni principal chef-lieu d'un Archipel de lunes situé en mer indianocéane.
Moroni. Une ville qui mue à la vitesse d'un mourrant qui s'ignore. Dans un désordre habilement négocié par quelques familles issues de sa vieille médina, des familles s'affirmant "de souche" et "souveraines", en opposition avec leurs "pièces rapportées"
plus communément connues sous le nom de "Wa maSafarini" _ nos Gens du voyage à nous.
En fait, Moroni apprécie d'avoir à absorber de nouveaux visages chaque jour que Dieu fait sous ses Tropiques insulaires, mais elle leur impose à tous sa loi du tan lontan. Son esprit de village et sa nostalgie d'un temps révolu. De vieilles querelles scindent ainsi la cité en deux zones bien distinctes d'après une ligne imagino des plus absurdes. Une ligne qui autorise une poignée de clans parmi les plus anciennement installés [là] à se revendiquer d'une identité figée dans le marbre. Alors que Moroni passe pour être le lieu de brassage par excellence dans ce pays aux mille visages.

primé par l'ISESCO en ce 3 décembre 2010 aux Comores
Nous venons d'apprendre que le livre « Moroni Blues/ Chap. II » de Soeuf Elbadawi est primé par l'organisation islamique internationale pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) aux Comores dans le cadre de l'opération « Moroni capitale islamique de la culture 2010 ».

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT (Distributeur)
 

 
LES MESSAGERS DE LA MORT
(
Abdérémane SAID BACAR
, Editions Kalamu Des Îles, 2007, p)
ISBN :

La résistance d'un village au régime despotique issu d'un coup d'Etat. Un roman politique fort dans lequel l'auteur présente la vie difficile du peuple comorien, et plus particulièrement, celle des habitants de ce village, pour qui l'arrivée au pouvoir du régime qu'ils ont soutenu, n'a représenté qu'un leurre

CONTACT EDITEUR : KALAMU DES ILES
 

 
LES ETUDIANTS COMORIENS DE FRANCE ET LEURS PARENTS, Une socioanalyses des usages et des contradictions de projets migratoires
(
M'SA ALI Djamal, Editions Kalamu Des Iles, 2007, 208 p)
ISBN : 2916904023
 

Les processus migratoires tels qu'ils se produisent aujourd'hui aux Comores sont tous nourris et déterminés par les mêmes principes de rupture qui produisent trois agents eux-mêmes pratiquant trois différents types d'émigration. L'émigration coutumière, l'émigration de réfection et l'émigration scolaire. Toutes obéissent aux mêmes principes de rupture, et de déclassement. La colonisation était à l'origine de la première : ses effets et ses ravages de dépossession économique et politique a conduit les insulaires à s'exiler en Afrique puis en France. Ils perpétuent malgré l'exil, à restituer leur groupe et leurs pratiques dans leur société d'immigration. L'usage qu'ils font de l'immigration nourrit l'émigration, et par là, cette émigration se nourrie d'elle-même....

Ce formidable essai a pour sujet les Comores de la France coloniale et des premières années de l’Indépendance jusqu’à nos jours avec, en évidence, la société comorienne face à l’émigration, à l’école et aux inégalités sociales.
L’enquête menée dans Les étudiants comoriens de France et leurs  parents est une étude pertinente des causes de l’émigration de la population comorienne vers les pays voisins, Madagascar et la Tanzanie, et la France. L’auteur, qui n’est pas à son premier essai, nous invite à découvrir les trois types d’émigration, (l’émigration coutumière, l’émigration de réfection et l’émigration scolaire),  pratiqués par la population comorienne.
Les étudiants comoriens de France et leurs  parents est dans la lignée de ces « essais » africains qui comme Luttes de pouvoir aux Comores analysent avec acuité et sans euphémisme les Comores Indépendantes, les espoirs incarnés et placés en l’institution scolaire par les étudiants, l’échec de l’éducation scolaire, de l’enseignement supérieur dû au décalage entre le poste et la valeur du diplôme.
« Les fils des ouvriers, des paysans, ont moins de chances de réussite que les enfants des ouvriers de villes urbaines comme Moroni,  Fomboni, Mutsamoudou ou  Domoni… cela est vrai aussi chez les femmes. La probabilité de chances pour un homme d’accéder à un poste de direction ou dans la fonction publique est beaucoup plus forte que celle d’une femme. »

Un Article de Témoignages (Réunion) sur cet ouvrage

CONTACT EDITEUR : KALAMU DES ILES
 

 
LUTTES DE POUVOIR AUX COMORES
(
M'SA ALI Djamal, Editions De La Lune, 2006, p)
ISBN : 291673502X
 

Comment entrer en politique, se professionnaliser, dans le contexte social comorien ? Quelles stratégies les hommes politiques déploient-ils pour devancer leurs adversaires et se garantir quelques chances de succès politique ? Comment comprendre que l’institution du grand mariage créée par une certaine catégorie sociale dominante représente  à la fois une anomie dans le champ politique et des ressources  que puisent les hommes politique pour accéder, influencer ou se maintenir au pouvoir ? Comment Azali Assoumani,  l’homme qui a déserté en 1995 alors que son pays était sous l’emprise de mercenaires, a-t-il pu être considéré par son entourage, en 1999, comme l’homme de situation, le sauveur des Comores ? 
Dans ce livre, Djamal M’SA ALI aborde ces questions. Pour ce faire, il fait la genèse du champ coutumier et du champ politique pour essayer, par une approche bourdieusienne et  une  perspective somme toute  webberienne, d’analyser les luttes de positionnement, les enjeux du pouvoir et les rapports de force entre notables traditionnels, notables professionnalisés et politiques professionnels dans le champ politique comorien, dans une séquence historique bien déterminée (1999-2004), dans un contexte social et une configuration politique précise avec des acteurs occupant des fonctions sociales bien identifiées, comme le cas  précis d’Azali Assoumani. L’intérêt de ce livre se trouve peut-être là : pour qui veut comprendre et faire de la politique aux Comores,  cet ouvrage constitue une lampe qui guide et éclaire sur la vie politique comorienne.


CONTACT EDITEUR : EDITIONS DE LA LUNE
 

 
AU NOM DES ILES, pour un vrai débat électoral
(
Ali Mmadi, LES BELLES PAGES, 2007, p)
ISBN :
 

Le mandat des premiers présidents des îles autonomes s’est transformé en échec. Que cela soit à Anjouan, à Mohéli ou en Grande-Comore, c’est la désolation qui domine. Il ne s’est rien passé de significatif depuis cinq ans.
Voilà pourquoi, j’ai décidé, au nom des îles, de fournir cette contribution. Le but est de rappeler aux futurs candidats leurs devoirs et responsabilités ; leur expliquer que l’élection n’efface jamais les crises et la misère, que seuls l’engagement et la compétence sont capables d’apporter un dénouement.
Être candidat pour le prestige, pour raconter des histoires aux Comoriens ou pour poursuivre des ambitions personnelles, serait suicidaire pour les Comores d’aujourd’hui et de demain.
Pour ceux qui perçoivent la situation ainsi, je vais essayer de leur proposer quelques solutions et leur dire enfin que « par la volonté et l’engagement tout est possible »
A.M

CONTACT EDITEUR : LES BELLES PAGES
 

 
Football : Guide De L'éducateur Sportif : Formation, Compétence, Philosophie
(
Stéphane Aboutoihi, Editions ACTIO, 2006)
ISBN :
 

La fonction d'éducateur sportif est en perpétuelle évolution. Elle requiert travail, sérieux et capacité de remise en question. Il ne suffit pas d'un souvenir pratique ou de recettes ""clés en main"" pour entraîner : la formation est un passage obligé.
Ce livre donne une nouvelle image du métier d'éducateur sportif : personnalité, courage, intelligence. C'est un technicien possédant une profonde connaissance du jeu, une expertise solide, une vraie philosophie, le tout combiné à une formation reconnue et adaptée.
Le lecteur trouvera donc dans cet ouvrage tous les éléments sur le parcours de formation, la connaissance du jeu, la conceptualisation de la séance d'entraînement, la structuration technique du club et le rôle socio-éducatif de l'éducateur.

 

 
Indépendance et partition des Comores (1974-1978)
(
Namira Nahouza, KOMEDIT, 2005, 120p)
ISBN : 2914564287
 

“Il existe peu d’ouvrages en français sur l’histoire des Comores en général, et moins encore sur la période décisive que traversa l’archipel entre 1974 et 1978, qui vit à la fois son accession à l’indépendance et sa partition... le travail de Namira NAHOUZA [réalisé à partir de la presse française et du Journal Officiel] vient donc à point nommé, trente ans après la proclamation de l’indépendance par Ahmed Abdallah, combler une vraie lacune...”
Gilles Richard
Professeur à l’IEP de Rennes


CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Octobre 2005
(Revue éditée par INYA Coelacanthe, N°13, 90p)
ISBN :
 

Dossier : COMORES : Perspectives dans les sciences humaines

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

 
CD TAREHI - UFWAKUSI - Juillet 2005
(CD édité par INYA Coelacanthe)
ISBN :
 

Ufwakuzi-Révolution : Ce CD contient quatre discours prononcés par Ali Soilihi en 1975, et l’hymne composé par Abou Chihabi en 1976. Les trois premiers discours sont en français et le dernier en comorien.

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
CD TAREHI - UHURU - Juillet 2005
(CD édité par INYA Coelacanthe)
ISBN :
 

Uhuru-Indépendance : Ce CD est l’enregistrement de la journée du 6 juillet 1975 à la Chambre des Députés des Comores.
On y retrouve donc le discours d’ouverture du Président de la Chambre, puis l’historique des négociations sur l’indépendance par Ahmed Abdallah, la lecture de la Déclaration d’indépendance, le vote solennel, et d’autres interventions de députés.


CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Juillet 2005
(Revue éditée par l'association INYA, N°12, 38p)
ISBN :
 

Dossier : 1975 aux Comores
Indépendance et Révolution dans la poésie comorienne
Uhuru : les étapes vers l’indépendance
Indépendance et désillusion
Naissance d’une diplomatie …. et de nombreux documents historiques

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
PAIN et LIBERTE vus de PRISON
(Saïd LARIFOU, Les Editions de l'Officine, 2005, 125p)
ISBN :
 

L'apostrophe de l'enfant : "as-tu réussi à faire baisser le prix du riz ?" résume le drame qui se déroule aux Comores après un quart de siècle d'indépendance.
Le Présent ouvrage a été écrit pour témoigner de la prise de conscience par un peuple, jusque-là réduit au silence, des enjeux auxquels il doit faire face. Il est aussi l'illustration de la lutte contre la paupérisation des comoriens qui est au coeur de la mobilisation organisée par le RIDJA (Rassemblement pour une Initiative de Développement avec une Jeunesse Avertie), notamment en septembre 2003 à l'occasion des "Marches Blanches"
Ces manifestations ont fortement marqué l'opinion du fait de leur caractère pacifique, entraînant une adhésion massive de la population.
La répression qui s'en est suivie, tant sur le plan politique, social que judiciaire, pose non seulement le problème de la lutte contre la pauvreté, mais aussi celui de la liberté d'expression dans un contexte de sous développement et de déficit de droit.
Cet ouvrage nous révèle les conditions particulièrement dégradantes et inhumaines de la détention dans la prison des Comores et de l'utilisation de l'institution judiciaire pour meutraliser les opposants.
Toutefois la répression aussi impitoyable qu'elle puise être, ne saurait régler les difficultés économiques et ne peut qu'aboutir à renforcer la détermination de tous ceux qui veulent à l'avenir plus de démocratie et de liberté.

CONTACT EDITEUR : L'OFFICINE
 

  
DE GRANDE COMORE - 6 histoires de vie à Marseille
(C. FONTANA, M. OSMONT, O. MARBOEUF, KHIASMA Editions, 2004, 141p)
ISBN :
 

Avec De Grande Comore, Khiasma poursuit un travail d’édition exigeant entamé avec le titre Birmanie, la peur est une habitude.
Apporter des éclairages nouveaux, proposer des contre-points aux clichés véhiculés par les médias dominants, proposés des ouvrages documentés qui offrent des outils de compréhension de la complexité du monde sont de missions au coeur de ce projet d’édition. A l’instar de son prédécesseur, ce nouvel ouvrage se veut également ambitieux au niveau artistique et mêle textes, photographies et illustrations dans une présentation graphique qui met en dialogue les différents niveaux de récit. Dans son format composite De grande Comore fait le pari d’un livre à regarder autant qu’un vrai livre de lecture.
LE LIVRE
De Grande Comore raconte les histoires ordinaires mais remarquables de six Comoriens vivant à Marseille. Il ne prétend pas traiter de la communauté comorienne en général mais s’intéresse à quelques histoires de vie, livrées dans les termes des personnes qui les racontent, et à travers des images qu’elles ont contribué à composer. Le livre a été conçu à partir d’entretiens et de prises de vue réalisés entre mai 2002 et juillet 2003, principalement dans les quartiers Nord de Marseille. Le texte, élaboré à partir de la transcription de récits parlés, en conserve la spontanéité et l’expressivité. Les photographies traitent des environnements affectifs, professionnels et géographiques des personnes, qui étaient investies dans leur mise en image. De Grande Comore, qui met en scène des destins communs
- deux frères, une femme et son mari, un père et sa fille -‘ propose des regards contrastés sur à la fois sur Marseille et sur l’identité comorienne. Il ne relève ni du livre de photographies ni de l’ouvrage de sciences humaines mais constitue une tentative de faire correspondre récits de vie et photographies, à travers la composition de portraits.
 

