Poésie

KARO LE PAS 

Said Ahmed SAID YASSINE

NOFUMU MMIDJINZE 

K.A.
 

Ahmed ABOUDOU 

Sadani 

Mara 

Reno 

MAB Elhad 

Kassim MOHAMED SOYIR
 
Ali Mroivili (NAPALO)
 

Nassuf DJAILANI
 
Rolande GALAZZO
 
ANSSOUFOUDDINE Mohamed
 
Mlozi KARIBAHARI
 
Hassane MSAIDIE

Mahamoud M'SAIDIE
 
Adjmaël HALIDI
 

Saniati ZENABOU

Ben Said Issouf EL FAROUK
 
Hadji Mbaé Madi
 
Soulé Abdou Oumouri

Abdoul Aziz Fadhuili

Abdelfatah Nadjloudine

Balwan

Fred Dharma

René Joomun

Daoud Djalim

Abdou Djohar

Hassani Soulé

La poésie dans la presse
 

La Poésie Comorienne

Said Ahmed SAID YASSINE
mise à jour 01/09/2009

LES POEMES DE YASSINE
UN DES JEUNES POÈTES COMORIENS CONNU ET RECONNU
Pour joindre l'auteur et lui faire part de vos remarques écrivez à : saidyassine@yahoo.fr 

Il figure aussi dans la rubrique "Politique" avec sa "lettre à ma copine Farha", et autres textes qui traitent de la société comorienne contemporaine
Pour y aller, cliquez ici

L'Auteur
SAID AHMED Said Yassine
né à Iconi COMORES.

SAID YASSINE Said Ahmed est né à Ikoni-Bambao COMORES. Ecrivain-poète, il est l’auteur de Mon âme est percée, recueil de poèmes et d’Une enfance oubliée : œuvres publiées aux éditions les belles pages. S. Y. Said Ahmed est également correspondant permanent du journal national des Comores Al-Watwan, en Rhône-Alpes et autres régions, ainsi que  du journal Lecontinent en France. Enfin, depuis plusieurs années, il est animateur à la Radio Canut, station basée sur Lyon où il réside.
 

OUVRAGES DISPONIBLES

MON AME EST PERCEE
(Said Ahmed SAID YASSINE, LES BELLES PAGES, 2006, p)
ISBN : 2915588074

UNE ENFANCE OUBLIEE et autre histoire...
(Said Ahmed SAID YASSINE, LES BELLES PAGES, 2007, p)
ISBN : 2915588125

LE CREPUSCULE DES MOEURS
(
SAID YASSINE Said Ahmed, éditions Gfcasdvi, 2009,  p.)
ISBN :

 Sommaire :

Seuls les poèmes apparaissant avec un lien sont disponibles en ligne,
les autres sont bientôt disponibles dans le recueil...
1 UNE ROSE DANS LES RAYONS 2 DJANA NA LELO 3 AU PAYS DES MORTS
4 ASID 5 MERE BEAUCOUP JE TE DOIS 6 MKARIBU
7 UN DEMAIN BRULE 8 FILLE COMORIENNE 9 EL-HAM, FILLE DU MAGHREB
10 YE HUDJADJI WOYI NDO? 11 MES DOULEURS 12 YE SHE YIDIDI NLONISHO...
13 YE TUFANI YINU TSI ADJALA HAHO 14 ELVIS 15 LUMIERE DE MA VIE
16 NGAMINA TWAMAYA 17 LE CATACLYSME 18 AVANT J'AVAIS L'AGE
19 PALESTINE 20 ELLES SONT HANTEES 21 NGARI DJO HU WADI HIKO
22 YE NKOHE YI BASHIYA 23 HU SOMO BURE, KUTSI MNA SHIONI 24 C'ETAIT HIER
25 ILES DE LA LUNE 26 FILLE COMORIENNE 27 HURIYA
28 SAMEDI NOIRS 29 HADJA YE MASIWA 30 QUI M'APPRENDRA LA REALITE DE MON PAYS
31 Ô TOI...DEFUNT 32 LA FERTILITE 33 ASIHAZI
34 NE T'EN VAS PAS 35 BESHELEYA 36 APPROCHE
37 YE PEWU YI DAHALI 38 RISWIBU DJAPIZO 39 WA SAYA KWA DJALA
40 PRETENTIEUX 41 MWANA MSHE MKOMORI 42 OU EST MA TERRE ?
43 DIX HUIT MARS A IKONI 44 SAMSON 45 HEWE WALAHWA
46 YIDIDI NA DILIME TSI HUPVENDZA 47 COMPORTEMENT 48 JE NE TE CONNAIS PLUS
49 HARI WAPVIRI BO WANAMA 50 LA HAUTE COURONNE 51 LA PAIX
52 AMBAPVI 53 SIDA 54 ITBISSAM
55 YE NGAYO NDA ? 56 PAIX A TON AME PAPA  

