Echos
Les Echos des autorités
 
Les Institutions
Les institutions
 
Partis Politiques
Les Partis Politiques
 
Opinions
Opinions diverses
 
 

 

Politique
Azali cèdera t'il le pouvoir

Azaly cèdera- t-il le pouvoir ?

Le colonel Azaly Assoumani, chef de la junte, a marqué le premier anniversaire de son coup d'Etat qui l'a porté au pouvoir en annonçant qu'il était prêt à s'effacer au profit d'un civil si un consensus émergeait dans la classe politique au sujet d'un candidat.
Le dirigeant militaire, qui a pris les rênes de l'archipel à l'issue d'un coup d'Etat sans effusion de sang, a déclaré vendredi soir dans un discours à la radio qu'il n'avait aucun intérêt à s'accrocher au pouvoir.

Azaly avait plongé l'Archipel , il y un an dans l'incertutude quelques jours apres les accords de Tana qui permettaient d'envisager une solution à la crise sépariste. Le chef de la junte a souligné la nécessité pressante d'un "sursaut national", il a ajouté: "Si la classe politique et la société civile parviennent à un consensus sur un successeur civil, je remettrai le pouvoir immédiatement."

Les antagonismes entre partis politiques rendent toutefois problématique le choix d'un candidat à la présidence de l'archipel.
Le colonel Azaly Assoumani avait renversé le président Tadjiddine Ben Saïd Massonde en avril 1999 en manifestant la volonté de rétablir l'ordre après plusieurs jours de violentes manifestations dans les rues de Moroni, la capitale, et en promettant de céder le pouvoir au bout d'un an.

Après avoir repoussé des appels en ce sens, il a déclaré vendredi soir que l'armée réaffirmait solennellement qu'elle n'avait pas vocation à accéder au pouvoir ni à y rester indéfiniment. Mais elle n'est pas prête à le céder à n'importe quel prix, a-t-il ajouté.

Le colonel Azaly, n'a jamais respecté ses engagements devant l'opinion : il s'etait déjà engagé a mettre en oeuvre les accords de Tana et a remettre le pouvoir au bout d'un an.

L'intéret supérieur de la nation dont il se fait le défenseur, fait sourire quand on sait que ce militaire s'etait refugié a l'Ambassade de France , lors du débarquement d'une poignée de repris de justice français- Azaly etait alors chef d'etat major...


Le colonel Assoumani a formé un gouvernement composé pour l'essentiel de civils, tout en conservant un rôle clé en tant que président et ministre de la Défense. Il a également pris des mesures pour combattre la corruption, mais les Comores demeurent un etat de non droit ou l'arbitraire est la regle et  sans aucune institution démocratique.

Anjouan, l'une des trois îles de l'archipel, est contrôlée par des dirigeants sécessionnistes proche de l'extreme droite française qui ont rompu avec Moroni en 1997 et défié des pressions internationales pour négocier une formule qui donnerait à Anjouan et Mohéli une autonomie accrue à l'égard de la Grande Comore. L'archipel a acquis son indépendance envers la France en 1975.

Ali Moussa