 
TAREHI - Revue d'histoire et d'archéologie - Janvier 2005
(Revue éditée par l'association INYA, N°11, 38p)
ISBN :
 

Dossier : MORONI, Naissance d'une Capitale
« Dates. 22 décembre 1974 : Les Comores votent pour l’indépendance »
« Moroni. Naissance d’une capitale »
Livres :Christophe Grosdidier, Djoumbé Fatima, Reine de Mohéli, L’Harmattan, 2004
Hamza Soilhaboud, Imani, Demokrasi, Ekoloji, Komédit, 2004
Jacqueline Aria, L’île de Zaïmouna, L’Harmattan, 2004

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
COMORES-MAYOTTE : UNE HISTOIRE NEOCOLONIALE
(Pierre CAMINADE, AGONE, 2003, 187p)
ISBN :
 

Dossier sur le problème Comorien et le contentieux avec la Fance sur Mayotte
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Juillet 2004
(Revue éditée par l'association INYA, N°10, 38p)
ISBN :
 

Dossier : L'Islam Comorien, entre tradition, sharifs, et wahhabites

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
IMANI, DEMOKRASI, EKOLOJI Eloge d'un nouvel êge pour l'archipel des Comores
(Hamza SOILHABOUD, KOMEDIT, 2004, 172p)
 
ISBN : 2914564198
 

Avec ce nouvel ouvrage, le romancier cède le pas au citoyen engagé. Avec un rappel des valeurs essentielles de l’Islam en cette période trouble, en rapport avec les idéaux démocratiques et une approche écologiste : un ouvrage aux antipodes du “comoro-pessimisme” ainsi qu’un débat ouvert par de solides arguments...
S.M. Said Tourqui (Juriste)
Observatoire de la Démocratie


CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
LES COMORES DE 1975 à 1990
(Nakidine MATTOIR, L'HARMATTAN, 2004, 192p)
ISBN :
 

Nakidine Mattoir revient sur des épisodes marquants de la vie socio-politique des Comores, s'attardant sur des événements tels que le massacre de Majunga, leur apportant un nouvel éclairage. Servi par sa très grande connaissance de la réalité comorienne, il ausculte avec simplicité et profonde rigueur les institutions politiques comoriennes, le pouvoir des "notables", "la révolution permanente et manquée", le "Royaume de Bob Denard", sans oublier le rôle de la France dans tout ce remue-ménage.
 

 
LA DYNAMIQUE DE L'HISTOIRE - Réflexion sur le désordre international
(M'SA ALI Djamal, LES BELLES PAGES, 2004, 149p)
ISBN :
 

"Le désordre international n'est pas simplement le produit du jeu des puissances, des déséquilibres Nord-Sud, du retour de vacarmes des klaxons identitaires par l'effondrement des idéologies ; il est le résultat des "chocs des incultures" qui produit dans l’imaginaire le "chocs de civilisations". Ce "choc des incultures" forgé de part et d'autre est relayé par les mémoires collectives de l'Occident d'une part, et de l'Orient d'autre part. Ce mémoire trie, sélectionne, et finit par occulter l'histoire commune tissé d'échanges commerciaux, d'emprunts culturels et d'alliances politiques entre l'Occident et l'Orient.
Dans ce livre, je montre ces divers angles d’approches ainsi que la nécessité de multiplier les efforts et les conditions de vivre ensemble, parce qu'à l'heure de la globalisation, les problèmes des uns ne peuvent être les heurs des autres; et quand les uns soufrent les autres en sentent. "
M'SA ALI Djamal

M’SA ALI Djamal est né en 1979 aux Comores. Il est titulaire d’un DEUG d’Administration économique et sociale, d’une Licence en sciences politiques et est actuellement en Maîtrise à Paris X
Jeune étudiant en Sciences politiques à Paris X, M’SA ALI Djamal s’interroge sur les évènements marquants et bouleversants de ce début de siècle.

CONTACT EDITEUR : LES BELLES PAGES
 

 La dynamique de l'histoire - réflexion sur le désordre international
UN DEPUTE VA MOURIR
(Traore SAYOUBA, KOMEDIT, 2004, 114p)
ISBN :
2914564171

La plume de Sayouba Traoré associe la force et la beauté du récit simple au tranchant de la froide dénonciation. Sur le ton du badinage, ses réquisitoires portent des masques transparents qui laissent entrevoir la violence mal camouflée de ses propos. Sayouba Traoré n'écrit pas. Il parle. Il écrit comme il nous parle souvent. Il nous raconte sans rire, la misère, les mesquineries et l'indignité des hommes. Aujourd'hui, le "griot" a choisi le papier à la saveur du récit oral.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 
MUSIQUE ET SOCIETE aux Comores
(Damir Ben Ali, KOMEDIT, 2004, 118p)
ISBN : 2914564155
 

« Au fil des siècles, ils [les Comoriens] ont exprimé leur pensée, transmis leurs expériences de la vie de génération en génération, exercé leur imagination et leurs talents artistiques et littéraires, presque exclusivement par le chant et la danse ». Le chant en l'occurrence a permis de couler la mémoire collective dans du béton depuis des siècles, bien que tout ne soit pas écrit.
« Tous les événements saillants de l'histoire nationale et locale ». La fondation d'une dynastie, le couronnement d'un sultan, une éruption volcanique ou encore un coup d'Etat… le chant est le lieu par excellence où s'exprime le vécu et où se réinvente le monde dans cette société insulaire. Au départ dit-on fut le verbe. Chanté, celui-ci emporte avec lui sa « charge de poésie, de mythe et de légende » pour les générations à venir.
Chant et danse supportent aux Comores une musique aux influences éclatées, venues du monde entier. De l'Afrique à l'Asie surtout, en passant par l'Europe. Le tout fait corps et mobilise hommes et femmes, séparément ou non, dans une volonté de renforcer les lien sociaux. C'est en musique que s'effectue la « célébration communautaire ». Profane ou sacrée, celle-ci influe sur les échanges entre les individus, les accompagne de la vie à la mort, va jusqu'à façonner l'espace de vie commune ou encore ramène l'égaré vers Dieu.
Damir Ben Ali, l'auteur, nous livre là un travail de longue haleine, dont s'inspireront sans doute les nombreux artistes de la scène comorienne actuelle pour réinventer leur forme d'expressions, leurs chants, leurs mélodies et leurs rythmes.


CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
MAYOTTE - IDENTITE BAFOUEE
(Nassur ATTOUMANI, L'Harmattan, 2003, 126p)
ISBN :
2747550389
 
Afin d'aider le lecteur étranger à mieux épouser la culture comorienne de Mayotte, pour la première fois, un autochtone dévoile la véritable face cachée des coutume de son pays. Ni psychologue, ni antropologue, ni ethnologue, Nassur Attoumani connaît, cependant, la mentalité maoraise de l'intérieur. Dans cet essai, l'auteur de La Fille du polygame nous livre un témoignage inédit sur la richesse culturelle d'un peuple en pleine mutation socioculturelle.
DERNIERES NOUVELLES DE FRANCAFRIQUE - Nouvelles
(Collectif, Vents D'Ailleurs, 2003, 224p)
ISBN :
 

Un recueil de 10 nouvelles dont une écrite par Soeuf El Badawi

Pour de plus amples informations, lisez le dossier de presse

 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Janvier 2004
(Revue éditée par l'association INYA, N°9, 35p)
ISBN :
 

Dossier : Said Mohamed Cheikh - Le Centenaire

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Aout 2003
(Revue éditée par l'association INYA, N°8, 35p)
ISBN :
 

Portrait : Jacques Grimaldi
Dossier : Photographies et histoire comorienne
Synthèse : La mise en forme de la domination politique: du yezi...


CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
HISTOIRE DES ILES, hn'ngazidja, hi'ndzou'ani, maïota et Mwali
(Présentation critique des manuscrits arabe et swahili émanant du
grand qadi de ndzaoudzé Oumar Aboubakari Housséni (1865),
Editions Djahazi, 1997, 293p)
ISBN :
 

résentation des manuscrits émanant du grand qadi Oumar Aboubakar traduits de l’arabe et du swahili et traitant de l’Histoire ancienne et des relations entre les îles Comores, avant la colonisation française. Notes Explicatives appuyées sur les Archives Nationales de Maurice. Commentaire de Kana-Hazi en 12 chapitres.

CONTACT EDITEUR : DJAHAZI
 

 
FLAMME VIVE EBLOUIT mais ne dure ! Histoire de Ngazidja, du Mbadjini
et du matriarcat royal Mdo'mbozi
(TABIBOU Ahamadi et ABDOURRAHIM Moussa (1950-68), Editions Djahazi, 2002, 308p)

ISBN :

Histoire de Ngazidja, du Mbadjini et du matriclan royal Mdo’mbozi, rapportée par ABDOURRAHIM Msa Chahidi 1968.

L’île comorienne de Ngazidja revêt un grand intérêt pour le chercheur, le sociologue et l’historien. Cela tient à son matricentrisme socio-politique, à la féodalisation de sa vie pendant 6 siècles et demi, à la progression lente de l’ingérence française dans l’île jusqu’à sa colonisation directe, à partir de 1889.  La période 1880 à 1889 est marquée par les guerres intestines entre les 3 grands matriclans royaux de l’île, les Fwa’mbaïa (soutenus par Zanzibar et Londres), les Matswa-Piroussa (soutenus par Mad. et Paris) et les Mdo’mbozi (soutenus par Dar-es-salam et Berlin). La colonisation française s’impose finalement, non sans des soubresauts, notamment en 1915…

CONTACT EDITEUR : DJAHAZI
 

 
CARNET DE ROUTE, Mutsamudu, Mamoudzou, deux villes , un devenir
(Jacques ROMBI, Editions du BAOBAB, 2002, p)

ISBN :

CONTACT EDITEUR : LES EDITIONS DU BAOBAB

 

 
Ali SOILIHI ou L'indépendance dans la citerne
(Elaniou, KOMEDIT, 2003, 158p)
ISBN :
 

Ceci est un cauchemar. J'ajoute: un cauchemar collectif. Je l'écris parce qu'il faut en sortir définitivement. C'est la première page d'un long bilan qu'il nous faut faire absolument aux Comores, mais aussi partout en Afrique. Pour les Africains de ma génération, en effet, voici venue l'heure du bilan. Que sont devenus nos rêves des années soixante ?

Pour l'heure, je voudrais ouvrir le débat de l'état des lieux qui pourrait bien commencer par cette période très riche et très controversée dans laquelle nous sommes entrés un dimanche après-midi... Souvenez-vous! Ce jour là, le cri d'un certain Ali Soilih réveilla le petit archipel: Wananchi!...

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 


 
MAANDZISH N°3 - Petites histoires Comoriennes
(I MOHAMED, S ELBADAWI, A M'CHANGAMA, M AHMED-CHAMANGA
, KOMEDIT, 2003, 80p)

ISBN :
 

La fracture provoquée par les événements séparatistes dans l'Archipel des Comores ne se refermera pas de sitôt.
Pourtant, l'examen de ce qui fonde les vrais clivages en cours révèle clairement les éléments qui soudent les îles les unes aux autres.
Qui a parlé de pays en décomposition ?

Maandzish N°3. Un titre étrange explicité par son sous-titre : « Petites histoires comoriennes ». « Maandzish », dérivé du mot comorien « maandzishi » qui signifie « écritures ». Il s'agit à la base, du nom d'une revue créée par Twamay Association en France et qui n'existe plus. Ce troisième numéro a pu paraître grâce à une autre association qui œuvre pour la promotion des Comores, Washko Ink. L'ouvrage propose un ensemble de textes qui défendent l'idée d'une identité comorienne, une « comorianité » en quelque sorte, à contre-courant des élans séparatistes qui empoisonnent les relations inter-îles depuis la décolonisation.
L'association Washko Ink souhaite par ce biais montrer sa volonté de « contribuer à la reconstitution d'une mémoire comorienne, lacérée de partout, mise en pièce par mère-misère et sa complice, l'insouciance ». Ainsi, le recueil s'ouvre sur le texte d'Aboubacar M'changama, paru en 1997 (date de la sécession de l'île de Mohéli et de la proclamation « d'indépendance » d'Anjouan). Le directeur de publication du journal L'Archipel et correspondant de l'AFP aux Comores, y relate les premières angoisses suscitées par la fronde séparatiste anjouanaise dans la capitale comorienne. Il montre à quel point la propagande des séparatistes du Mouvement Populaire d'Anjouan, accusant les habitants de la Grande Comore de tous les maux dont sont victimes ceux de l'île d'Anjouan, a pénétré les esprits. « Les rapports entre Comoriens sont en train de pourrir, infectés par le doute », écrit-il.
L'unité comorienne
Comme un écho, I. Mohamed, membre fondateur du Groupe de réflexion sur le devenir des Comores, s'interroge : « Les Comores existent-elles ? ». La réponse est « oui ». « L'unité comorienne demeure une réalité indubitable, même après 25 ans de séparatisme mahorais » et n'est pas une construction artificielle de l'histoire coloniale. L'auteur souligne d'ailleurs « l'unité de peuplement, l'unité religieuse, l'unité linguistique et l'unité de coutumes » qui lient les habitants des différentes îles. Suivent le texte de Mohamed Ahmed-Chamanga (professeur de comorien à Paris), « La langue comorienne dans sa diversité » et de Soeuf Elbadawi (journaliste, fondateur de Washko Ink), « Archipel en décomposition ? ». Et pour clore le livre, des paroles de poètes, avec Un autre regard de Saindoune Ben Ali.
Ce recueil permet de mieux comprendre la réalité comorienne et l'instabilité chronique que connaissent les îles depuis l'indépendance. Il lance aussi un appel, par la voix de I. Mohamed : « A terme, il s'agit de construire enfin une nation comorienne juste, non pas en veillant à ce que chaque île ait sa part, mais bien plutôt en offrant à chaque Comorien, où qu'il soit, les moyens de participer à son propre destin, en devenant une personne à part entière ».


CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
POURQUOI LES COMORES S'ENFONCENT ELLES
(Ali MMADI, THOT, 2002, p)

ISBN :
 

C'est avec une préoccupation pleine de ferveur qu'Ali Mmadi décrit la situation historique, politique, économique et sociale de son archipel natal.
Ce jeune auteur va au delà du simple constat et dans un engagement militant propose un certain nombre de réformes susceptibles d'enclencher le développement économique espéré par les jeunes et attendu par la population comorienne en général.
"... Je vous invite à prendre conscience de tout ce qui se passe aux Comores depuis plus de vingt-cinq ans; à comprendre certaines causes respectives (directes ou indirectes) qui continuent de ruiner l'espoir du peuple comorien en général et de celui des jeunes en particulier...Il ne faut pas être cartésien pour comprendre que les Comores vont mal... je pense qu'il est temps de corriger nos erreurs et de tracer le bon chemin pour les générations à venir."

 

 
LE CHERIF DE NGAZIDJA ou le coeur a ses raisons
(Xavier FRAUD, L'HARMATTAN, 2002, 315p)
ISBN :
 

Xavier et Sylvie ont quitté la Bretagne pour retrouver les rivages de Ngazidja, huit années après y avoir rencontré leur petite fille. C'est le long cheminement de leur histoire qui nous est conté, depuis la première fois où l'idée de cette adoption s'est imposée à eux. Nous les suivons, à la découverte de leurs amitiés africaines, en Sierra Léone au fin fond de la forêt équatoriale, au Mali sur les boucles du Niger, et sur l'île de la Grande Comore. Un parcours initiatique qui les guide vers un homme qui allait bouleverser leur vie, "Le Chérif de Ngazidja".
C'est à la rencontre de son histoire et, bien au delà de tous les préjugés, de la confrontation de la culture occidentale face au monde de pensée traditionnelle d'une Afrique islamique et tolérante, que l'auteur nous propose de l'accompagner
 

 
LES COMORIENS A MARSEILLE D'une mémoire à l'autre
(Karima DIRECHE-SLIMANI et Fabienne LE HOUEROU, AUTREMENT, 2002, 315p)

ISBN :
 

Sont évoqués point par point : - l’histoire et la géographie des Comores, de façon succincte, - l’arrivée des Comoriens à Marseille, la première vague d’immigration, - les lieux d’implantation marseillais, organisés en deux pôles (le Panier et les quartiers Nord), - l’organisation communautaire dans l’exil, la persistance des coutumes, la vie quotidienne, - les mutations sociales et coutumières engendrées par l’immigration, dans les modes de vie comme dans la pratique de l’islam, à la source de conflits entre générations
 

 
CARNET DE MISSION Archipel des Comores (Récit)
(Emmanuel ROSEAU, L'HARMATTAN, 2002, 104p)


Emmanuel ROSEAU est chirurgien, ancien Interne des Hôpitaux de Paris et Chef de Clinique Chirurgicale à la Faculté de Médecine. D'origine martiniquaise, il connaît bien les problèmes insulaires et a été tenté par une mission humanitaire dans une île de l'Archipel des Comores, ANJOUAN, subissant les conséquences d'une double sécession, d'abord vis-à-vis de la république Française en 1975, puis de la République des Comores en 1997. Il nous raconte son quotidien dans cette île, nous parle du courage de sa population, des difficultés qu'elle essaie de surmonter malgré un embargo sévère, de ses tentatives d'émigrations pleines de risques vers MAYOTTE, véritable eldorado pour les Anjouanais.
L'exercice de la chirurgie dans des conditions difficiles, des moments d'inquiétude, mais aussi des détails pittoresques de sa vie d'expatrié humanitaire émaillent un récit vivant.
 

 
TERRES D'EUROPE
(Collectif, Association TERRES D'EUROPE, 2002, 15p)

ISBN :
 

Dossier : Marseille, Les rencontres Franco-Comoriennes des droits de l'enfant
Dossier : Une Grande Mosquée pour Marseille - par Soilih Mohamed Soilih

 

 
AFRICULTURES 51
(Collectif, L'HARMATTAN, 2002, 128p)

ISBN :
 

Dossier : Archipel des Comores : Un nouvel élan ?
Un dossier réalisé par Soeuf Elbadawi

 

 
AFRICULTURES
(Collectif, L'HARMATTAN, 1999, 128p)

ISBN :
 

Entre autres articles:
« La musique nous le rend mal ! »

Entretien avec Souleymane Mzé Cheik (Comores)
 

 
COMORES : L'ENCLOS ou une existence en dérive
(Mohamed CHAMOUSSIDINE, KOMEDIT, 2002, 65p)

ISBN : 291456404K
 

Mohamed Chamoussiddine nous fait ici partager, de manière particulièrement incisive et volontairement feutrée, sa vision à la fois réaliste et singulièrement humaniste de son pays bien aimé, prisonnier de ses traditions qui n'ont d'autre effet que d'entretenir le paupérisme.
Cet ouvrage se veut à la fois un cri de souffrance et de détresse envoyé à la face des hommes de bonne volonté, et un appel appuyé au réveil des mentalités locales, nécessaires à la juste émergence de cet archipel en déshérence...
Essai particulièrement courageux, il se suffit à lui seul pour qui connaît l'histoire de ce magnifique archipel des" îles de la lune"

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 

 
OUTRE MER, Notre monde
(Entretiens d'Oudinot, AUTREMENT, 2002, 221p)

ISBN :
 

Outre-mers offre aux lecteurs une mise en perspective des mutations que vivent actuellement les relations entre la France et "ses Outre-mers". Du rétablissement du dialogue calédonien à l'élaboration et à la mise en œuvre de la loi d'orientation pour l'Outre-mer, du statut de la Polynésie française à l'attention enfin portée aux aspirations de Mayotte, du droit d'accéder aux nouvelles technologies de l'information et de la communication au soutien fiscal à l'investissement, de l'égalité sociale à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage comme crimes contre l'humanité... Avec la participation d'Edouard Glissant, Michel Wieviorka, Marie-Claude Djibaou, Patrick Chamoiseau... sous la direction d'Ariane Poulantzas.
 

 
Les COMORES
(Pierre VERIN, KARTHALA, 1994, 264p)

ISBN :
 

Pour le lecteur distrait les Comores évoqueront peut-être des parfums de vanille, de giroflier et d'ylang-ylang. A celui qui souhaite mieux connaître ces îles de l'océan Indien, cet ouvrage révèlera la richesse d'une histoire plus que millénaire. L'on sait peu de choses des premiers habitants, des Bantous, venus d'Afrique. Dès le IXe siècle, les premiers navigateurs arabes se mêlèrent à la population africaine, font souche et apportent l'Islam. Ainsi s'est toujours épanouie la civilisation comorienne si particulière, alliage de traditions bantoues, toujours visibles dans la langue et l'organisation sociale, et d'apports musulmans.
Au XVIIIe siècle, ces îles n'échapperont pas à l'appétit de leurs voisins malgaches, puis à celui des colons et planteurs français; Durant la colonisation, les habitants des Comores vont connaître une longue période de dépossession foncière, d'asservissement par le travail forcé et d'appauvrissement. Devenues territoire d'outre-mer en 1946, les quatre îles des Comores ne seront plus que trois, à l'indépendance, en 1975, Mayotte ayant choisi de rester française.
Malgré le développement encore modeste de leur infrastructure et une vie politique parfois agitée, la grande Comore, Anjouan, et Moheli possèdent de nombreux atouts pour attirer le voyageur ; leurs paysages séduiront ceux qui aiment l'atmosphère océanique des îles, baignées de luminosité, frangées de plages où se balancent les cocotiers. Les fonds marins surprendront par leurs coraux noirs, leurs énormes mérous ; on peut aussi rêver de surprendre le célèbre coelacanthe, étonnant poisson fossile à poumons. L'intérieur des terres offrent des promenades magnifiques : forêts de montagne, cascades fraîches, volcans dont le plus connu, le Karthala, attire de nombreux vulcanologues, professionnels ou amateurs.
Enfin sa civilisation brillante et originale est toujours vivante dans son architecture, ses nombreuses mosquées, ses "grands mariages". Les Comores on un bel artisanat : les Kofia, calottes brodées, les djoho, ces vêtements soutachés d'or, les bijoux d'or massif ou filigranés
 

 
MAYOTTE
(Guy FONTAINE, KARTHALA, 1995, 200p)

ISBN :
 

Mayotte est l'une des 4 îles de l'archipel des Comores. D'origine volcanique, s'élevant sur des profondeurs océaniques de plus de 3000 mètres, elle est aussi la plus ancienne. Mayotte est elle-même un archipel composé de la petite Terre, de l'îlot de Pamandzi et de la grande Terre.
Lors de la consultation de 1974, organisée sur la décolonisation des Comores, les mahorais refusèrent l'indépendance à une majorité de 65%. Ce fut le début de l'affaire mahoraise. Au référendum de 1976, les Mahorais confirmeront leur voeu de rester français. Aujourd'hui, le statut de Mayotte est celui d'un quasi-département et son régime semble solidement ancré dans la république française.
Fortement influencée par les courants extérieurs, la société mahoraise est issue d'un long croisement de peuples et de cultures. Si les mahorais sont essentiellement musulmans, ils ont aussi d'autres croyances originaires d'Afrique de l'Est et de Madagascar. Claude Allibert, l'un des bons spécialistes de Mayotte, la définit comme "un microcosme de l'océan Indien occidental"
Activité économique récente, le tourisme, qui est appelé à se développer en raison des efforts engagés par la collectivité territoriale pour la promotion et le désenclavement de l'île, a vu le nombre des touristes passer de 1000 en 1980 à 2500 en 1989. Mayotte pourra notamment plaire à ces "nouveaux touristes" qui refusent les circuits traditionnels et sont à la recherche d'imprévu, de merveilleux et de dépaysement.
 

 
  COMORES : QUATRE ILES ENTRE PIRATES ET PLANTEURS
(Jean Martin, L'Harmattan, 1983)
ISBN :
ISBN :
 

Tome 1 Razzias malgaches et rivalités internationales (fin XVIIIe-1875)
Jetées à la volée telles de petites Antilles, au milieu du canal de Mozambique, les îles Comores eurent une longue et riche histoire qui resta longtemps inconnue. Ce premier tome retrace les événements de l'époque pré coloniale, Les navigateurs européens fréquentèrent les quatre îles à partir du XVIe siècle et au début du XVIIIe, elles constituèrent même un grand repaire pour les flibustiers chassés des Caraïbes.
Par la suite, Anjouan retrouva son rôle d'escale de la route des indes et ses trois voisines retournèrent dans l'oubli. C'est alors que l'archipel eut à supporter l'effroyable choc des invasions malgaches qui marque le début de cet ouvrage (fin du XVIIIe et début du XIXe siècle). Ces razzias suscitèrent chez les européens un intérêt pour les Comores qui n'allait plus se démentir. C'est ainsi que les Français acquirent Mayotte dès 1841. En dépit de tout enthousiasme, ils n'en firent qu'une petite colonie sucrière.
L'aventurier Joseph Lambert, le fameux Lambert de Madagascar, s'efforça non sans mal de faire de Mohéli une espèce de protectorat français tandis qu'Anjouan passait sous la protection britannique. A l'écart, la Grande Comore était en proie à des guerres continuelles...
La traite négrière - sous la dénomination hypocrite de recrutement de travailleurs libres - restait le plus grand commerce de l'archipel à l'époque pré coloniale. Elle enrichissait les sultans et satisfaisait les planteurs, mais l'ampleur accrue des rivalités internationales laissait déjà présager la fin de l'indépendance de ces îles...
 
