Echos
Les Echos des autorités
 
Les Institutions
Les institutions
 
Partis Politiques
Les Partis Politiques
 
Opinions
Opinions diverses
 
 

 

Politique

SILENCE ... la caravane passe …ON   MEURT mise à jour 13/06/2005

 

Lettre ouverte A TOUS LES COMORIENS

Connaissez-vous l’île « MILK », « LAIT », «  DZIA » ? C’est l’île soit disant autonome d’Anjouan (Union des Comores). C’est Cette île « que notre dit cher Président  Mohamed Bacar  et ces fidèles compagnons incultes et crapules sont entraînes de récolter de l’argent gratuitement et sans remords et laisser le peuple de N’dzouani dans la misère. 

Le sucre au bout des lèvres, Paiement des salaires juste avant l’Ide pour certains, mais combien d’arriérés restent impayés, bref plus de 1.800.000.000 FC (Un milliard huit cent million) déboursé par l’ASC à l’Etat d’Anjouan pour soit disant construction, entretien… du port de Mutsamudu et plus de 2.900.000.000 FC (Deux milliard neuf cent million) de recette, ou est passé cet argent chers compatriote ? 

Notre Président vient du voyage de pique-nique en France, d’après son allocution du jour de l’ide, le Président vient de nous confirmer autrement l’octroi  des occasions de deux remorqueurs et un bateau de sauvetage ! 12 étudiants pour être formés !!! Pis, l’ensemble des ministres et toi, seront les bienvenues à l’ouest de la France pour une formation d’honnêteté, compétence et de gérance. Mais le Président oublis qu’au pays du « DZIA » beaucoup des jeunes diplômés sont restés sans emplois ! N’en parlons pas des diplômés de patsy, des vrais chômeurs. Toute fois, au pays MILK la pénurie de certains produits provoque la flambée des prix, l’hydrocarbure qui manque de gas-oil depuis et une dette de plus 400 000 000 FC aux Hydrocarbures de la grande Comores, l’achat d’une voiture d’incendie des hydrocarbure d’Anjouan par l’intermédiaire d’un Français à Mayotte qui a couté 80.000.000 FC, pas de reception de ce dernier depuis février 2003, qui est responsable ?quel voleur notre cher Etat d’Anjouan et demain accusons les Grands Comoriens ! Qui va payer l’hydrocarbure de Moroni ? Vidons les 150.000.000 FC bimestriel d’Anjouan à la banque centrale comme d’habitude… L’ancien ministre de l’économie peut nous donner plus de détail, étant donné qu’il s’est acheté une maison et qu’il devient Mr ORIZAN. Bien sur qu’il n’est pas le seul !

Monsieur le président, peut-on parler de l’économie du pays ? Posez vous certains questions : Pourquoi l’économie du pays se dégringole ? Quelles sont nos richesses du pays ?  Aucun contrôle des prix des produits importés ?  (Révise tes leçons Mr le ministre de finance, oh excuser- moi tu es militaire et soif d’argent). Comment peut-on attirer des vrais investisseurs, Capable de relancer l’économie du pays ? Pourquoi nommez des ignorants sur des postes  clés du pays. Mais pourquoi, monsieur le président, tu ne penses qu’à t’enrichir ? Des appartements en Europe (France/Allemagne)… Quel est l’avenir du pays ? Quelle est l’évolution du pays depuis que vous êtes au pouvoir ? Dieu merci, depuis ton arrivée nous ne faisons qu’importer des oranges, songes, noix de coco, bananes… à Zanzibar et Madagascar, mes dommages que c’est une des causes de décroissance économique et risque de contamination des maladies grave. T’arrive t-il de repenser aux fins des anciens malfaiteurs présidents ?

C’est classique en Afrique,
mettre la main dans la caisse de l’état pour des projets fictifs inventés sur mesure, octroi des aides de tous genre et rien faire. Le saviez-vous le système mis en place à la douane, trésor pour enrichir le régime  chers compatriotes? Certains commerçants peuvent payer 200.000 FC le container ou s’acquitter des droits de douane, silence…on meurt

Chers insulaires avez-vous déjà pensé  à l’avenir de vos enfants ? Peut-on accepter et laisser impunément un   système qui n’a ni tête ni queue vous guider comme des boeufs sans louis ? Vous les dirigeants de l’île d’Anjouan soit disant des musulmans, que Dieu vous réserve le ……………inchallah


DEPUIS LE 17 février 2001, avec
la signature de l’ ACCORD  CADRE DE FOMBONI, jusqu au  aujourd Hui le drapeau de l’union des Comores ne flotte pas  ANJOUAN

les mouvements  politiques, associations, syndicaux sont muselés (liberté de circuler, liberté de pensée, liberté d association e, liberté démocratique et les droits des l homme etc.) ne sont pas rétablies dans cette île. Le pays va mal

Les îles se dotent de constitution sans que l’on  sache quels sont  leurs domaines  de compétence  exclusifs et quels sont  qu’elles  partagent  avec  l union. Cela augure des confusions de rôles  et des bagarres en perspective entre les exécutifs des îles et  celui  de l union  avec les risques  que suppose pour  l unité de façade qui  s instaure dans le pays

La reconcialition des Comores  a échoue.  Le pays a la dérive

Nous demandons que  une révision totale à la constitution comorienne ( on doit se referez de l ancienne constitution  des Comores de 1978)

Nous faisons appel à tous les Comoriens pour trouver à une autre solution
Levons-nous, levons-nous ensemble, et crions  haut et fort sans crainte nos droits. Ne laissons pas une bande de quelque personne bouffer ceux qui appartiennent à nous tous, le peuple.

SILENCE la caravane passe …ON   MEURT

ANJOUAN 24 DECEMBRE 2004

Président  DJOUHUDI

SALIM BEN SAID SAMIR