 Quelques Poèmes publiés ailleurs

La Fertilité - Publié sur lecontinet.net
 Samson  - Publié sur lecontinet.net
 

1
UNE ROSE DANS LES RAYONS

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

4
ASID

C'est de quoi j'ai peur tellement,
Il se manifeste cruellement.
Grand hostile de l'humanité,
Ami intime de l'infidélité.
Il ruine la chaire et l'os entièrement,
Dans le corps il demeure éternellement.
Sans pareille une grande calamité,
Qui fait ébranler les sociétés.
Sa présence est sans remède ni médecin,
Même si le monde apporte son aide... vaccin.
Ô ami"méfie-toi de cette misère
Qui rend même les forts faibles
Dans ce soleil:un mal qui trouble.
Sache mon ami qu'asid c'est la fin.

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )
7
UN DEMAIN BRULE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

10
YE HUDJADJI WOYI NDO?

Bo balozi wa zaya yesoroda.
Ze mbi wa renda ngizo hayi,ha hukaya kudja toowa swadaka,kudja wala mdri kudja wala ziba zema.
Ye damu ya haho ndo adjala haho.
Hawukaya ye ngu hozo wenyi ntsi.

YE HUDJADJI WOYI NDO?

Woyi mfawume yaka ye zama.
Hakaya wapewu halisi.kombi yatsu renda. 
Wusiku mengoni mwa wusiku,hapviri mbebeni mwa msihiri wakana darasa,ha yishiya ye fundi hamba hukaya hayina mdru ya rehemulwa ni wandru mengo mine,ye mdrwa mbepvoni. 
Mudda,baadiya...hasihwa ne lekongoo lahufa. 
Ha amabiya ye mwana hahe yikawo nde wudjoka wu renga wo wufawume ye ka hafu,hukaya: 
Mwana hangu,ye ka tsi fu ye djanaza yi djoka huni pvinga yi tsi wehe hwenda homazamoni.
Ye lebamba na litso nyongowa hata ho mazamoni. 
-Na ledaho lahahe ngilo harumwa zitsoo. 
Basi baada ha fu,wola mwana ha amrisha ye ma djeyishi wa puwe hayina nyumba yiliyo ho sooni hula hata hu waswili homazamoni yili ye djanza yitsi djo weha. 
Basi pvo ye mayiti ya ralwa,wo wandru wareme yi dumbiyo,na hu pvanga: 
Mgu na mrehemu hudjadji ba haka hayi hayina yaka hurenda sha rikana pvolala.Kadjaparo ripuliya ze nyumba.Mgu na mtriye mdroni ye mwana hahe ye mdru ya ritooleya wo pvolala. Basi yizo ndeziliyo ho masiwani lelo.imma ra 
Hudjadji ra ye mwana hahe ngwawo hayi. 

Je vous invite à comprendre cette petite histoire et l'accoler bien à sa signification. 

SAID YASSINE said ahmed 
( Yassine )

13
YE TUFANI YINU TSI ADJALA HAHO
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
16
NGAMINA TWAMAYA

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

19
PALESTINE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

22
YE NKOHE YI BASHIYA

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

25
ILES DE LA LUNE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

28
SAMEDI NOIRS

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

31
Ô TOI...DEFUNT

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

34
NE T'EN VAS PAS
Tes caresses de la tendresse
Font l'oeuvre de mes nuits.
Ô toi,lune en moitié partant
Qui est couverte par les nuages
Ne suis pas ce vent nocturne
Qui souffle à coté de tes rayons
Tes éclats taciturnes
Tes jolies dents lumineuses
Tes beaux yeux qui s'ouvrent
Déversent à moi un éclat lunaire
D'une nature toute ouverte
Entourée de la magnificence.
Partout, j'ai chanté ton nom,
Et mes plaintes seront témoignées.
Ne me quitte pas,mumine ma fleur.
Sinon, elle va se faner.