Tome 2 Genèse, vie et mort du protectorat (1875-1912)

Vers 1875, une recrudescence des tensions dans l'archipel des Comores se traduisit par une guerre à la grande Comore où le jeune sultan Saïd Ali parvint non sans peine à remonter sur le trône de son grand-père, après avoir tué son adversaire Moussafoumou. Les mohéliens enduraient pendant ce temps la tyrannie d'un roitelet sanguinaire qu'ils mirent à mort en 1885, tandis qu'Anjouan elle-même voyait reparaître le spectre de la guerre civile...
En 1886, les français, encouragés par Bismark établirent leur protectorat sur les trois îles. Accueilli par des insurrections, bientôt maîtrisées, le régime fut caractérisé par l'instauration d'une économie de pillage, dont les maux furent particulièrement perceptibles à la Grande Comore, abandonnée un temps à la mégalomanie du colon Léon Humblot, ainsi qu'à Anjouan.
Alertés par les officiers de marine et par un député de la réunion, les milieux politiques de la métropole finirent par s'émouvoir. Le sultan de la grande comore, Saïd Ali, exilé à l'instigation de Léon Humblot, fut ainsi réhabilité et put ainsi reparaître dans son île tandis que des interventions parlementaires attiraient l'attention sur la condition pitoyable des insulaires. L'abolition du protectorat et l'annexion des trois îles, en 1912, eurent sans doute pour effet de mettre un terne aux abus les plus scandaleux.
 

 

 



 

  Essai sur LES COMORES (REEDITION)
(A. GEVREY Procureur impérial à Pondichéry en 1870, Baobab, 1997)
ISBN :
 

L'ouvrage de M GEVREY a été imprimé en 1870 à Pondichery, c'est dire qu'il n'en reste que de rares exemplaires. C'est un document historique incontournable pour tous ceux qui veulent comprendre l'histoire de l'archipel et surtout de Mayotte
 

 
  MAYOTTE ET LA FRANCE de 1841 à 1912
(Said Ahamadi - RAOS, Editions du Baobab, 1998)
ISBN :
 

Pour rendre plus perceptible la situation politique actuelle de Mayotte, il convient de connaître l’histoire coloniale de cet archipel.

Cet ouvrage présente une étude documentée sur une période peu étudiée.

CONTACT EDITEUR : LES EDITIONS DU BAOBAB


 

 
  MAYOTTE ET LES COMORES, Escales sur la route des Indes au XIe et XVIIIe siècles
(Henri Daniel LISZKOWSKY, Editions du Baobab, 2000)
ISBN :
 

L'île de Mayotte, dans l'archipel des Comores, témoigne, par son histoire, des grands courants migratoires et commerciaux qui touchèrent le sud-ouest de l'Océan Indien, dès le VIIIe siècle.

Portés par le rythme des moussons, Africains, Persans, Arabes, Indiens et Indonésiens surent développer une civilisation swahilie brillante dont les échelles ou cités-États étaient les moteurs économiques, politiques et culturels…

CONTACT EDITEUR : LES EDITIONS DU BAOBAB


 

 
  MAYOTTE ET LA CANNE A SUCRE au 19ème Siècle - Un espoir déçu
(, Collectivité Territoriale de Mayotte, ,)
ISBN :
 

Une société qui oublierait ou mépriserait son patrimoine, historique, monumental, folklorique, culturel, serait menacé de mort spirituelle.
Pour éviter que Mayotte et les Mahorais ne connaissent ce sort, la Représentation du Gouvernement encourage vivement la Direction territoriale des Affaires Culturelles à prendre des initiatives pour sensibiliser la population et en particulier les jeunes, aux richesses qui sont les leurs.
La période sucrière à Mayotte, quelles que soient les opinions qu'on puisse par ailleurs, en avoir, appartient à l'histoire de l'île et de ses habitants.
Il convenait donc de s'y interesser et de faire revivre toute une époque, ses joies, ses peines, ses difficultés et ses misères.

 

 
  L'IMMIGRATION DU TRAVAIL A MAYOTTE DURANT LA PERIODE SUCRIERE
(Vincent FOREST, Collectivité Territoriale de Mayotte, ,)
ISBN :
 

Thèmes traités :
- Les débuts de l'immigration du travail
- Mayotte sera une colonie sucrière
- Paris encourage l'immigration
- L'aide de l'Etat au recrutement de travailleurs immigrés
- Les malheureux immigrants indiens
- Etc...

 

 
  LA RESIDENCE DE DZAOUDZI
(Jean-François HORY, Editions du Baobab, 2003)
ISBN :
 

Cet ouvrage inaugure une nouvelle collection des "Editions du Baobab" : "Mayotte, Maison de Mémoire".
Préfacé par le Prefet Jean-Jacques BROT, il vous contera l'histoire de la Résidence de Dzaoudzi

CONTACT EDITEUR : LES EDITIONS DU BAOBAB


 

 
 A LA RENCONTRE DE ZENA M'DERE
(Collège de M'Tsamboro, Editions du Baobab, 2003, 64p)
ISBN :
 

L'histoire passionnante et cocasse d'une île à contre-courant de l'Histoire qui combat pour rester au sein de la République française à travers le portrait de Zéna M'Déré, la mère des Mahorais, et de son commando de chatouilleuses, par les élèves de cinquième du collège de M'Tsamboro.

CONTACT EDITEUR : LES EDITIONS DU BAOBAB


 

 
 REFONDER LES COMORES
(Ahmed Waddane Mahamoud, Cercle repères,oct. 1996)

ISBN :
 

Rédigé au lendemain de l'élection du président TAKI, l'ouvrage nous présente les présidentiables de 1996 dans une première partie. Puis l'auteur, en fin analyste de sa propre histoire et de sa propre culture, tente de trouver des solutions au marasme politico-social dans lequel baigne l'archipel.
 

 
 LA GUERRE DE LA SALIVE
(Lou Bellétan, Auto édition, 1993)
ISBN :

Essai d’ordre politique, consacré à la question, internationalement posée depuis 1975, du litige franco-comorien au sujet de l’île de Mayotte ; est évoquée, en amont, l’Histoire des relations franco-comoriennes depuis 200 ans ; le thème est traité sous la forme de 25 questions que se posent ordinairement le citoyen cultivé.

L'analyse historique est clairvoyante, et le problème soulevé, la "question de Mayotte" anime de nombreux débats.

CONTACT EDITEUR : DJAHAZI
 

 
L'ELOQUENCE COMORIENNE AU SECOURS DE LA REVOLUTION,
Les discours d'Ali Soilihi (1975-1978)
(Michel LAFON, L'Harmattan, 1995, 224p)
ISBN :
 

Ali Soihili, comme Socrate, a beaucoup parlé mais peu écrit. Ce volume rassemble donc en édition bilingue ses discours qui restent dans les mémoires mais méritent aussi d'êtres consignés par la plume.
Il est indéniable pourtant que, plus que les régimes qui lui ont succédé, Ali Soilihi aura laissé son empreinte sur les mentalités des comoriens, même si actuellement, c'est l'influence de ses successeurs qui domine l'évolution actuelle du pays installé dans un sous-développement et une dépendance chroniques.
Ange ou démon, selon les uns ou les autres, Ali Soilihi était à coup sur un révolutionnaire volontariste qui s'égara, parfois, dans une violence dont sa connaissance de la mentalité comorienne, sinon la simple humanité, aurait du le prévenir, fut aussi sans nul doute un visionnaire sincère convaincu d'oeuvrer pour l'avenir de son pays.
La parole ne saurait se substituer aux actes, et il convient, en politique, de juger un pouvoir sur ce qu'il a fait plutôt que sur ses intentions proclamées. Il n'en demeure pas moins que la connaissance des textes d'Ali Soihili reste un élément indispensable d'appréciation d'une période essentielle de l'histoire comorienne contemporaine
 

 
 COMORES, Développement humain durable et élimination de la pauvreté, Éléments pour une stratégie nationale
(Rapport du P.N.U.D., Frison Roche, 1997)
ISBN :
 

La jeune république des Comores, après vingt années d'existence, marquées de multiples turbulences politiques, connaît aujourd'hui une ouverture renouvelée sur son avenir. Pour asseoir son développement sur des bases durables, il est nécessaire plus que jamais de développer un consensus national autour d'une stratégie de développement ambitieuse et volontariste visant à terme l'élimination de la pauvreté, qui n'a cessé de s'accroître durant la dernière décennie
C'est avec l'objectif d'entretenir cette dynamique émergente qu'est née l'idée d'élaborer cet ouvrage. A partir d'une description détaillée de l'état des lieux, aux Comores et des résultats obtenus en vingt ans d'indépendance, il ouvre des pistes de réflexion sur le champ des possibles et présente des premiers éléments pour une stratégie nationale d'élimination de la pauvreté dans le cadre d'un développement humain durable
Ce document est le fruit d'un travail collectif qui intègre des contributions de nombreuses personnalités comoriennes, issues de la société civile ou ayant des responsabilités au sein de l'administration nationale. Il bénéficie également de la réflexion menée par le PNUD autour du concept de développement humain.
 

 
LA GRANDE COMORE, Des sultans aux mercenaires
(Jean-Louis Guebourg, L'Harmattan, 1994, 272p)
ISBN :
 

Ngazidja, l'ile la plus étendue et la plus occidentale de l'Archipel des Comores, a connu une histoire riche en rebondissements depuis les premières implantatioons bantoues (VIe siècle), suivies des migrations arabes (IXe-XIIIe) et européennes (XIXe). Selon leurs origines, leurs objectifs, leurs cultures, leurs technicités, les rapports des acteurs au territoire ont été forts différents. Ainsi leur analyse historique semble interessante puisque chaque type de possession du territoire génère un type particulier de pouvoir, une relatiuon plus ou moins lâche entre les hommes et le milieu, relation commerciale ou terrienne, productrice de coutumes consensuelles ou de ruptures entre les groupes humains.
Si la période précoloniale produisit un espace sultanique morcelé, le Protectorat et le Traité commercial de Léon Humblot bouleversèrent l'équilibre spatial grand-comorien, la Colonisation française en 1912 réduisit Ngazidja à une "dépendance" de Mayotte, elle même "province" périphérique de Tananarive. L'autonomie interne (1946-1975) et le transfert de la capitale à Moroni en 1962, consacrèrent l'espace grand-comorien aux dépends de Mayotte qui profita des dissentions métropolitaines pour briser l'unité de l'archipel (1975). Leader d'une république islamique amoindrie, soumise à de multiples coups d'état (seize zn dix-huit ans), Ngazidja subit un régime révolutionnaire (1975-78) puis semi dictatorial (1978-1989) avant d'aborder difficilement les prémices de la démocratie. Mais la multiplicité des partis (24) rassemblés pour l'élaboration de la nouvelle constitution (7 juin1992) ne reflète-t-elle pas d'avantage une course au Pouvoir que des fondements démocratiques ?
 

 
LES COMORES, Collection QUE SAIS-JE
(Hervé CHAGNOUX et Ali HARIBOU, PUF, 1980 - 1990)

ISBN :
 

Tout ce qu'il faut savoir résumé en quelques pages, petit opuscule destiné aux gens pressés et qui est un peu dépassé du fait de son ancienneté
 

 
HISTORICAL DICTIONARY OF THE COMORO ISLANDS
(Martin & Harriet OTTENHEIMER, The Scarecrow Press, 1994)

ISBN :
 

Une présentation sous forme de dictionnaire des mots et des nons clés qui ont fait les Comores des origines à nos Jours
 

 
HISTOIRE DE LA REVOLUTION COMORIENNE : décolonisation, idéologie et séisme social
(Emmanuel et Pierre VERIN, L'Harmattan, 1999, 160p)
ISBN :
 

Ali Soilihi, Président des Comores indépendantes après la chute d’Abdallah, fut voué aux gémonies après sa mort en 1978. Son bilan reste très controversé et ses détracteurs affrontent encore aujourd’hui ceux qui le révèrent.
 

 
ARCHIVES DE LA REVOLUTION COMORIENNE (1975-1978) : le verbe contre la coutume
(Emmanuel et Pierre VERIN, L'Harmattan, 1999, 358p)
ISBN :
 

Dans "L'éloquence comorienne au secours de la révolution", Michel Lafon a présenté dans cette même collection les discours d'Ali Soilihi prononcés en comorien. Le maître des Comores de jadis a donné également des interviews en français jusqu’ici inédites. Elles ont été enregistrées comme production orale mais ont parfois aussi été consignées dans des procès-verbaux de réunions ou dans des articles de journaux.
Cette littérature orale d'un chef d'Etat comorien qui maniait le français avec une aisance militante, apporte un nouvel éclairage à l'histoire de la révolution comorienne, marquée par l’idéologie et le séisme social.
 

