Echos
Les Echos des autorités
 
Les Institutions
Les institutions
 
Partis Politiques
Les Partis Politiques
 
Opinions
Opinions diverses
 
 

 

Politique

Loutfi Soulaimane                                                    Fait à Mutsamudu le 25 février 2002

MES CHERS CONCITOYENS

         Aujourd’hui nous devons accentuer notre Processus de Réconciliation Nationale, de notre Réconciliation Inter-anjouanaise.

         Le Referendum Constitutionnel de l’Union  des Iles Comores, plébiscité pour plus de 75 % de OUI le 24 décembre 2001, constitue l’Infrastructure sur laquelle nous devons construire, Ensemble, en Responsables, le Nouvel Ensemble Comorien.

         Les îles de Ngazidja, de Mwali, de Ndzouani, doivent asseoir leurs institutions, s’agissant d’élire respectivement leurs présidents des exécutifs, leurs députés, leurs maires et conseillers municipaux, etc. …

         Mon Combat Politique en faveur de l’Equité des Iles, de l’Unité Nationale, de l’Intangibilité de nos Frontières, de notre Souveraineté du Peuple, ce combat a pleinement trouvé sa place dans l’Accord Cadre de Fomboni-Mwali du 17 février 2001.

         Ce Même Combat, sans un instant de répit, en faveur de la Démocratie, des Libertés Fondamentales, de la Protection des Personnes et de leurs Biens, de la Paix, de la Sécurité, de la Stabilité, …, a également et pleinement trouvé sa place dans le Préambule de la Constitution de l’Union, et certainement dans les Préambules des Constitutions des Iles, ensemble de préambules faisant partie intégrante des dites différentes constitutions.

         Ayant la Sorte Conviction à ne pas rabattre de mes espérances pour une quelconque mise en cause des réconciliations, je reste égal à moi-même, à mon combat politique qui est celui de tous les autres Démocrates Unionistes.

         Par conséquent, je demeure convaincu qu’Ensemble, la main dans la main, nous crèverons l’Abcès de l’Immobilisme, de l’Incertitude, de l’Intimidation, de la Fatalité, du Népotisme, de la Corruption, au Nom de la Bonne Gouvernance, de l’Equité, des Intérêts de Tout un Chacun. C’est un défi que nous lancerons tous contre le Délabrement Actuel de notre Île, pour une Education, une Santé, un Environnement, …, Dignes du 3è Millénaire.

         Confiant et face au Nouvel Horizon Politique, j’ai pris la décision de me porter Candidat à la Présidence de l’Exécutif d’Anjouan, décision combien Noble mais Insuffisante sans votre Soutien moral, financier, électoral.

Je vous remercie infiniment