Librairie

Histoire Actualité Politique et Culture

Economie Industrie Commerce

Contes, Romans, Poésie et théatre

Lexiques et dictionnaires

Guides Touristiques et Cartes Géographiques

Cuisine et gastronomie

Livres sur la nature, faune, flore, environnement

recueils de Photos et livres d'art

Livres et documents historiques

Publications du CNDRS

Livres pour enfants

also available in these pages when specified
Livres bilingues français/comorien
 

La langue comorienne
Rubrique Langue et Linguistique
 
Librairies et Bibliothèques aux Comores
La Bouquinerie d'Anjouan
(Mutsamudu)

Editeurs et Librairies
(Toutes nos adresses)
 
La Littérature Comorienne et concernant les Comores

La Littérature Comorienne
IIIème partie par Ahmed ABOUDOU

Bibliographie provisoire sur les Comores, 1992
 
Les Auteurs
Mohamed Toihiri, Premier Ecrivain Comorien
 

La Littérature Comorienne

4 - LEXIQUES et DICTIONNAIRES - OUVRAGES LINGUISTIQUES

Mise à jour 05/06/2011

 

 
alapage.com livres    
AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.
 
   
Achetez en ligne avec nos partenaires  alapage.com


Pour tout renseignement contactez nous
Renseignements Littérature
 

Cinq langues sont utilisés dans l'archipel : shingazidja en Grande Comores, shindzuani à Anjouan, shimwali à Mohéli, shimaoré et shibushi à Mayotte. Il n'existe hélas pas de shicomori officiel, pourtant, dès 1976, à l'initiative du président Ali Soilihi, une tentative de modélisation de la langue, tenant compte des différences entre iles, à vu le jour dans les trois îles indépendantes. Mais souvent les instituteurs enseignant en shicomori ont poursuivi "à leur sauce" sur bien des aspects de la langue. Depuis nombreux travaux ont été entrepris notamment par l'INALCO. Récemment, à Mayotte, face à un taux élevé d'analphabétisation dans l'île et considérant que l'écriture de la langue maternelle et son apprentissage faciliterait celui du Français, les autorités ont commandé une étude à l'IAF en vue d'officialiser un modèle de shimaoré. En attendant le résultat de leur travaux n'hésitez pas à nous communiquer les références des publications que nous ne connaissons pas.

Introduction à la grammaire structurale du comorien. Vol. II. Le shiNdzuani
(
Mohamed AHMED-CHAMANGA, KOMEDIT, 2010,  192 p.)
ISBN : 9782914564748

Le shiNdzuani (Anjouan) est, par le nombre de ses locuteurs, le deuxième parler de la langue comorienne (shiKomori). C’est aussi celui qui présente la morphologie la plus simple. Il est également très proche du shiMaore (parler de Mayotte).
Dans la perspective de l’introduction prochaine de la langue comorienne dans le système éducatif, cet ouvrage se propose de donner les éléments essentiels de la morphosyntaxe de ce parler, pour servir de base à des manuels scolaires et de vulgarisation.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 
Introduction à la grammaire structurale du comorien. Vol. I. Le shiNgazidja
(
Mohamed AHMED-CHAMANGA, KOMEDIT, 2010,  228 p.)
ISBN : 9782914564717

Le shiNgazidja est, par le nombre de ses locuteurs, le dialecte le plus important de la langue comorienne (shiKomori). C’est aussi celui qui présente la morphologie la plus foisonnante et la plus complexe.

Dans la perspective de l’introduction prochaine de la langue comorienne dans le système éducatif, cet ouvrage se propose de donner les éléments essentiels de la grammaire, pour servir de base à des manuels scolaires ou de vulgarisation.

CONTACT EDITEUR : KOMEDIT
 
PRATIQUE DE LA CONJUGAISON DU COMORIEN
(Said SOILIHI
, Kalamu Des Îles, 2007, p)
ISBN :
 

Du verbe prier uswali à celui de jouer utsapvuha, plus d’une centaine de verbes conjugués à presque tous les temps en comorien et en français pour le plaisir de découvrir et parler le shingazidja, pour les uns, et pour la maîtrise de la langue du poète Mbaé Trambwe, pour les amateurs de cérémonies culturelles.
Pour chaque verbe en comorien, le lecteur dispose de sa traduction en français, d’une explication détaillée et d’une phrase, d’un commentaire qui soulignent les principaux aspects du mot.
Cet ouvrage donne à tous ceux qui veulent découvrir la langue comorienne, aux comoriens, étudiants ou chercheurs comme aux étrangers adeptes des langues étrangères un capital de connaissance clairement présenté qui les aide à structurer et à étayer leur réflexion.