 
ALI SOIHILI, L'ELAN BRISE ?
(Youssouf Saïd SOILIHI, Elmamouni Mohamed NASSUR, L'Harmattan/Editions NDZE, 2000)
ISBN :
 

La question "Ali Soilihi, un élan Brisé" attend elle une réponse positive ?
Et bien, non ! En dépit d'erreurs dans la conception de cette Révolution comorienne, le projet de société que sous-tend la politique d'Ali Soilihi reste pertinent et d'actualité.
Non, l'immense espoir qu'à soulevé l'homme du 3 août 1975 n'est pas tari, et au contraire, les impasses vécues sont les leçons qui serviront de ferment à la réussite de demain.
Oui, le projet d'Ali Soihili mérite, aujourd'hui, une réflexion approfondie pour voir comment il peut contribuer à faire sortir le pays de la crise dans laquelle il est plongé. Cette analyse du Régime d'Ali Soilihi de 1975 à 1978 a été conçue et réalisée à cet effet.


Lire l'article du journal LE COURRIER de Genève, par Marc Olivier PARLATANO
 

 
COUNTRY REVIEW, COMOROS
(Collectif, Commercial Data International, décembre 1998)
ISBN :
 

De nombreuses données chiffrées sur le pays, à jour à la date de parution
 

 
TRADITION D'UNE LIGNEE ROYALE DES COMORES
(B.A.Damir (Damir BEN ALI), Georges BOULINIER, Paul OTTINO, L'Harmattan, 1985, 185p)

L'ile de Ngazidja (Grande Comore) est l'île la plus occidentale de l'Archipel des Comores.
Auréolée d'une origine Shirazi, la reliant à quelque Perse fabuleuse, une princesse portée par les eaux de l'Océan Indian, aurait débarqué dans cette île, il y a environ sept siècles.
Cet ouvrage a pour but de faire revivre de l'intérieur, à partir des traditions qui ont survécu jusqu'à nos jours dans l'île, l'histoire, le rôle et le fonctionnement du lignage de type matrilinéaire (Inya) qui est issu de la princesse.
Il montre, notamment, comment au sein d'un tel système social - portant la marque de l'Afrique bantu, et étonnamment combiné avec les valeurs de l'Islam, - peut s'exprimer l'ambition des hommes, sultans précaires, dont la gloire est le plus souvent nécessaire.
Parmi les sources utilisées pour cette étude, figure une importante chronique de l'île, écrite en swahili à la fin du siècle dernier, qui est pour la première fois dans cet ouvrage.

 

 
COMORES Les Nouveaux Mercenaires
(Pascal PERRI, L'Harmattan, 1994, 174p)
ISBN :
 

Pascal Perri nous entraîne au coeur des intrigues Comoriennes. Ils nous invite à une passionnante aventure internationale peuplée d'hommes d'affaires vérreux et de mercenaires sans scrupules.
A l'issue d'une longue et minutieuse enquête, Pascal Perri nous fait pénétrer dans les coulisses des trafics d'armes et des détournements de fonds publics. Il révèle les nouvelles stratégies régionales des pays arabes, de l'Afrique du Sud et des Etats Unis en Afrique orientale et revient sur le rôle véritable de Bob Denard et les circonstances précises de l'assassinat du président Abdallah.
Un livre à lire pour comprendre les relations franco-comoriennes et les nouveaux enjeux géostratégiques dans l'Océan Indien.
 

 
  ISLAM ET POLITIQUE AUX COMORES
(Abdallah Chanfi AHMED, L'Harmattan, 1999) 
ISBN :
 

L'Islam aux Comores est non seulement un fait social majeur, il est ausi un enjeu politique dont tous les politiciens, depuis la période coloniale, s'étaient emparé pour en faire un moyen de légitimation politique.
Ce livre se propose de démêler ce processus dans son double aspect social et politique. C'est ainsi qu'on apprend comment, dans ce pays, se transmet le savoir islamique, du foyer familial à l'école coranique et comment l'Islam est vécu dans le quotidien. L'influence qu'a une telle éducation sur les individus et le groupe est ici aussi mise en exergue. Au fil des pages l'analyse nous amène à saisir l'implication de la religion dans la vie politique et les conséquences qui s'ensuivent, notamment l'apparition d'un mouvement politique islamiste. Au-delà du cas des Comores, ce livre traite d'une manière intelligente et originale d'un phénomène commun à beaucoup de sociétés islamiques d'aujourd'hui.
 


 

MARRIAGE IN DOMONI - Husbands and Wives in an Indian Ocean Community
(Martin OTTENHEIMER, Sheffield Publishing Company, 1985 - 1994)
ISBN :
 

This book is a very precise study of a renowned anthropoligist on the distinct way of life in the Comoro Islands.
 

 
LES COMORES Un Etat en construction
(Abdou DJABIR, L'Harmattan, 1993, 188p)
ISBN :
 

Construire un Etat moderne dans un petit pays pauvre et à partir d'une société éclatée, voila le pari que veulent gagner les comoriens depuis l'indépendance.
l'auteur dresse l'état des lieux. S'appuyant sur l'étude détaillée de la décennie 1980-1990, analysant le fonctionnement des institutions politiques et les données socio-économiques, il met à jour les atouts mais aussi les handicaps qui pèsent sur le développement des Comores. Il en ressort notamment que l'avenir ne dépend pas seulement de réformes structurelles internes et/ou de la bonne gestion du pays, mais aussi de tout un environnement élargi à l'Océan Indien à l'Afrique orientale et australe.
pour l'heure Mayotte est "assaillie par les réfugiés" venus des îles soeurs où l'économie est étouffée sous les ajustements structurels imposés par les institutions internationales. Et si des organismes inter-gouvernementaux de coopération inter-régionale, telle la commission de l'Océan indien, se sont mis en place, il reste beaucoup à faire pour éviter qu'ils soient simplement une bureaucratie lourde et coûteuse.
 

 
Données de base sur la Population : COMORES
(N.LOPEZ-ESCARTIN, CEPED, 1992)
ISBN :
 

Tous les éléments démographiques en tableaux et graphiques
 

 
ETAT FRANCAIS ET COLONS AUX COMORES (1912-1946)
(Mahmoud IBRAHIME, L'Harmattan, 1997, 152p)

Les soubresauts que connaît l'archipel des Comores depuis son indépendance en 1975 amènent de nombreux comoriens à s'intéresser de plus en plus à leur propre histoire contemporaine. Ils espèrent y trouver les raisons des mécomptes de tous ordres pour tirer des leçons qui pourraient apporter une amélioration à leur pays.
Pourquoi en 1912 la France décide-t-elle de faire de cet archipel sans ressources économiques suffisantes une colonie ? Quelles sont les conséquences du rattachement des Comores à Madagascar entre 1912 et 1946 ? Quels rôles jouent l'administration et la colonisation aux Comores pendant cette période?
Cet ouvrage analyse les conflits qui, dans cette situation de colonisation, ont opposé les représentants de l'Etat colonial français aux Comoriens et aux sociétés coloniales. Il examine les mécanismes qui peuvent expliquer en partie l'archaïsme que connaît la société comorienne aujourd'hui.
 

 
LA NAISSANCE DE L'ELITE POLITIQUE COMORIENNE (1945 - 1975)
(Mahmoud IBRAHIME, L'Harmattan, 2000, 204p)
ISBN :
 

Depuis juillet 1997, l'Etat comorien est plongé dans une crise institutionnelle. On pourrait dire que depuis l'indépendance en 1975, les Comores n'ont pas réussi à trouver une forme constitutionnelle durable, et conforme aux aspirations démocratiques des Comoriens.
Comment comprendre que la démocratie ne réussisse jamais à prendre racine dans cet archipel après vingt trois ans d'indépendance ?
Faut-il imputer ces échecs à la manière dont l'état colonial a dirigé le pays pendant plus d'un siècle ? La question est d'autant plus légitime que la plupart des hommes qui se succèdent aux hautes sphères du pouvoir ont tous ou presque été formés par cet Etat colonial, et que la France a pendant longtemps justifié son maintien aux Comores par une volonté de former des cardes capables de prendre en main les destinées de leur pays.
Mahmoud Ibrahime étudie ici trente années (1945-1975) qui ont vu l'émergence de l'élite politique comorienne, et analyser ses caractéristiques afin de nous amener vers une meilleure compréhension de l'Etat comorien actuel.
 
Lisez l'article de présentation sur cet ouvrage

 
ANJOUAN DANS L'HISTOIRE, Etudes de l'Océan Indien n°29
(Collectif, INALCO / Langues'O, 2000)
ISBN :
 

Présentation du numéro
(Claude ALLIBERT)
La Chronique d'Anjouan par Said Ahmed ZAKI (ancien Cadi d'Anjouan)
(Claude ALLIBERT)
L'"Impossible" Charles POIRIER, administrateur et ethnologue aux Comores
Sophie BLANCHY & Noël J. GUENIER
Le bassin sacré du vieux Sima à Anjouan, dit "nyungu yu Chuma", marmite en fer
Jean-Claude HEBERT
Anjouan dans la littérature malgache : "Noro Kaima", une pièce de théatre de Wast Ravelomoria
Nirhy-Lanto RAMAMONJISOA
Passage du navire Interlope "Rochester" à Anjouan
Annoté par Anne SAUVAGET
"Nkoma", rite agraire ou manifestation cultuelle et culturelle ?
Mohamed Gou ALI
Compte rendu
 

 
LITTERATURE ORALE A MADAGASCAR ET AUX COMORES, Etudes de l'Océan Indien n°32
(Collectif, INALCO / Langues'O, 2000)
ISBN :
 

Un article sur Rasia et Razaha, un genre poétique comorien en langue arabe
Par Ahmed Abdouroihmane DANIEL, dit Café
 

 
REGARDS SUR MAYOTTE, Etudes de l'Océan Indien n°33-34
(Collectif, INALCO / Langues'O, 2003)
ISBN :
 

De nombreux articles écrits par des Auteurs de référence
 

 
LAST OF THE PIRATES, The search for Bob DENARD
(Samantha WEINBERG, PANTHEON Books, 1994)
ISBN :
 

This riveting book gives an account of an intrepid young woman's excentric quest, as Samantha WEINBERG pursues one of the last of a dying breed : an elusive French mercenary who plied his trade, ruthlessly, throughout the African continent.
The Comoros are small specks in the Indian Ocean, four volcanic islands known for their beauty and for ylang-ylang, an exotic flower whose extract is widely used in french perfumes. For many years they were also the home of Bob DENARD, who arrived by way of Katanga, the Congo, Yemen, Angola, Biafra, Gabon, and Benin. Once in the Comoros, he overthrew two presidents in three years. In 1989 he, too, was overthrown, and then he disappeared.
Last of the Pirates is a thrilling story of beauty, intrigue, cruelty, and murder : a book about an exotic place few of us have ever imagined, and about a murdeous, machista culture that aimed to transform it.
 

 
MOHELI, UNE ILE DES COMORES A LA RECHERCHE DE SON IDENTITE
(Claude CHANUDET, Jean-Aimé RAKOTOARISOA, L'Harmattan, 1999)
ISBN :
 

Moheli, la plus petite des Comores, a perdu au cours du XIXè siècle son enracinement historique et son identité sous l’effet de deux traumatismes :
-le drame des incursions malgaches ;
-la colonisation française.
Les razzias malgaches, à but négrier, ont déstabilisé politiquement l’île sans modifier fondamentalement sa société. La colonisation, elle, l’a fait imploser. Depuis l’indépendance, s’exprime une forte revendication identitaire d’autant plus difficile à concrétiser que l’île est une véritable mosaïque de communautés. Plus ou moins anciennement intégrées, elles se sont engagées dans une intense compétition agraire dans un contexte de grande insécurité du foncier.
 


 

ESPACE ET POUVOIRS EN GRANDE COMORE
(Jean-Louis GUEBOURG, L'Harmattan, 1996, 592p)
ISBN :
 

Ngazidja, l’île la plus étendue et la plus occidentale de l’Archipel des comores sise dans le canal de Mozambique, a connu, depuis les premiers peuplements (VI siècle), une évolution historique et socio-politique particulièrement originale dans l’océan Indien.
A partir d’un milieu physique volcanique contraignant, l’homme a produit par touches successives et à travers une histoire mouvementée, un espace nuancé fondé sur la ruralité bantoue et l’urbanisation arabe générant une civilisation originale à double visage.
Si les phases sultaniques musulmanes et coloniales françaises ont marqué les paysages, les modes de vie et l’emprise foncière, l’indépendance en 1975 a placé la jeune République face à une problématique toujours d’actualité : quelle est la viabilité d’un micro-Etat sans ressources et soumis à une forte pression démographique ?
Les réponses à ce dilemme politico-economique ont été diverses, à l’image des pouvoirs qui se sont succédé dans l’archipel depuis vingt ans : pouvoir révolutionnaire sous Ali Soilihi, pouvoir autoritaire sous Abdallah, alternative démocratique proposée en 1990 par Djohar qui, corrompu, n’a pu résister au 4è coup d’état du mercenaire Bob Denard, le 28 septembre 1995.
 

 
LE POUVOIR DE L'HONNEUR, Tradition et contestation en Grande Comore
(Sultan CHOUZOUR, L'Harmattan, 1994, 284p)
ISBN :
 

« L’honneur comme principe organisateur de toute vie sociale » : c’est en partant de cette observation complète de la société de la Grande Comore et pose les questions essentielles concernant son évolution. Les Comores constituent une sorte de laboratoire où sont concentrés des éléments socio-culturels issus des échanges multiples dont l’Océan indien a été le cadre, influence française comprise. En décrivant l’Islam comorien, généreux et ouvert, et la vie sociale et individuelle dont les scènes essentielles se jouent dans le cadre de ce qu’on nomme le grand-mariage, l’auteur annonce les grandes interrogations des Comoriens sur leur identité et leur avenir : cet honneur érigé en système est-il compatible avec le développement du pays ?
 