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
37
YE PEWU YI DAHALI
Henye ye le davu dejema la hatru
Li dahali shonga li dahali ntsungu
Miri miyi, yi zidi hu dahali
Ndo yahundra wenyi ntsi adjali
He mwane soma, wu tsike djami
Sha pvama na hu hishimu dja mi
Wa mbali na na wa karibu
Na wu tsi diwaze wu dji hishimu
Djali wowa lona no wa tsona sha hawo
Ro wara susi, ro wa vaya ye zirisawo
Ba sumiwu nde mwinyi dira
Ngaridjo hu wadi ne djahazi ya marunda
Ngo djo ruma kazi sha fahamu
Fahamu ze amini mbidi za walimu
Dzaha wu vuhuri la pvisa ya hatru ntsi
Nde amini ya hu dhili ye marentsi
Ye wandzo ha dombwe ngu shemezo
Na mni hupve ridje nizo
Ze nkabwa za hwenda pvwale
Ba mi tso bihanya mbidambe na mayele
Ngamdjo fuwa wo mbaya wa mlozi
Nane nkasi ne she nyanya za mlimadji
He masikini hale pvwa doka maze
Ba yiho ka hwende wu tsina mbade.
Wu tsina imani ye ka sisi na mwana
Wu tsina husume ka sisi na mbaba
Ngwawo ndapvi wa imani ma tra msi range
Nge ndapvi wutsi mbamuwo ka renge ?

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
40
PRETENTIEUX
Loin de ma terre, terre patrie, je crie
Je crie en disant haut : « libère la ».
Libère l'une des sœurs qui sont nées là.
De partout où je me trouve j'écris.
Je me baptise le croyable nationaliste ,
Convaincu dans toutes les listes.
Je suis protégé par mon ennemi
L'un de mes ennemis est un ami.
Donne la , donne la à ses sœurs.
Je te hais mais donne moi; la chaire
Sache que je ne vais jamais me taire.
Moi qui ne suis pas héros dans mon cœur.
Ils ont fait ça ceux qui m'ont précédé,
Ils prétextaient de t'emmerder.
Pour que leurs oreilles soient tirées
Et pour qu'on leur dit:"venez être titrés".
Les quatre sœurs, sœurs qui pleurent
Sont toutes bercées séparément.
Trois sont inondées dans le châtiment
Et l'une bronzée dans les trois couleur.
Que je sois là et plus haut est mon ambition.
Pour participer moi aussi à la mission.
Je vais m'habiller en carapace de tortue
Avec...démagogie,de la patrie défenseur de la vertu.

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
43
DIX HUIT MARS A IKONI
Journée funeste, journée mémorable
Dix huit mars, cieux qui tremblent.
Un samedi, d'une matinée très noire
Matinée très sombrée que le soir.

"Komando mwasi" a inondé les routes
Ikoni est plongé dans le doute.
Que tous les hommes soient au Bishioni
Là où les âmes vont être ternies.

La mélodie angoissante est oeuvrée,
Les âmes commencent de s'en aller de vrai.
Le mont-djabal s'est mis à crié
Personne n'a pu rien faire, même prier

Les victimes perdent leurs sangs
Les cœurs vont au cieux, innocents.
La terre accueille le fleuve rouge
Des sourires ironiques se dégagent

S'allongent par terre, des corps sans vie
D'autres, les heures de la mort les ont suivis
Colorés en rouge, couleur du sang
Du vrai sang, des écoulements très puissant.

Les chants de fusils, se promenant dans l'air
Donnent à notre berceau , un goût amer.
Sans remord, l’œuvre de " Mwasi" est conclue
Les échappés de la mort, ne sont que d’exclus.

"Bunarirhi" a ruminé son antérieur chagrin
De lorsque les femmes ont fait les sauts marins
Devant "Kapviri-djewe" les âmes sont avalées
Avec la poussière, elles se sont envolées.

Tous les foyers, baignaient dans le ténèbres
Ce jour les saluts n'ont pas été que funèbres.
Ikoni, ville endeuillée, ville martyrisée,
Hommes et femmes aux cœurs brisés.