CONTACT EDITEUR : KALAMU DES ILES
 

 
PARLER COMORIEN
(
Moinaecha CHEIKH YAHAYA, 1998, 208p)
ISBN :
 

L'objectif de ce manuel est d'aider les étrangers qui sont amenés à travailler aux Comores pendant une période assez importante, à acquérir un usage élémentaire de la langue comorienne, qui leur facilitera les échanges dans les différentes situation quotidiennes; c'est pour répondre à ce soucis qu'elle a choisi les thèmes des différentes leçons.
Ce manuel servira aussi aux émigrants comoriens à initier leurs enfants nés à l'étranger, la langue comorienne d'origine.
Les thèmes sont choisis aussi dans le soucis de donner une idée assez explicite de la civilisation et de la culture comorienne. C'est ainsi que vous trouverez à la suite de chaque leçon de conversation, une petite lecture relatant un aspect des coutumes comoriennes en relation avec le thème étudié.


En savoir plus sur cet ouvrage
 
Lexique FRANÇAIS/COMORIEN (SINGAZIDJA)
(Michel LAFON, L'Harmattan, 1991, 240p)
ISBN :
 

Victimes de l'attitude traditionnelle française de mépris envers les langues locales, les langues de l'archipel des Comores n'ont pas fait l'objet, pendant toute le période coloniale, d'aucune investigation, et sont restées dans la pénombre ; ainsi le comorien, ensemble des parlers bantu de l'archipel, qui connaît aussi un dialecte malgache à Mayotte, a-t-il longtemps été pris pour une simple variante du swahili ; si son autonomie est à présent largement reconnue, ce n'est que depuis quelques années qu'il a rencontré l'intérêt des chercheurs ainsi que celui des autorités du pays, sensibles, là comme ailleurs, à son importance dans l'affect des populations et partant, dans tout projet viable de développement
Ce lexique français-shingazidja, variété du comorien de la Grande-Comore, rédigé avec toutes les garanties de rigueur, est ainsi le premier travail lexicographique sur ce parler de la période récente ; s'il s'adresse au public comorien qui ne dispose pas encore d'une aide à la traduction, alors même que le français est la norme dans de nombreux domaines, en particulier à l'écrit, il ne néglige pas pour autant le voyageur qui, séjournant à la Grande-Comore, souhaiterait pouvoir mieux s'insérer dans la société locale, ni les chercheurs qui y trouveront des matériaux comparatifs, ainsi qu'une tentative élaborée de prise en compte, au niveau lexicologique, des spécificités d'une langue bantu.

 
LEXIQUE COMORIEN (SHINDZUANI) / FRANCAIS
(Mohamed Ahmed CHAMANGA, L'Harmattan, 1992, 240p)
ISBN :
 

L’accession des Comores à l’indépendance en 1975 marque le renouveau de l’intérêt pour la linguistique Comorienne, qui était restée en sommeil depuis les travaux précurseurs de la fin du 19è et du début du 20è siècle
Des travaux de pionnier ont été réalisés et publiés par Marie-Françoise Rombi sur le shimaore (maorais), Michel Lafon et Jean-Luc Sibertin sur le shingazidja (grand-comorien) et par Mohamed Ahmed-Chamanga sur le shindzuani (anjouanais)
Au moment de l’introduction du comorien dans le système éducatif aux Comores est actuellement l’objet de l’attention des autorités, il convient de disposer tant de descriptions scientifiques que d’ouvrages de vulgarisation portant sur les différents parlers, et notamment de travaux lexicographiques.
Or, à l’exception des dictionnaires anciens et dépassés de Sacleux et de Fischer, il n’existe à l’heure actuelle que le lexique de Sophie Blanchy sur le maorais et le lexique de Michel Lafon sur le grand-comorien ; l’anjouanais n’était pas encore couvert. C’est aujourd’hui chose faite.
Ce lexique anjouanais s’adresse aussi bien aux anjouanais désireux de trouver un outil de référence qu’aux autres comoriens souhaitant approfondir leurs connaissances de la culture nationale. Il s’adresse également aux chercheurs, en particulier les linguistes et les ethnologues, qui ont ainsi entre les mains le premier ouvrage de cette importance sur l’anjouanais. Il s’adresse enfin à tout un chacun qui désire simplement s’initier à la langue comorienne.

 
DICTIONNAIRE FRANCAIS COMORIEN
(Mohamed Ahmed CHAMANGA, L'Harmattan, 1997, 158p)
ISBN :
 