 
MAYOTTE, Le contentieux entre la France et les Comores
(Ahmed Wadaane MAHAMOUD, L'Harmattan, 1992, 304p)
ISBN :
 

Mayotte, cédée à la France (1841) ; Grande Comore, Anjouan, Moheli érigées en protectorats français (1886) ; et les quatre îles déclarées colonie française rattachée à Madagascar (1912) sont devenues, à partir de 1946, un territoire d’outre-mer doté du statut d’autonomie interne (1962)
La consultation d’autodétermination du 22 décembre 1974 donne plus de 95% des votes favorables à l’indépendance, proclamée le 6 juillet 1975, sur la base des quatre îles admises ensemble à l’OUA et à l’ONU. Mais le législateur français procède à un décompte des résultats île par île, contrairement à la tradition républicaine, afin de détacher Mayotte des Comores. La gauche française défend l’unité, l’intégrité des Comores et saisit le conseil constitutionnel pour faire annuler la loi séparatiste du 31 décembre 1975. Depuis cette date, l’ensemble naturel et historique du territoire comorien est amputé.
1891 : arrivés au pouvoir (moins 2 ans de cohabitation), les socialistes tergiversent et maintiennent le status quo. Mayotte est toujours occupée par la France : Le président François Mitterrand visitant Moroni, la capitale des Comores, en juin 1990, déclare : »Nous devons parvenir à dépasser ce contentieux désagréable entre nous. Dès maintenant nous devons prendre des mesures qui permettent une communication et des échanges constants entre les îles, Mayotte et les autres, les autres et Mayotte ».
L’auteur analyse les arcanes juridiques ayant favorisé la séparation de Mayotte, il exhume les rapports de séances houleuses du parlement français, entre 1974 et 1976, pour évaluer l’acte de balkanisation accompli par les uns, et rappeler que les engagements pris par les autres de restituer Mayotte aux Comores n’ont pas été respectés jusqu’aujourd’hui, ce qui souligne clairement la continuité d’une politique coloniale où seul est représenté « l’intérêt de la France ».
 

 
MAYOTTE, LES COMORES ET LA FRANCE
(Jean FASQUEL, L'Harmattan, 1996, 159p)
ISBN :
 

Mayotte restera-t-elle française ou sera-t-elle contrainte à retourner dans l'ensemble comorien ? Le débat n'est pas d'une ampleur à ébranler la République... Les Comoriens et les Mahorais sont de proches parents, pris dans une querelle qui vient de loin ; nos considérations d'Occidentaux sur le respect des frontières héritées de la colonisation, ou, à l'inverse, sur le maintien de l'intégrité du Territoire National, sont très extérieures aux obsessions de ces cousins, qui se surveillent cruellement. Cependant, nous perdrions beaucoup, dans un réflexe étroitement hexagonal, à tenir pour négligeables les parcelles de notre ancien Empire, car depuis plus d'un siècle, l'histoire de ces îles est aussi celle de la France : cela crée des liens, peut-être des obligations, et ouvre, selon les optimistes, des voies pour l'avenir... De manière plus profonde, nos Départements, Collectivités et Territoires d'outremer nous tendent le miroir amical, mais sans complaisance, de ce que nous sommes : confrontés à une autre culture, nous sommes obligés de relativiser toutes nos références, que nous prenions pour un absolu. Le juridisme romain en islam noir, cela ne marche pas sans aménagements qui sollicitent l'imagination. A l'heure de l'ouverture des frontières, c'est une belle leçon.

 
LA VIE QUOTIDIENNE A MAYOTTE
(Sophie BLANCHY-DOREL, L'Harmattan, 1990, 240p)
ISBN :
 

La vie quotidienne se déroule dans un cadre qui à Mayotte est celui de l'île tropicale, aux couleurs fortes sous le soleil, à la nature généreuse. L'architecture et l'aménagement de l'espace révèlent comment l'homme fait sa place dans le monde naturel. Mais pour chacun, la via quotidienne c'est surtout une expérience subjective, avec tout d'abord présence de l'autre, la découverte des gens de la maison puis du monde extérieur. Apprendre à sa situer et à identifier les autres, ouis, distinguer les liens et les rivalités, se sentir membre de communautés et d'associations, reconnaître les valeurs sociales ou religieuses, agir ensemble; ensuite, dans la place que l'on occupe, se fixer un plan de vie, qui s'impose en grande partie mais que l'on peut aussi jouer à sa manière. Finalement, une certaine recherche du bonheur, qui est souvent un bien être ensemble, en attendant le bonheur moins tangible que le Dieu des musulmans promet au juste dans l'au delà. Mayotte, une île toute petite de l'océan indien occidental, où sont venus des hommes et des idées des régions voisines, une île qui affronte maintenant la modernité dans un rythme de vie encore traditionnel...
 

 
LE CONTROLE DES FINANCES PUBLIQUES AUX COMORES
(A. CHACOUROU, A. ANRABE, L'Harmattan, 1992, 368p)
ISBN :
 

L'ouvrage : de M. ABAL ARABE ABDOU CHACOUROU est le premier, écrit, sur les finances publiques des Comores, Il est concret, et fruit d'une recherche approfondie et d'une expérience de 10 ans dans les finances publiques coloniales de celui de Mayotte, qui constitue une collectivité territoriale de la République Française.
Le contrôle des finance publique de la République fédérale Islamique des Comores comprend celui de l'État, des Gouvernorats, des entreprises et des établissements publics.
          Il fait d'importantes révélations:
       - L'archipel des Comores est une République Fédérale munie d'une structure de contrôle financier, unitaire:
      - Le garant du contrôle est le Ministère des Finances, alors que dans la plupart des pays francophones, le centre de gravité de l'autorité réelle du contrôle se trouve à la présidence.
     - Il regrette l'absence du sceau solennel de la cour suprême dans la vérification des comptables publique.
     En outre, trop de fautes de gestion, de pratiques critiquables ne sont pas sanctionnées.
    Cet ouvrage milite pour un perfectionnement du contrôle. Il suggère des améliorations et de reformes L'auteur apporte ici, une contribution précieuse au développement ordonné des Comores.

 
COMORES, les défis du développement indépendant, 1975-1978
(Youssouf Saïd SOILIHI, L'Harmattan, 160p)
ISBN :
 

Les Comores, situées dans l'océan indien entre Madagascar et la côte Est de l'Afrique, ont connu de 1975 à 1978, une succession d'événements importants : Indépendance unilatérale, retrait de l'aide financière et de l'assistance technique française, révolution qui a abouti à un bouleversement de la société comorienne et à d'intenses luttes de classes...
Après l'euphorie due à ces événements, le pouvoir politique va très vite déchanter tant les défis et les difficultés abondent. Quel était l'héritage colonial laissé au régime dirigé par Ali Soilihi ? Comment à t-il fait pour faire face au retrait brusque et unilatéral de l'aide française ? Comment et pourquoi a t-il voulu décoloniser les institutions comoriennes, renverser les valeurs anciennes et se débarrasser des tares des structures traditionnelles ?
Quels étaient ses objectifs politiques, sociaux et économiques ? Comment voulait il les réaliser ? En somme quel type de développement voulait il réaliser et quelles difficultés a t-il rencontré ? Cet ouvrage tente d'apporter des réponses à ces questions. L'auteur tente de faire une analyse lucide de cette expérience politique à laquelle il a pris part.
 

 
MAYOTTE, L'illusion de la France. Propositions pour une décolonisation
(Yves SALESSE, L'Harmattan, 1995, 160p)
ISBN :
 

La campagne présidentielle française a remis en évidence la manière dont les responsables politiques s'intéressent aux DOM-TOM. Réserve de voix - sait-on-jamais ? - décisive, il importe de promettre, de tenir moins, puis de ne pas être dérangé. Ce livre analyse, dans le cas de l'île de Mayotte, comment cette attitude forge aussi un destin. Mayotte, c'est d'abord un paradoxe, par son refus d'être partie prenante du mouvement de décolonisation qui a entraîné les possessions africaines de la France à partir des années soixante. C'est aussi un cas d'école, par la relation embarrassée que la France entretient toujours avec son histoire coloniale et par la constance avec laquelle elle y reproduit un schéma de développement qui partout a conduit à l'impasse. L'auteur éclaire les mythes officiels - la réécriture de l'histoire - qui prétendent fonder le maintien de la présence française à Mayotte et le divorce entre celle-ci et les autres îles de l'archipel des Comores. Il analyse ensuite les effets du développement impulsé par la métropole et les raisons de l'échec prévisible. Il propose enfin une orientation qui permette aux Mahorais de sortir de la spirale de la dépendance. L'approche est sociale, économique et administrative. L'auteur étudie concrètement par quelles étapes la France - si elle le désirait - pourrait contribuer à préparer une véritable décolonisation. Par les enchaînements socio-économiques qu'elle met à jour, et par les solutions qu'elle propose, cette étude est aussi une contribution à la réflexion sur le développement des pays non industrialisés.
 

 
ANJOUAN, L'histoire d'une crise foncière
(Ainouddine SIDI, L'Harmattan, 1998, 340p)
ISBN :
 

L'histoire de l'île d'Anjouan (Archipel des Comores) fait apparaître une double dépossession des terres au détriment des populations anciennes, d'abord par les Arabo-shiraziens, puis par les Européens. Les conséquences en furent lourdes. Les dépossédés opposèrent d'abord une résistance qui se révéla vaine. Il s'ensuivit un exode des populations spoliées vers les grandes villes (celles d'Anjouan, puis de la Grande Comore, Mohéli, Mayotte et Majunga à Madagascar).
L'accroissement de la population associée au manque de terre cédées aux grandes sociétés coloniales eut pour conséquence la déforestation. Le sommet du Tringui (1595 mètres) fut lui même mis en culture. Certes la rétrocession des terres à partir des années 1920-1940 s'opéra mais elle ne bénéficia qu'aux villageois qui pouvaient acheter. Depuis les années 80, plus de 6 000 nouvelles bouches à nourrir sont à prendre en compte chaque année.
L'île qui ne mesure que 424 km² connaît une population de près de 200 000 âmes et des régions atteignent une densité de 500 habitants/km². On prévoit 250 000 habitants en l'an 2000. Pourtant aucun programma de développement n'a tenté d'évaluer ces changements dus à l'explosion démographique, ni pour l'arrêter, ni pour l'atténuer. Cette pression sur le milieu fait courir Anjouan à la catastrophe.
 

 
ANJOUAN, Un parfum d'ylang-ylang
(Pascal Collot, J.P. Duarte, Plume et Pomme, 2000, 91p)
ISBN :
 

Nous sommes à deux jours du référendum d'autodétermination qui devra confirmer l'indépendance.
Les Anjouanais regardent vers la France, mère étourdie, qui a oublié ceux qui furent aussi ses fils. Elle préfère détourner les yeux de ces enfants trop turbulents. La convocation du peuple anjouanais à s'affirmer est pourtant sur le modèle français : l'indépendance, oui ou non.

Nous avons assisté au vote. Les femmes, séparées des hommes, s'expriment en toute liberté. Rappelons l'originalité d'Anjouan qui est un pays musulman adouci par un régime matriarcal. L'acte civique d'un peuple fier de disposer de lui même force le respect. "Oui" ont hurlé des milliers de bulletins.

Ces photos ont été diffusées par l'agence Boomerang Presse dans toutes les rédactions parisiennes. A chaque fois la réponse était sans appel "Pas de sang! C'est pas vendeur". Nous avons fait parvenir à toutes les rédactions un communiqué explicite sur la situation de l'île et sur le succès de participation au référendum (97% des inscrits). Là encore, l'indifférence fut générale. Une indépendance pacifique (un seul mort) et démocratique n'intéresse pas les médias.
 