Mais Ikoni, ville forte, Ikoni, ville héroïne
Depuis la naissance des îles de la lune.
Dix huit Mars, jour tache indélébile
L'apocalypse d'Ikoni est gravée dans la ville.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon
45
HEWE WALAHWA
Ye ngohisi wo mdjo wahe yentsa
Hawu hu gudamu na hupvehetsa ?
Zinu zontsi mwekevu ha nambiya
Hukaya mnanyile wuhisa beya

Yeba ngodjo buliya wo wanyo wahele
Hawu kudja anzimiya kitsele ?
Djana huvaya nkombe ne trango
Lewo hu triya hazini ye shango

Yeba wumavu twamaya hawu wu fukara ?
Shapvo yawana na mbiyavu tsi mhara.
Ngeze ntondowo zila zahawo
Hawu kowalona nvuwu djawo ?

Tsi ambiwa nawale, tsi triya kiburi
Mpaka lilawa le kowo la buhuri
Kowo la trindi lendza shaka
Trindi kamnyalo, mtse wa paka.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon
48
JE NE TE CONNAIS PLUS
Ces heures-ci je me prénomme le suprême,
Ne touche pas ni ma page ni ma plume,
Sur le sol nous avions joué mais avant.
Un minime souvenir qui est parti dans le vent.

Sur les sacs et les sols tous poussiéreux,
De ce stade, j’étais largement cancéreux.
N’approche pas mon lieu de rencontre.
Ta limite, il faut bien que je te montre.

Je communique avec tous qui sont en haut,
Valeureux et pesants sont mes propres mots.
Avec costume et cravate, je suis élégant,
Dans ma cellule, je reste tout seul reléguant.

Même si au fond de ma citerne il n y’a rien,
Mais comme les autres que je vive bien.
Avec mon véhicule à la couleur très brillante,
Je fais des marches sur les routes, très lentes

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon
51
LA PAIX
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
54
ITBISSAM
Mon paysage avait toujours, toujours
Envie chaque levé du jour.
De vivre le bon sourire, Ibtissam
Pour qu'elle soit libérée mon âme.

Mon cœur allergique à la confiance
N'a pas douté sa magnificence.
Avant que nos yeux se marient
Nos âmes s'unissaient dans l'abri.

Doux, sont ses sourires qui me bercent
Calmantes, sont ses paroles qui me percent.
Mon cœur s'est réfugié dans un paradis,
Ne sachant pas où, "Ibtissam", il m'a dit.

Berce moi Ibtissam, toi beau sourire
Berce moi avec ton décapant fou rire
Depuis notre naissance, nos âmes se sont connues
Faisons nos pas, notre route est tout nu.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon

   

 

2
DJANA NA LELO

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

5
MERE BEAUCOUP JE TE DOIS

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

8
FILLE COMORIENNE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

11
MES DOULEURS

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

14
ELVIS

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

17
LE CATACLYSME
Partout est levé de longues barrières. 
Sinistré est ce moment ce cratère. 
Le corps s'ébranle, le coeur s'en vole. 
Tout s'éloigne même les épaules. 

Les enfants abandonnent les milieux, 
Blanchis sont tous les lieux. 
Les saluts arrivent en retard, 
Même ils se font sans regards. 

Partout dans les cotés tout est noir, 
Tout est déserté même les foires. 
De l'amie on n'ose pas toucher la bague, 
On a peur de violentes vagues. 

Les fourmis se retirent du public, 
On se repose sur la stresse qui paniques. 
Congés sont les partages en commun, 
La bouche oublie aussi la main. 

Les foyers sont mis en quarantaine, 
Peureux sont des milliers et des centaines. 
On a même peur de chez soi. 
Vacancières sont aussi les joies. 

On doute sa cruche ainsi que son seau 
On doute son repas ainsi que son eau. ...
File au diable et ne va pas au delà, 
Je sui empêché d'avancer à grands pas. 

Mon ami ,que tu loin ,très loin, 
Avec prudence dans ton coin. 
Au couplage méfie toi bien, 
Et doute ce qu'on te dit "tiens". 

Les corps vont sans propreté, 
L'aire perd sa pure qualité. 
Un sinistre ouragan qui ravage 
Vieux, adultes et ceux de bas âge. 

SAID YASSINE said ahmed 
(yassine)
20
ELLES SONT HANTEES

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

23

HU SOMO BURE, KUTSI MNA SHIONI

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

26

FILLE COMORIENNE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

29
HADJA YE MASIWA
Shinda,wuni shindiye bo mbona
Sha masikini,hudja nami tsina
Tsina mdra dranzi,tsina wa hangu
Sha so:ntsi wa pvwa wa mgu.

