Echos
Les Echos des autorités
 
Les Institutions
Les institutions
 
Partis Politiques
Les Partis Politiques
 
Opinions
Opinions diverses
 
 

 

Politique
déclaration N°4 du président de la Ligue Amicale pour la recherche scientifique
mise à jour 20/08/2006

Le 16 mai 2006
RÉPUBLIQUE  DE  COMORE
Unité - Justice - progrès
DÉCLARATION N° 4
LA  RÉPUBLIQUE  DE  COMORE : État démoli * Peuple déchiré * Islam trahi

Merci au peuple Comorien à Ndzouwani * Mwali * Ngazidja.


Nous vous remercions de votre mobilisation pour sanctionner le Colonel Athouman AZALI et de vous en débarrasser de son régime putschiste corrompu.

Il est temps de se mobiliser pour nous débarrasser, définitivement, du Mouvement séparatiste de Ndzouwani qui a déstabilisé notre peuple et qui a déchiré notre pays depuis neuf ans.

Vous avez fait du bon travail courageux. Vous avez décidé de prendre votre destin dans vos mains. Vous avez ouvert une page décisive et historique.

Ce pendant, soyons solidaires car c’est le débit du chemin vers l’Unité nationale de Comore. N’oubliez pas que le destin de Comore est d’ores et déjà livré aux mains des séparatistes de Ndzouwani.

Ne vous trompez pas de débat. Ne vous laissez pas tromper par les séparatistes et par ceux qui les soutiennent par leurs démagogies ou par leurs actes ou par leur silence. Les séparatistes croient que nous sommes naïfs. L’objectif visé est la fin du mouvement séparatiste et le retour de Maoré à l’Unité nationale de Comore.

Le débat, maintenant, doit bien s’orienter vers l’origine de la crise séparatiste.

Neuf ans du mouvement séparatiste de Ndzouwani, le peuple comorien a perdu sa patience devant leur humiliation. La population de Ndzouwani souffre beaucoup du régime séparatiste, depuis neuf ans, autant que les autres îles sœurs.

Il est temps au peuple comorien de Ndzouwani, de Mwali et de Ngazidja de se mobiliser pour se débarrasser de ce mouvement anarchiste comme vous l’avez fait avec le régime putschiste de AZALI.

Notre frère professeur le Président Ahmed Abdallâh SAMBI élu illégalement, a une courte durée  d’ici au 06 juillet 2006 pour répondre aux exigences nationales réclamées par le peuple comorien afin de leur confirmer qu’il ne fait pas partie du Mouvement séparatiste de Ndzouwani :

1-
     L’annulation pure et simple de l’indépendance séparatiste de Ndzouwani et son retour à l’Unité Nationale de l’Etat comorien d’ici au 06 juillet 2006 ;

2-
     La mise en place d’un gouvernement provisoire d’union nationale d’ici le 06 juillet 2006 pour une durée de 90 jours ;

3-
     L’annulation pure et simple de la Constitution séparatiste actuelle qui a détruit notre pays ;

4-
     La mise en place provisoirement de la Constitution Fédérale de 1978 pour une durée de 90 jours ;

5-
      La mise en place d’une Commission Nationale épaulée par des experts africains et internationaux en matière de constitution dans le but de préparer une Constitution Fédérale pour les quatre îles dans un délai de 90 jours.

Vive l’Unité Nationale de Comore ; Vive l’Intégrité territoriale
de l’archipel de Comore (Maoré * Mwali * Ndzouwani * Ngazidja.) 
 

Le Comore est un seul pays composé d’un seul peuple qui vit dans quatre îles : Maoré, Mwali, Ndzouwani et Ngazidja, uni par une seule langue, une seule culture et une seule religion qui est l’Islam.