 
SCANDALES POLITIQUES EN SERIE
(Ahmed Wadaane Mahamoud, Les Editions de l'Officine, 2001, 357p)
ISBN : 2914614004
 

Cet ouvrage retrace les péripéties du pouvoir démocratique tel que le président Djohar l'a initié, sans pour autant qu'il ait pu en maîtriser les mécanismes, ni cerner les contours, ni prévenir les évolutions. "la crise politique a aussitôt gangrené le pouvoir mis en place dans ce petit pays de beauté, une beauté qui, malheureusement, ne nourrit personne"
L'auteur parvient à reconstituer, sans préjugés, ni clichés, ni stéréotypes, mais avec une documentation à l'appui, le système mis en place par les mêmes têtes qui continuent à faire et défaire les alliances politiques; alliances toujours ambiguës qui obéissent beaucoup plus a des affinités personnelles pour le partage du pouvoir qu'à l'interêt général pour sortir les Comores du gouffre.
A l'heure des bilans sur la conduite des Affaires et les "affaires", il est dressé un tableau sans complaisance de la situation au coeur de l'Océan Indien Francophone, où "pour faire de la politique, il convient de savoir manier le reniement avec la tradition, car tout est question de rapport de force". C'est sur la base de ces scandales politiques en série que les observateurs considèrent les Comores comme un fameux casse-tête, nourri par les coups d'Etat répétitifs. Le cri du Président Djohar, -"la france m'a déporté"- destitué par le mercenaire français Bob Denard et transféré à Helle-Bourg à la réunion, résume ce triste constat.
Et malgré tout le Démocratie, valeur fondamentale, doit s'imposer car: "on ne peut pas reconstruire les Comores à coups de récriminations. Il faut privilégier la démocratie qui constitue l'un des facteurs positifs du développement. La démocratie n'est pas seulement une aspiration des responsables politiques, mais elle est aussi une revendication des citoyens qui les élisent".
On retrouve ainsi Ahmed Wadaane Mahamoud, ancien Diplomate des Comores à Paris au fil de son quatrième ouvrage, après ses analyses pugnaces d' AUTOPSIE DES COMORES et de REFONDER LES COMORES, sans oublier le lancinant problème de Mayotte : LE CONTENTIEUX ENTRE LA FRANCE ET LES COMORES.

CONTACT EDITEUR : L'OFFICINE
 

 
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Fevrier-Mars-Avril 2001
(Revue éditée par l'association INYA, N°1, 66p)
ISBN :
 

DOSSIER : L'expérience révolutionnaire aux Comores (1975-1978) Mythes et réalités

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

    
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Mai-Juin-Juillet 2001
(Revue éditée par l'association INYA, N°2, 66p)
ISBN :
 

DOSSIER : Les découvertes archéologiques sur les rives de l'océan indien occidental

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Septembre-Octobre-Novembre 2001
(Revue éditée par l'association INYA, N°3, 66p)
ISBN :
 

DOSSIER : Evolution du droit et de la justice aux Comores

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Décembre 2001 - janvier- février 2002
(Revue éditée par l'association INYA, N°4, 66p)
ISBN :
 

DOSSIER : La question de l'esclavage, hier et aujourd'hui

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Mars-Avril-Mai 2002
(Revue éditée par l'association INYA, N°5, 66p)
ISBN :
 

DOSSIER : La littérature comorienne

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Mars-Avril-Mai 2002
(Revue éditée par l'association INYA, N°6, 66p)
ISBN :
 

DOSSIER : Anthropologie Coloniale

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
TAREHI - Revue d'histoire et d'archeologie - Janvier 2003
(Revue éditée par l'association INYA, N°7, 35p)
ISBN :
 

DOCUMENT : La dissolution du Parti Socialiste pour la Libération des Comores (1964)

CONTACT EDITEUR : INYA-COELACANTHE
 

  
COMORES 1975-2000 UN ESPOIR DECU - Bilan économique et social de vingt année d'indépendance
(Abdallah MSA, Les Editions de l'Officine, 2001, 529p)
ISBN :
 

C'est le bilan non partisan de ce passé peu glorieux de vingt-cinq ans d'indépendance.
L'auteur, éminent économiste franco-comorien, tour à tour universitaire puis haut fonctionnaire du jeune état et consultant des organismes internationaux, nous livre une remarquable analyse des mécanismes conduisant au sous-développement au sein du tiers-monde, impliquant une complète remise en cause du "consensus de Washington" qui a prévalu jusqu'à ce jour.
"Le temps n'est plus à la chasse au sorcier et à la recherche des boucs émissaires pour masquer les erreurs et fuir les responsabilités de chacun dans les échecs enregistrés dans les politiques engagées"
Cet ouvrage de référence apportera, à tous ceux qui luttent pour sortir les Comores de la spirale du sous-développement économique et de l'instabilité politique, une réponse fiable et pragmatique puisqu'il articule une stratégie capable d'assurer, à moyen et long terme, un développement durable de l'économie comorienne fondé sur les atouts et les potentialités méconnus du pays.
"Le contrôle continu de la gestion des services et des entreprises publiques devient une exigence d'efficience de l'Etat moderne et représente un processus irréversible de consolidation de la démocratie pluraliste"

L'interêt du modèle économique ainsi explicité dépasse largement les frontières de l'etat, objet de l'étude et constitue une ultime chance pour tous les pays du tiers-monde dans le cadre de la mondialisation:
"La tendance au regroupement observé un peu partout dans le monde - particulièrement dans les pays développés et riches - a pour résultat de vider le contenu du message simpliste et démagogue qu'a toujours véhiculé le discours sectaire et nationaliste."
Le XXIe siècle et ses nouvelles technologies doivent permettre d'éviter la perpétuation de la fuite en avant suicidaire des pauvres de la planète, aveuglés par l'irresponsabilité des politiques économiques antérieures:
                                          La révolution de la démocratie économique est en marche

CONTACT EDITEUR : L'OFFICINE
 

 
OMAR-LA-BARAKA - Biographie-Roman
(Hamza SOILHABOUD, Encres du Sud, 2001, 134p)
ISBN :
 

...Devant le silence de l'assistance, Omar s'apercevra que l'heure était largement dépassée et se laissera aller à une tape sur la tête d'un de se élèves pour signifier la fin du cours. Avant de se quitter, ces derniers observeront sa démarche nonchalante, traitant les pieds dans la poussière, sa canne tournoyant autour de ses doigts, sa djellaba s'éventant derrière lui. Ils ne se douterons point que dans son esprit, bourdonnait un monde où la croyance, la science et la tolérance concilieraient leur
existence... Un monde où, plus que les anges, les prophètes et leurs compagnons, (il) se sent en droit d'espérer sa part de symbiose avec l'espace, le temps et l'Invisible, sa part d'harmonie avec la matière, l'esprit, et l'Impensé...
 

 
FRANCE AFRIQUE, Le crime continue
(François-Xavier VERSCHAVE, Tahin Party, 2000, 75p)
ISBN :
 

Depuis quarante ans, la politique française en Afrique est la continuation de l'ancienne logique coloniale : une suite d'actes criminels et de profits gigantesques. Corruption, Meurtres, Guerres, Soutien aux dictatures, détournement de l'aide publique au développement...
Tous les moyens sont bons pour mettre la main sur les ressources des pays africains. Dans ce réquisitoire contre la Françafrique, François-Xavier Verschave accuse notamment l'entreprise Elf et les réseaux Foccart, Pasqua ou Mitterrand.

 

 
MAYOTTE La Française
(Pierre PUJO, France-Empire, 1993, 221p)
ISBN :
 

En 1974, les Français apprenaient qu'il existait, quelque part dans l'océan Indien, une île qui demandait, envers et contre tout, à demeurer Française. Elle s'appelait Mayotte. Elle refusait l'indépendance à laquelle une France fatiguée de ses responsabilités outre-mer promettait l'archipel des Comores. Les mahorais répétaient : "Nous voulons rester Français pour être libres." Leurs chances de l'emporter paraissaient cependant bien maigres. Ils avaient contre eux le président de la République, le gouvernement, l'O.N.U., l'O.U.A., la "conscience universelle".
Ils se réclamaient du "droit à l'autodétermination" mais les démocrates patentés leur en refusaient l'usage. Par leur intelligence politique et leur obstination ils ont finalement gagné, et leur île connaît aujourd'hui un formidable développement. Se considérant comme des Français à part entière, ils demandent avec insistance le statut de département d'outre-mer, non pour bénéficier de subventions supplémentaires mais pour garantir leur sécurité politique.
Au moment où l'on dresse le bilan désastreux de la décolonisation en Afrique, Mayotte est l'exemple original d'un territoire qui a refusé le prétendu "sens de l'histoire"... et s'en réjouit aujourd'hui.
Pierre Pujo retrace dans son livre les multiples péripéties du combat pour Mayotte française qui a réuni des hommes de tous horizons politiques. Aussi bien l'appel pathétique des Mahorais méritait-il d'être entendu. Ils témoignaient avec force que notre pays ne se réduit pas à l'hexagone métropolitain et qu'il existe toujours, avec sa diversité ethnique et culturelle, une plus grande France.
 

 
MAYOTTE
(Olivier GOHIN et Pierre MAURICE, Université de la Réunion, 1992, 370p)
ISBN :
 

A l’occasion du cent- cinquantenaire du rattachement de Mayotte à la France, l’Université de la Réunion  Université  Française de l’Océan Indien, a tenu à organiser à Mamoudzou, les 23 et 24 avril 1991, un colloque interdisciplinaire sur Mayotte dont les Actes sont publiés dans le présent ouvrage par le Centre d’Etudes Administratives(CEA) et le Centre d’Etudes et de recherches en Relations Internationales et Géopolitique de l’Océan Indien  (C.E.R.I.G.O.I) de la Faculté de droit et des sciences économiques et politiques.
Les communications écrites sont regroupées autour des quatre thèmes définis par le comités scientifique d’organisation : le milieu, l’histoire et la politique, le droit et l’économie.

Ce colloque universitaire sur Mayotte est ainsi une première approche globale qui doit encourager de nombreux de recherche et de nouvelles manifestations, d’une aussi grande qualité scientifique, afin que la connaissance de Mayotte continue à progresser en France, dans la Communauté européenne et à l’étranger.

 
COMORES : Les Institutions d'un état mort-né
(Abdelaziz Riziki Mohamed, L'Harmattan, 2001, 371p)
ISBN :
 

En juillet-août 1997, les images d'Anjouanais revendiquant la recolonisation de leur île par la France ont fait le tour du monde, suscitant la stupeur des uns, l'indignation des autres, mais surtout étalant au grand jour la principale faiblesse des Comores : l'incapacité de constituer un Etat viable et crédible. C'est que depuis leur accession à l'indépendance, les Comores sont exposées à toutes sortes d'aventures néocoloniales ("barbouzeries" et mercenariat d'Etats) et aux pratiques peu orthodoxes de la classe politique locale (séparatisme, "gendrocratie", "kleptocratie", mépris de l'intérêt public, etc.). Cette singulière évolution résulte d'options institutionnelles qui ne font pas l'unanimité, d'une classe politique dépourvue de toute culture d'Etat et de toute vision politique, et enfin, d'une profonde méconnaissance de la gestion publique.
En effet, tous les problèmes des Comores ont pour origine les choix, la faiblesse et les dysfonctionnement des institutions publiques. Evitant toute langue de bois, l'auteur de ce livre rend compte de cet état, en analysant à fond les institutions des Comores depuis l'indépendance de ce pays, en les confrontant aux réalités vécues et en faisant défiler, dans une effrayante galerie de portraits, les acteurs politiques nationaux et étrangers, connus et peu connus, agissant en coulisses ou sous les projecteurs qui éclairent la scène politique comorienne

Lire l'article du journal LE COURRIER de Genève, par Marc Olivier PARLATANO
 

 
MAYOTTE - FILIERE BLOCS DE TERRE COMPRIMEE, TYPOLOGIE DES ELEMENTS ET SYSTEMES CONSTRUCTIFS
(Arnaud MISSE / Gisèle TAXIL, CRATErre-eag)
ISBN :
 

La publication de cet ouvrage constitue une étape importante pour la filière « blocs de terre comprimée » qui a débuté voilà près de vingt ans à Mayotte, ceci notamment grâce à la SMI, la Direction de l’Equipement et le CRATerre- EAG, lesquels ont bien entendu été relayés par les innombrables artisans mahorais qui ont fait que cette filière devienne un véritable fait culturel et un atout pour mayotte.
Beaucoup ont pu mesurer la dimension  sociale et économique que ce matériau a pu donner à Mayotte, il faut donc maintenant que ce savoir- faire s’intègre dans la culture technique globale et qu’il soit reconnu comme technologie usuelle, ceci comme un apport de Mayotte à l’ensemble du territoire.
Le travail engagé depuis 1994 par les divers acteurs du . bâtiment sous la houlette de la Direction de l’Equipement, de la SIM et du CRATerre- EAG s’inscrit dans cette approche, à savoir fourni aux professionnels du bâtiment les outils nécessaires et usuel à la pratique de leur métier. Nul doute que ce document sera un outil précieux pour les concepteurs et constructeurs de Mayotte bien entendu, mais aussi pour les nombreux praticiens qui de par le monde ont bien mesuré les enjeux culturels sociaux et économiques de cette technologie.
Car, il ne faut pas l’oublier , Mayotte et ses réalisations admirables sont un exemple à plus d’un titre : d’abord  pour la qualité architecturale des centaines de bâtiments réalisés depuis vingt ans, mais aussi pour la méthode de mise en place d’une filière de construction qui ne peut être appréhendée que globalement. Il ne fait pas de doute que l’exemple de Mayotte, ayant dépassé depuis longtemps le stade de l’expérience, a un rayonnement qui déborde largement les frontière. Ceci non seulement pour les professionnels du bâtiment mais aussi et surtout pour les décideurs conscient du problème du logement et d’un développement durable.. 