Ye ya wumba...,nana ye riziki
Wu nohowe mihono ho ntsingoni.
Pvari yi djundu shi ranganya
Shi ranganya ye yahatru masiwa.

Ye nambe nende ndahu pvokaya
Nambingu za hidza ze haraya ?
ye minambe dje hawu ni rendedje?
Namlendje wa taabu we vuma.

Sabu ye ya hukadimu...na lela!
Naka hu mma:za yeka hu lila
Ye tsinde wudjo ni lipviya dene
Ra hasana zedja yilwa ha wunene.

Basi truliliya ba mdjaaliya
Ka diwaza na ka sahawu ya zalwa.
Tsi somesha ha nyongo na mbao
Leo hadja ye ntsi,na mayesha wudoo

Hadiwaza zo nahara ,ne djami
Ne ya huwe ya huyi beya fupvi.
Yanosize mi meya ya nyeleya
Ntsaha nkavu zo yirema ye nyaya.

Sha ngu tso patsa ye kaza
Na mdro we renga nangani we henda
Ngami nanga za masera bo twamaa
Na mdro weni vuliya pvo vuli mdroni.

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
32
LA FERTILITE
Toi qui ne cesse pas de séduire
Toi qui n'as que détruire
Tu sèmes à fond la jalousie
Par tes rayons de fantaisie
Tu approches..très lente
Tu es toujours fascinante
Ô toi ! tu es très précieuse
Et rends l'âme malheureuse
Ton congé donne l'amer
Tu donnes des joies éphémères
Toi qui fais des victimes
Des victimes sans primes
Même aussi les débutants
Tu les rends...aussi déroutants
Tu usurpes la liberté
Et les fonds , tu n'as qu'attenter

SAID AHMED said yassine
( yassine )Lyon
35
BESHELEYA
ye pvanu rili ndayapvi ye mafa
Na yawo rahala tsimafa ye mema
Badi ye mdjizi haheya na fani
Ha wurandzi na hadhari nguni fudo
Tsi mdja hari pvo yani fundawo
Hani haliya hu vuwaza mda wa nyongo
Hani somo pewu, na hu wala hidza
Hanika mbewu ya ma vuna ya shida
Dima la pewu litso hu towa djazi
Sha yedo tsena mwiyni bahari mlozi
Sha kadja ni somesha dja wa tsendza
Notsi dja wa hiko sha mdrunda
Hani somo,mmezi wa mbade na yi nyanya
Wa hu meya hayini wulona hindru djaye
No hanikaya mwandzani maha na mida
Kapvadjaka milamu ya wa hahé wu shani
Henyi mwalelwa ha twahara na shakaya
Henyi mwalelwa muda ...pva tsu kaya
Ngam diwazawo le fumbili la mnyangu
Ne le vubawo la wa hangu djirani
Ngam diwazawo wunike wo msutru
Ba mdzadze ngwendo msafara hule
Lelo nganyi wa wutsa nganyi wa bawuwa
Mdiwaza samiwu na beya fupvi mwa laya

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
38
RISWIBU DJAPIZO
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
41
MWANA MSHE MKOMORI
Tsi pvode pvo ni liyo dja mnyangu.
Pvo ya liyo dje ma beya ye wa hangu.
Mi tsi hu pvama rendzi zamani.
Randzi nyumbani hu dja ma sowoni.
We wu dowo wa he ye mayensha,
Tsi ha wu ghayini we yon tosha.
Djana hu lawa hwenda ndredjeni,
Huni towa tabu na ndzaya dahoni.
Djana hu lawa hwenda wa rehe kongo
Hu zimi nyora hu zimi hatwi nyongo.
Wonesa wo wa haho mwema msindzanu,
Vuriya ntsi ndro ra hula nge na hunu.
Si wu djuwa huka swifa hu heyana.
We mfawume, we waziri lelo na djana.
Karadhi ni hwambiye ye za yehwa,
Ye mzade ye somesa ye minihadji ka wu trihwa.
Ye aswili yamba we mungwana mwema,
We wala ye ziba we hu zipvama zidja zema.
We shudja:a, mfano nde za pvira djabalini,
Wu tsosheni bushini kayiri hufa ngu: ntsini
Nge sawuti ndjema yo kinaza roho
Muda mshili wa nguwo za bibadji;kandu na djoho
Hu heza bora, hu heziza...hu heza na sambi
Ye surwaya ya haho yo tsi ya wuwambi
Pvondze mwe dahala kaya djama:ani
Taruha wuke weno wa hule ne ma djirani
Ye nane ya hutriya wewuni djo wanyawe
Nedje shenda, yidje kume hidza shi hu trawe

