Echos
Les Echos des autorités
 
Les Institutions
Les institutions
 
Partis Politiques
Les Partis Politiques
 
Opinions
Opinions diverses
 
 

 

Politique
Lettre à la Nation - Avis d'un citoyen

LETTRE A LA NATION - AVIS D’UN CITOYEN

 

Comme à l’accoutumé , une période électorale ressuscite de ceux-là qui ne sont nés et /ou formés que pour la politique politicienne ; ceux-là même à la limite de la méconnaissance du peuple comorien et qui s’accordent par eux mêmes des rôles de penseurs, de leaders et de défenseurs des Comores à tout bout de champs .

C’est le cas aujourd’hui d’un, parmi les témoins et acteurs de l’engouffrement des Comores , qui sort de l’ombre lui préservant de la misère comorienne pour crier conseils aux sacrifiés du gouffre qu’il a tant aidé à creuser . C’est par ses propres termes qu’il prétend que « son destin est confondu avec l’histoire des Comores »   et qu’il est « témoin et acteur des évènements majeurs » ayant marqué l’histoire des Comores .

S’agit-il pour Mr SAID HILALI, dans sa fameuse LETTRE A LA NATION en date du 06Février2002 , de remuer la plaie des Comoriens, de tromper leurs mémoires, de se moquer de ces malheureux, de les défier, de les réveiller AUX DEPENS DE LUI –MEME COMME  DE SES SEMBLABLES ,  ou de se confesser ???   Il ne s’agirait tout de même pas d’une narcissique éloge audacieuse et prétentieuse, au regard des propos révélateurs qui ont alimenté son texte. Certes, Mr HILALI a su démontrer l’omniprésence de sa personne et combien gros sont ses doigts pour frapper ou forcer les portes les plus blindées et inaccessibles au commun des mortels, pour imposer sa carrure et sa personnalité pour gratter le maximum de profit sur le dos d’un pays et d’un peuple qu’il mépriserait volontiers .

Aux comoriens d’entendre les propos aussi démonstratifs pour comprendre l’existence d’un SAUVEUR IDEAL DES COMORES qui leur est prédestiné, n’est ce pas ?…Si vous le croyez courez vite lui faire les courbettes pour  l’inviter gracieusement au poste suprême du pays car il se comprend et se reconnaît mal en point pour tenter une quelconque candidature. L’hypocrisie, le bon verbe et la démagogie ont fait leur ère politique ; les coups de force et les magouilles électorales soutenus par une forte corruption s’avèrent de plus en plus obsolètes au point de  réduire la liste des candidats et donc les intentions de vote .  S’agirait-il  d’une nouvelle procédure de ruse de se faire élire candidat aux présidentielles mais par qui ?   Les Comoriens en ont marre de la belle phrase et des yeux doux qui ont fait leurs preuves dans l’éphémère et sont persuadés que le changement perpétuel de constitution et de couleur de drapeau ne figurent pas dans leurs attentes et en tout cas pas dans leurs priorités .

Les intentions de chacun de nos politiques sont tellement limpides qu’il ne faut pas une clairvoyance particulière pour les déceler . Cela se résume principalement à maintenir la population dans la misère et sous la dépendance de la corruption de ceux qui s’accaparent de la fortune nationale ; ceux-la même qui ont honte de leur comorienneté en dehors des périodes électorales . Loin de choisir leur destin , les Comores sont aujourd’hui au point d’élire une de ces sangsues qui s’imposent à leur vote . Dans un désespoir fatal ils échangerons leurs votes pour l’un ou l’autre des candidats contre le bout de pain d’un jour et replongerons  dans leur perpétuel misère …

Les prétendants du jour connaissent suffisamment les administrations politiques du monde contemporain ainsi que d’éminents personnalités tout comme Mr HILALI et parlent tous un très bon français mais surtout peuvent obtenir des sponsors de part le monde ; tout pour être un bon candidat comorien. Les bonnes actions de chacun sont autant prouvés que ceux de leurs technocrates de tous les temps et de toutes les politiques . Merci pour la sagesse écrite mais les Comoriens méritent un diagnostic à leur misère que les recherches politiciennes n’ont pas encore trouvé . Leur viendra au secours, l’un des leurs qui leur permettra de recouvrir la dignité humaine .

L’historique comorien est très simple et facile d’accès : Invasions, 2siècles de colonisation française, Indépendance en 1975, une dizaine de présidents et 40gouvernements en 25ans, 16coups d’état et tentatives, une clique au pouvoir depuis la nuit des temps composée de politiciens véreux et une misère grandissante. Qui dit mieux ?…

Merci pour la pitié accordé aux miséreux, ils ont tellement besoin de cela pour se réconforter et pas plus N’EST CE PAS ? L’évidence est que le malheur de tout un peuple fait le bonheur d’un groupe et c’est le moment opportun pour se manifester et d’attirer l’attention du prochain élu dans l’espoir de bénéficier de ses bonnes grâces . A VOS MARQUES…

                                                            DJOUNAID OULAME 

                                                            Mdjoiézi-Comores