 

 
MAYOTTE - PLAQUE TOURNANTE ET MICROCOSME DE L'OCEAN INDIEN OCCIDENTAL
(Claude ALLIBERT, Anthropos)
 
ISBN :
 

L'auteur tente ici une première synthèse de l'histoire de Mayotte, île de l'archipel des comores, avant 1841, date de la prise de possession de l'île par la France.
Il joue pour cela des différents leviers qui rendent possible une telle approche: documents historiques et archéologiques, cartographie, manuscrits, mythologie et ethno-histoire.
A la vérité, le sujet englobe mais également dépasse le cadre de l'île de Mayotte et s'ouvre à la dimension de l'océan indien Occidental.
Mayotte apparaît alors comme un véritable microcosme de ce secteur du monde, mais aussi comme une plaque tournante dont l'histoire s'écrit au rythme des phases de peuplement et de dépeuplement, des flux migratoires, des invasions et des ravages produits par la traite et les razzias malgaches.
Cette île apparait enfin comme le point de rencontre de deux univers, le monde malayo-polynésien et le monde bantou et swahili, et en cela présente des caractères inter-ethniques et culturels d'un grand interêt et d'une originalité profonde.

 
REFLEXIONS SUR L'AVENIR INSTITUTIONNEL DE MAYOTTE
(François BONNELLE,  La documentation francaise)
 
ISBN :
 

Française depuis 1841, Mayotte vit, stature ment, dans le provisoire depuis son refus d'intégration dans la République fédérale  Islamique des Comores, proclamée en 1975, et son affirmation réitérée de demeurer dans la République.
La loi n° 76-1212 du 24 décembre 1976, qui constitue Mayotte en collectivité territoire a prévu que la population mahoraise serait consultée, au terme d'un délai d'au moins trois ans, sur le maintien de ce statut, la transformation de Mayotte en département ou, éventuellement, l'adoption d'un statut différent. Une nouvelle loi datant de 1975 a prorogé de cinq ans le délai pour le choix d'un nouveau statut.
En 1996, le gouvernement a chargé un groupe de travail, placé sous la présidence du préfet François Bonn elle, de réfléchir à l'avenir institutionnel de Mayotte. Un groupe de réflexion complémentaire présidé par le préfet Philippe Boisadam, a travaillé parallèlement à Mayotte. C'est le résultat de ces travaux, menés pendant quinze mois et auxquels ont participé une centaine de personnalités et d'experts connaissant bien Mayotte, qui est publié ici
Cet ouvrage souhaite éclairer, à la lumière des enjeux qui apparaissent aujourd'hui essentiels, les réformes qui semblent s'imposer à Mayotte dans les domaines économiques, sociaux et culturels, dans la perspective de la solution institutionnelle que les Mahorais seront appelés à choisir lors de la consultation prévue en 1999.

 
KARANA ET BANIANS Les Communautés commerçantes d'origine Indienne à Madagascar
(Sophie BLANCHY, L'Harmattan, 2000, 220p)
ISBN :
 

Les Karana et les Banians sont les commerçants omniprésents des brousses et des villes de la grande île de Madagascar. Ces deux noms génériques souvent utilisés dans l'océan indien désignent en fait cinq communautés distinctes et peu connues. Venus du Nord - Ouest de l'Inde (Gujerat), les Banians sont de religion hindouiste tandis que les Karana sont musulmans, une communauté étant sunnite, trois autres étant shiites et appartenant à diverses branches minoritaires de l'islam.
Foncièrement endogames, cherchant à préserver leur identité, leur langue et leur religion au sein de la société globale malgache dont elles se distinguent encore après plusieurs générations, les communautés commerçantes d'origines indienne ont subi les conséquences de cette attitude et sont violemment mises en cause à chaque période de crise économique et sociale. Dépendant d'un centre religieux à l'organisation precise et au contrôle étroit, les trois communautés shiites montrent plus de particularismes que les sunnites et les hindouistes, dont certains se sont intégrés dans leur environnement social malgache et créole.
Les familles Karana et banians résidentes à Madagascar font partie d'un réseau régional qui s'ouvre depuis quelques décennies vers les grandes métropoles européennes et nord-américaines. Celles qui restent à Madagascar, aisées ou modestes, par choix ou par nécéssité, sont les héritières d'une histoire qui remonte au temps des royaumes malgaches des côtes et des Hautes Terres.
A travers les récits de vie, les sagas familiales et les sources historiques, on peut retracer la grande aventure de l'installation de ces communautés, partie prenante de l'histoire de la région océan indien et de ses échanges commerciaux.
  

 
A FISH CAUGHT IN TIME, The search for the Coelacanth
(Samantha WEINBERG, HarperCollins, 1995, 346p)
ISBN :
 


 

 
LE DESTIN D'UN JEUNE ORPHELIN
(
Massali Kafouhambi, Publibook, 2002, 204p)

ISBN :
 

Liam naît dans l’archipel des Comores d’un père polygame qui abandonne sa mère trois mois après sa naissance. Ignoré par sa mère, il est élevé dans la misère par une grand-mère aimante. Un jour, un ressortissant français se prend d’affection pour lui, et le sort de la rue. Mais la jalousie et les haines se réveillent dans le village…
 

 
LES COMORES, LE PARI DE L'AVENIR
(
Said LARIFOU,
Les Editions de l'Officine, 2002, 206p
)
ISBN :
 

Saïd Larifou a 37 ans. Avocat, marié et père de deux anfants, il a fait ses études à la réunion, puis à Paris. Il a représenté l'Etat Comorien dans le procès contre Bob Denard; Il a plaidé aux côtés de la famille du jeune comorien Ibrahim Ali assassiné à Marseille; Il était l'avocat du journal "La Gazette" à Moroni. C'est dans sa petite ville de Foumbouni, au sud de la Grande Comore, qu'il retrouve tous les mois sa famille.
Au travers d'anecdotes sur son parcours personnel et de son expérience professionnelle, Saïd Larifou raconte les comores d'aujourd'hui et verse au débat sa conception sur le devenir des îles de la Lune et la nécéssité d'adopter de toute urgence un plan contre la pauvreté, pour un Etat de droit et de justice sociale pour poser le pays sur les rails du progrès.
Ce livre permet, à partir des réalités de la vie des Comoriens que raconte Saïd Larifou, de mieux apréhender la complexité, mais aussi cette forme de magie que dégage la société comorienne.
Un livre qui s'adresse à tous les Comoriens, aux nouvelles forces vives du pays, à toutes celles et ceux qui veulent découvrir ces îles africaines de l'Océan Indien. Le message délivré par l'auteur est porteur d'espoir pour les nouveaux bâtisseurs des Comores. Saïd Larifou y exprime tout l'amour de son pays.

CONTACT EDITEUR : L'OFFICINE
 

 
CHRONIQUES MAHORAISES
(
Textes Réunis par Jean-François GOURLET,
L'Harmattan, 2001, 221p
)
ISBN :
 

"Louange à Dieu, l'unique, la prière et le salut soient sur le dernier des prophètes.
Voici un résumé des histoires du passé qui remontent au temps de nos ancètres. Nous les tenons de nos pères, qui les tenaient de nos grands-pères, qui les tenaient de nos cheikhs qui peuplèrent l'île de Maorè et y règnèrent pendant longtemps..."
Ces dernières phrases par lesquelles débute la "Chronique arabe de maorè", rédigée en 1865 par le Cadi Omar ben Aboubacar, résonnent comme le manifeste d'une historiographie mahoraise originale, apparue au lendemain de la colonisation française. Autour de ce texte fondateur, d'autres manuscrits rédigés en arabe, en swahili, en shi-maore, plus rarement en français, ont circulé pendant plus de cent ans dans les villages, recopiés, commentés, complétés par des foundis qui ont transmis oralement ce savoir et cette culture à des générations de jeunes Mahorais.
On s'inquiète aujourd'hui du recul de la tradition orale à Mayotte, lié à la modernisation accélérée de l'île et aux mutations sociologiques qu'elle implique. On peut craindre que soit perdu en une génération un patrimoine culturel et historique d'une richesse exceptionnelle. C'est à cette tradition historique menacée que nous voulons rendre hommage aujourd'hui, avec cette édition critique des "Chroniques mahoraises" qui réunit pour la première fois :

- La Chronique de Maore, du Cadi Omar ben Aboubacar (1865)
- L'Histoire de la possession de Mayotte, du Prince Saïd Omar el Masela (1875)
- La Chronique de Mtsamboro, du Cheik Mkadara ben Mohamed (1931)
- La Chronique de Sada, de Ali Hamidi Madi (1931)
- La Chronique de Tsingoni, du Cheik Adinani (1965)
 

 
NGOMA ET MISSION ISLAMIQUE (Da'wa) aux Comores et en Afrique Orientale
(
A. Chanfi AHMED,
L'Harmattan, 2002, 261p
)
ISBN :
 

La montée de l’Islam politique depuis les années 1980 a suscité une grande production de livres et d’articles consacrés à ce phénomène. Ces écrits ont été, dans leur grande majorité, rédigés dans une grille d’analyse socio-politique. Un petit nombre d’entre eux ont été écrits dans une approche théologico-philosophique. La première approche, parce qu’elle traite d’un problème d’actualité politique, est la plus médiatique et par conséquent, la plus connue. La seconde discute la question de la laïcité en Islam telle qu’on pourrait la dégager des textes fondamentaux de cette religion. Cette approche très académique est moins médiatique et donc moins connue. Cependant, malgré l’intérêt heuristique et empirique de ces deux démarches, force est de constater que le débat qu’elles ont provoqué se déroule uniquement entre intellectuels partisans de l’Islam politique d’un côté et les laïcs qui sont leurs adversaires de l’autre. Les masses qui suivent chacune de ces deux tendances ne sont pas du tout dérangées dans leurs convictions religieuses. Or, même si le combat des fondamentalistes musulmans est d’abord politique, il ne se limite pas uniquement à cela, loin s’en faut. L’écrasante majorité des fondamentalistes musulmans de partout sont contre les pratiques islamiques populaires (telles que le maulid, le culte des saints, celui des esprits, les confréries (taríqa) et autres pratiques magico-religieuses) qu’ils jugent contraires à la “pureté” de l’Islam des origines telle que le prophète Muhammad et ses compagnons l’auraient vécue. Mais, comme ils accordent le primat à la contestation politique, ils mettent en sourdine leurs attaques contre ces pratiques, pour ne pas s’aliéner les masses qui les suivent. C’est la raison pour laquelle il convient aussi d’orienter les recherches sur ce domaine ; et c’est d’ailleurs dans cette perspective que ce livre s’inscrit. D’autant que ces activités spirituelles contestées font partie du système de représentations de la majorité. Elles sont enracinées dans les cultures locales, donnent sens à la vie des concernés et témoignent des façons diverses avec lesquelles les différentes populations, les différentes cultures du monde se sont approprié le message islamique. Mais les wahhabiyya et les autres fondamentalistes n’en ont cure : ils veulent un Islam monolithique.
 

 
HUNTING PIRATE HEAVEN A voyage in search of the lost pirate settlements of the Indian Ocean
(
Kevin RUSHBY,
CONSTABLE, 2001, 294p
)
ISBN :
 

A chance meeting on the muddy foreshore of the River Thames starts Kevin Rushby on a voyage to rediscover the lost pirate settlements that once existed on the islands and atolls of the Indian Ocean. Hitching rides on a motley assortment of freighters, dhows, yachts and fishing smacks, he sails up to the African coast, then turns east to the islands of the Comoros and Madagascar.
His ultimate objective is to locate the descendants of the legendary sixteenth-sentury pirates who had carved kingdoms for themselves in the remote jungles of north-east Madagascar.
Along the way, Rushby meets up with the crackpot dreamers, the tough settlers, the fighters and the failures who live on the coasts and islands now. It is a romantic story in the old-fashioned sense of the word, full of adventure and colourful incident : voyage to islands where forgotten Portuguese forts lie covered in jungle, places where some have tried to shoot their way to paradise, and where the ever-present ocean can destroy lives and dreams as quickly as men and women create them. This is travel writing at its entertaining and hair-rising best.
 

 
HOMMES ET MIGRATIONS : Les Comoriens de France
(
Revue Bimestrielle, N°1215, Sept-Oct 1998
, 136p
)
ISBN :
 

Ibrahim, au coeur de Marseille par Philippe Dewitte
Les Comoriens, une immigration méconnue par Sophie Blanchy
Les femmes et la famille, au cÏur de la communauté comorienne de Marseille par Rozenn Delafontaine
Grand mariage et exil par Fabienne Le Houerou
Les enjeux de l'école : des attentes encore non formulées par Karima Dirèche-Slimani
L'islam comorien ou l'itinéraire d'un imam marseillais par Karima Dirèche-Slimani et Fabienne Le Houerou
De l'île de Mayotte au Limousin par Jacques Barou
L'influence des émigrés sur la vie politique des Comores par Mohamed Soilih

INITIATIVES
La Fecom et les associations comoriennes de Marseille Fabienne Le Houerou
MUSIQUES
Musiques des Comores François Bensignor
LIVRES
Chronique d'une littérature comorienne naissante par Salim Hatubou, Mustapha Harzoune, André Linard, Gérard da Silva
 

 
 Si vous désirez acheter ces livres, utilisez  alapage.com ou contactez nous Renseignements Littérature