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
46
YIDIDI NA DILIME TSI HUPVENDZA
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
49
HARI WAPVIRI BO WANAMA
Nge pvo vuli mdroni sha tsuha manga
Nge pvo ye djahazi ya puwa nanga
Si wa mbali rirewa holo na holo
Rambiwa hukaya ha pviri ye wulo

Badi yendo djumwa wo waliyo djuwu
Sha hopvira ha hantsiwa djando djuwu.
Hapviri mbebeni na hidza she hamba
Riyishiya sha ko ndasi ya hamba

Nge ku riyesheleya bo mkantsi mede
Ba kende yara maze ye wutsina mbade
Lahaho dezo lidja hunu tranga
Pvo randzi djana watsu tsaha ze nanga.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine )Lyon
52
AMBAPVI
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
55
YE NGAYO NDA ?
Rizalwa yiho, rilelwa yiho
Riwanguha, ngari yilwawo niyo
Ngapvo wendawo ha mapviho
Nawa nagamiyowo hiyo
Yo ndo ntsi, ritsi rentsi
Wewuliyo karibu nami nlo hule
Djana pvakaya range mbili
Na nyaswiya za wayili
Yemi hudjipva hando lewo ?
Lewo nivundwawo ne wutsu djuwa
Yi reme yenkudu ya mwazi
Ntsa dju mwa bahari, mbidi ya mwezi
Yaka hupepeya ye masiwa
Wu fahari na huruma yaka ya djaziwa
Nde Zama hawu yafu wenyi ?
Badi ko mhuwu, ko mwinyi.
Nge mna mbe mtrotro wu lilo dziwa
Nge mwendza ntsungu wuliyo shihapva
Ni mrentsi hawi nim bahare ?
Hule naye, hanipva yi dumbiyo.
Nge wowa rumwa wa mgu ngwawo ndapvi
Wenyi huruma na wu thamani
Mbahuwa yisho yatsu piha
Ha diwaza wenyi zi siya.

said ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon
56
PAIX A TON AME PAPA

Petit enfant des Comores, tu es né loin de la terre
Loin de la terre, qui berçait ta mère et ton père
Petit enfant, tu es né dans une grande île
Ancré du nationalisme, enfant comorophile

Ta lucidité, ton savoir, tous, tu as su donner
Tes semblables... tu ne les as jamais abandonnés
Tu as fait des chefs, tu as fait des sous chefs
Tu es parmi ceux qui ont mis nos îles en relief

Tu étais méconnu, chez certains sans yeux
Mais tu es toujours connu artisan des bons cieux
Tes petites îles tu leur as servi sans faillir
Toi parmi ceux qui ont fait pour mieux bâtir

Toi enfant de tes quatre îles, archipel comme Or
Mayotte, Anjouan, Mohéli et Grande Comores
Depuis, l'aube, elle retentissait l'indépendance
Toi, parmi ceux qui nous ont levé la dépendance

Depuis ta jeunesse, tu sacrifiais jusque à ton sang
Tu étais toujours veillant animé d’un coeur puissant
Il pleuvait de corde, les anges s'en allaient
Une pluie qui tapait fort, il pleuvait de giboulées

Ton étoile brillait dans un long sombre méconnu
Mais dans la coulisse, le très haut t'avait bien retenu
Quand l'ouragan dévastait et mettait tout en ruine
Le très haut t'a donné la chaire des îles da la lune

Nous qui n'avions pas d'esprit ni n'avions pas d'âme
T'avons désormais, connu pilier, contre les drames
Tu as placé les Comores sur les importantes tribunes
Depuis, elles sont parmi ceux qui font aussi la Une.