L’accession des Comores à l’indépendance en 1975 marque le renouveau de l’intérêt pour la linguistique Comorienne, qui était restée en sommeil depuis les travaux précurseurs de la fin du 19è et du début du 20è siècle
Des travaux de pionnier ont été réalisés et publiés par Marie-Françoise Rombi sur le shimaore (maorais), Michel Lafon et Jean-Luc Sibertin sur le shingazidja (grand-comorien) et par Mohamed Ahmed-Chamanga sur le shindzuani (anjouanais)
Au moment de l’introduction du comorien dans le système éducatif aux Comores est actuellement l’objet de l’attention des autorités, il convient de disposer tant de descriptions scientifiques que d’ouvrages de vulgarisation portant sur les différents parlers, et notamment de travaux lexicographiques.
Or, à l’exception des dictionnaires anciens et dépassés de Sacleux et de Fischer, il n’existe à l’heure actuelle que le lexique de Sophie Blanchy sur le maorais et le lexique de Michel Lafon sur le grand-comorien ; l’anjouanais n’était pas encore couvert. C’est aujourd’hui chose faite.
Ce lexique anjouanais s’adresse aussi bien aux anjouanais désireux de trouver un outil de référence qu’aux autres comoriens souhaitant approfondir leurs connaissances de la culture nationale. Il s’adresse également aux chercheurs, en particulier les linguistes et les ethnologues, qui ont ainsi entre les mains le premier ouvrage de cette importance sur l’anjouanais. Il s’adresse enfin à tout un chacun qui désire simplement s’initier à la langue comorienne.

 
Dictionnaire MAHORAIS/FRANÇAIS, Français/Mahorais
(Sophie BLANCHY, L'Harmattan, 1987 - 1996, 231p)
ISBN :
 

Depuis une quinzaine d'années, la généralisation de la scolarisation à Mayotte établit une situation de bilinguisme réel pour la grande majorité de la population, en particulier pour les moins de vingt-cinq ans. De plus le développement économique amène de plus en plus de français d'origine métropolitaine à résider à Mayotte. Le bilinguisme des Mahorais et la nécessité pour les métropolitains, désireux de mieux connaître l'île, de s'initier au shimaore rendent impérative la mise à disposition de tous les habitants de l'île de véritables outils linguistiques.

Le lexique shimaore-français et français-shimaore avait été mis, dès sa première édition, à disposition des classes primaires de Mayotte. Cette deuxième édition revue et corrigée reste indispensable au travail des élèves, scolarisés en français après avoir acquis pour la principale, à côté du shibushi.
La réflexion sur le lexique et plus largement sur la langue de leur île offre aux Mahorais un cadre pour la valorisation et la conservation d'une culture menacée, que les aînés souhaitent vivement transmettre à leurs cadets.
A tous ceux qui veulent découvrir la culture mahoraise, sa littérature orale dont certains textes ont déjà été transcrits et publiés, et qui veulent franchir la distance séparant les communautés de langues maternelles différentes, la connaissance du shimaore permettra d'engager de chaleureux dialogues.

 
COURS D'INITIATION A LA LANGUE COMORIENNE
(Ali SALEH, Maisonneuve et Larose)
ISBN :
 

 
DES TONS A L'ACCENT : ESSAIS SUR L'ACCENTUATION DU COMORIEN
(Francis JOUANNET, Université de provence, 1989)
ISBN :
 

 
Linguistique de Madagascar et des Comores, Etudes de l'Océan Indien n° 9
(Collectif, INALCO / Langues d'O, 1988)
ISBN :
 

 
PARLONS SHIMAORE
(Ousseni MAANDHUI, Editions du BAOBAB, 1996, 64p)
ISBN :
 
Ousseni Maandhui est né le 27 décembre 1964 à Dzaoudzi, Mayotte. Après des études secondaires au lycée de Mamoudzou, il entre au cours normal et devient instituteur en 1992.
Il publie en 1993 aux éditions B'WI! un recueil de devinettes et de proverbes mahorais.
Après une maîtrise en sciences de l'éducation obtenue en juin 1996 à l'université de Bordeaux II, Ousseni Maandhui prépare un DEA sur "les apprentissages en situation naturelle et scolaire de l'enfant".

CONTACT EDITEUR : LES EDITIONS DU BAOBAB

 

 
LE SHIMAORE (Ile de Mayotte, Comores)
Première approche d'un parler de la langue comorienne

(Marie-Françoise ROMBI, SELAF, 1983, 265p)
ISBN :
 
A la limite extrême de l'aire de civilisation swahili, l'île de Mayotte constitue un microcosme culturel et linguistique, point de rencontre et de fusion des mondes africain, arabo-persan et malgache.
Première description du parler shimaore - structure bantou classique, vocabulaire largement arabe - ce travail a voulu concilier les soucis de la rigueur linguistique et de l'accessibilité aux non-spécialistes.
A cet effet, l'ouvrage a été soumis à l'appréciation de la Sorbonne, mais aussi à celle des locuteurs comoriens qui ont reconnu leur langue et, dans les textes annexés, leur culture.

 
APPRENONS LE SHIMAORE (Narifundrihe Shimaore)
(Collectif, Association SHIME, 1999, p)
ISBN :
 
Apprenons le Shimaore s'adresse d'abord aux vrais débutants en shimahorais et intéressera à ce titre les nouveaux arrivants dans l'île. Mais il peut également intéresser les shimaorophones qui trouveront un support écrit de leur langue.

 
 Si vous désirez acheter ces livres, utilisez  alapage.com ou contactez nous Renseignements Littérature