Presse

Retrouvez ici une liste la plus complète possible des journaux et magazines

Travelling sur la presse écrite comorienne

Histoire de la presse comorienne

Les difficultés de la presse Comorienne, financement, lectorat restreint, liberté d'expression, mainmise des pouvoirs...

L'Organisation Comorienne de la Presse Ecrite (OCPE)

 
Résumés de dépèches d'agences

 
Le président Azali promet d`aider les médias comoriens
 
 

Radio
les stations de radio

 

Télévision
les chaines de télévision

Inauguration de la Télévision Nationale Comorienne
  
 Divers

La liberté de la presse aux Comores en 2002 (Rapport RSF)

La liberté de la presse aux Comores en 2004 (Rapport RSF)
 

 

 

Media : Presse, Radio, Télévision
Appel urgent des créateurs du journal KashKazi
à la diaspora Comorienne
mise à jour 24/12/2005


BONJOUR
MERCI DE FAIRE CIRCULER CE MESSAGE PARMI LA DIASPORA

Bonjour

Comme vous le savez peut-être ou peut-être pas, Kashkazi est un journal hebdomadaire d'information, d'analyse et de débat qui parait depuis le mois d'août dans les quatre îles de l'archipel des Comores. Ses 20 pages de dossiers, de reportages, de réflexion, d'actualité et d'entretiens, sans oublier les courriers de lecteurs, ont principalement pour but de favoriser les échanges entre tous les Comoriens : habitants de Ngazidja, de Ndzuani, de Mwali, de Maore, mais aussi membres de la diaspora.

Monter un journal qui couvre quatre îles, dont une sous administration française et trois indépendantes, est un projet dont nous n'avions pas mesuré toute la difficulté. Nous sommes notamment confrontés aux moyens limités de transport vers Mayotte et à l'attitude fermée de la compagnie Comores Aviation, qui refuse d'établir pour nous une procédure de fret.

Mais nous ne regrettons pas de nous être lancés car malgré tous les obstacles, les débuts de Kashkazi sont plus qu'encourageants. Nous venons aujourd'hui de sortir le 21 e numéro et nous avons déjà réussi à construire pour notre journal un lectorat certes réduit en nombre, mais fidèle et réactif –les nombreux courriers que nous recevons en témoignent. Les lecteurs d'Anjouan, Mayotte et Mohéli en redemandent : dès que nous aurons résolu nos problèmes de transport vers Mayotte, nous augmenterons le tirage. Quelles que soient les difficultés pratiques et matérielles, nous avons réussi le pari de créer un espace de débat.

Mais nous ne sommes pas pour autant tirés d'affaire. L'équilibre financier est très difficile à trouver. Pour conserver un prix accessible à un maximum de Comoriens (400 fc) nous vendons, dans les trois îles de l'Union, le journal moins cher que ce qu'il nous coûte en impression et distribution (sans compter tous les autres frais). Pour compenser cela, nous comptons sur les ventes à Mayotte (2 euros) et sur les abonnements à Kashkazi en ligne et au Canal, un quotidien numérique que nous avons lancé voilà 2 mois en collaboration avec le site
www.malango.net. A terme, et vu les premiers résultats, nous devrions atteindre un équilibre fragile mais viable. Nous avons fait le choix, pour ne dépendre d'aucun puissant économique ou politique, de monter le journal avec nos propres fonds, qui n'ont rien d'énorme. Les trois associés sont les trois journalistes fondateurs. Kashkazi est donc totalement indépendant, avec toute la liberté éditoriale, mais aussi toute la fragilité économique que cela comporte.

Pourquoi nous vous racontons tout ça ? Parce que notre réussite dépend aussi de vous. Nous n'y arriverons pas sans un minimum de soutien de la diaspora. Si vous pensez que Kashkazi doit vivre, si vous pensez qu'une presse indépendante et professionnelle doit se développer dans votre pays, nous ne vous demandons qu'une chose : abonnez-vous !

Pour tous ceux qui vivent loin, nous avons mis en place une formule d'abonnement en ligne, qui permet de recevoir le journal en version PDF, avec la même maquette, les mêmes textes, les mêmes photos que la version papier. Pour ceux qui souhaitent suivre l'actualité au jour le jour, Le Canal est un autre moyen d'information, plus axé sur les faits, plus complet au niveau de la couverture de l'actualité nationale, insulaire et locale, moins axé sur l'analyse et le débat.

Pour savoir à quoi ressemblent ces deux médias, vous pouvez vous rendre sur les sites
www.kashkazi.com et www.le-canal.com

Vous y trouverez des anciens numéros et les conditions d'abonnements. Nous sommes par ailleurs à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire. Si vous rencontriez des difficultés dans les procédures d'abonnement, contactez-nous par mail.

En espérant vous compter bientôt parmi nos lecteurs, nous vous prions d'agréer nos sincères salutations.

L'équipe de Kashkazi

PS : merci de faire circuler ce courrier à toutes les personnes qu'il peut intéresser