Ta vieillesse était si bonne et si propre, Ô toi papa
Jusqu'aux jours que tu faisais tes derniers des pas
Ton noble coeur t'a libéré de la grande misère
Bourbon, de l'histoire, on t'a déporté sans repère

Aujourd'hui ton âme est demandée par le très haut
Tu l’as lui rendu sans douleurs ni des maux.
Papa Djo, tel est l'appellation adoptée lors que tu
Faisais la course sans être ni arrogant ni têtu.

Je t'ai connu avant, mais non point comme les autres
Ton frère m'a dit que tu étais comme les quatre autres
Enfant de la nation, je pleure pour toi et je dis
Que Dieu te réserve une place de bon choix au paradis

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) LYON

    

3
AU PAYS DES MORTS

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

6
MKARIBU

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

9
EL-HAM, FILLE DU MAGHREB
Ô toi, toi zéphyr des palmiers.
Que ton doute ne sois traître.
Ô toi Zéphyr, il veut voir naître.
Dans son cerveau sont tes souliers,
Sa bouche ignorant de touareg
A hâte de chatuer son milieu.
Dans l'ombre vous avez les même aïeux,
Même si sa langue ignore le tamazeght.
Il t'a stocké une pluie de diamant,
De ton sourire de miel, le gisement.
Avec sa sueur arrose la fleur,
Il n'est pas d'Oran ni de Fès,
Il n'est pas de Nil ni de Tunis?
Mais rends lui aussi son âme.

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )
12
YE SHE YIDIDI NLONISHO...

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

15
LUMIERE DE MA VIE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

18
AVANT J'AVAIS L'AGE

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

21

NGARI DJO HU WADI HIKO

Masikini tsi na dunga vumbi. 
Na dudja li pasuwawo ngaya. 
Wendza twamaya wemi hu linda, 
Hukaya n'ga mdjo dja ndro hiko. 
No walozi wa ziko za mbali, 
Wa timiya zana zahwenda mbwani. 
Sha tsina wa hangu,tsina mra ndrazi, 
Ngamdjo wadi hiko na nkasi ya truru. 
Ntsode zoni pvira tsina zana, 
Sha tsi hamisi ye fadhaya ya mlozi. 
Ka shambo sho rumiya ngami ceroni, 
Hule na hiko tsi nyandoni. 
Bingu li fungatsa aalama djuu, 
Yeze aalama za hiko zi zimi ntsi, 
Baharini tsi lisi wo muwo yi duku, 
No ni hifadhwi wo wunohowa na zalwa nuwo. 
Sha twamaa pvo ya nila roho, 
Ndja rudi hu sisa wusi djuu. 
No wenyi ma nohowa menda raya, 
Wa nione ne redjeyi mhu wa mbwa. 

SAID YASSINE said ahmed 
(Lyon)
24
C'ETAIT HIER

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

27
HURIYA

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

30
QUI M'APPRENDRA LA REALITE DE MON PAYS
Qui m'apprendra la réalité de mon pays ?
Depuis bas âge, depuis dans les rues depuis dans le primaire, depuis dans les petits publics ... 
on m'a appris le contraire de ce que j'ai vécu, de ce que je vois, et peut- être de ce que je verrai. Je dis bien peut être, car la chance de vivre autrement est mince.
C'est moi qui est mal compris ou on m'a mal appris ?
Dites moi réellement quelle est la vraie couleur de mon pays?
Dites-moi combien d'îles qui composent l'archipel?
Dites-moi quelle constitution avec laquelle mon pays est dirigé?
Om m'a menti ou quoi? On m'a parlé d'une devise de la république. C'est ça?...
Unité ,justice et progrès c'est ça ?
Pourquoi, mes yeux témoignent dislocation, injustice et
regret?
En vérité, qui me dira le vrai drapeau de mon pays que j'oserai le présenter aux différentes audiences?
On m'a invité sur un plateau un jour des jours et on m'a
dit de présenter un drapeau de mon pays... au lieu de dire le drapeau de mon pays comme les autres avec lesquels je suis invité... 
Cela m'a fait mal, m'a fait mal, très mal je dis et je le répète très mal.
on m'a dit de présenter un hymne national de mon pays, mais pas l'hymne... ah... et je n'ai pas pu supporter, j'ai demandé pourquoi pas le drapeau, mais un drapeau, pourquoi pas l'hymne, mais un hymne... ils ne m'ont pas répondu...
Parmi les invités, nous étions trois de mon pays et on nous dit de présenter un texte d'une des constitutions de notre pays, mais pas la constitution de notre pays...
Finalement on nous a demandé nos passeports, moi et mes compatriotes on a présenté trois passeports différents... savez vous ce qui suit là? 
On nous a chassés du plateau et mes compatriotes sont morts de honte étant natifs de mon pays et moi j'ai du mal à faire des yeux à ceux qui me connaissent...
Alors autorités politiques dites-moi, ulémas dites-moi, enseignants dites-moi, frères et soeurs dites-moi...
j'ai soif de la vraie face de mon pays, de le voir... digne de son nom, de voir sa vertu profonde. J'ai hâte de le voir porter le titre d'une nation... d'abandonner la qualité de société sans état, de cité sans habitudes...

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine )Lyon
33
ASIHAZI

Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

36
APPROCHE
Tes caresses de la tendresse
Font l’œuvre de mes nuits.
Ô toi, lune en moitié partant
Qui est couverte par les nuages
Ne suis pas ce vent nocturne
Qui souffle à coté de tes rayons
Tes éclats brillants et taciturnes
Tes jolies planches lumineuses
Tes beaux yeux qui s'ouvrent
Déversent à moi un éclat lunaire
D'une nature toute ouverte
Entourée de la magnificence.
Partout, j'ai chanté ton nom,
Et mes plaintes seront témoignées.
Approche pour arroser ma fleure.
Approche sinon, elle va se faner.

SAID YASSINE said ahmed
( Yassine ) Lyon
39
WA SAYA KWA DJALA
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
42
OU EST MA TERRE ?
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...
44
SAMSON
Un an passe, le souvenir apparu, est amer
Les âmes font le repos éternel dans la mer.
Avalées par les vagues agitées des eaux
Le choix légal est celui du très haut.

Sur la page, le départ était sans doute écrit
Pas de prières, ni de pleures ni de cris.
Loin des yeux étaient aussi les quatre lunes
Les âmes commençaient de s'envoler une par une.

Des foyers endeuillés, des cœurs troués
Dans l’œuvre de Dieu il n'y a point de doué.
Mars, mois qui donne des amers souvenirs

Mars qui usurpe les rires et les sourires.
Les eaux ont avalé les âmes, sans pitié
Là, se reposent quelques uns des amis du quarter
Avec lesquels, j'ai partagé les petits murs.
Et certains sont anéantis avant d'être mûrs.

Les maux qui s'ajoutent du mal
Est que depuis là, il n'est pas ouverte une salle
Ces victimes , de la houle et l'ouragan meurtriers
Se reposent dans les eaux, un paradis oubliés.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon
47
COMPORTEMENT
Toi qui dois être nettoyé
Sois méfiant pour ne pas tailler
On t'a attribué à l'homme, comportement
Porte toi alors correctement.

Tu sèmes en conséquence la zizanie
Tu rends des images aussi ternies.
Si tu es mauvais, tu isoles
Tu salis des noms et des peaux sur le sol.

Parfois, on t'appelle aussi arrogant
Ou faiblement élégant.
Parfois on t'appelle fierté,
Et tu fais certains des ratés.

Tu es bon quand tu es plein de modestie
Et quand tu accordes aussi l'amnistie
Comportement sois bien léger
Avec cela on ne sera jamais dérangé.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine )Lyon
50
LA HAUTE COURONNE
Tu t’es installé si fort sur la couronne,
Mais quelle est la ligne que tu prônes ?
L’homme au bandeau du prophète ?
Qu’il purifie sa vraie foi et sa tête.

C’est un vent de Dieu ou un artisan ?
Un prophète messager ou un partisan ?
Sa lucidité qui n’est jamais entamée
Grille les plus beaux des temps semés.

Et les sans jambes courent comment ?
Ils altèrent toutes les plante tes serments.
L’homme fort, rendu fort par sa voix,
Masqué de Dieu, réfugié dans sa voie.

Il est de l’eau salée qui rouille l’audace
D’aujourd’hui, de demain et j’en passe.
La sueur qui vient de l’opprimé en jet,
Te rend obèse toi qui cours mille dangers.

Said Ahmed SAID YASSINE
( Yassine ) Lyon
53
SIDA
Ce poème sera bientôt disponible dans le recueil en cours de parution...

   

 

 
 

   

 

Pour joindre l'auteur et lui faire part de vos remarques ecrivez à : saidyassine@yahoo.fr