La pratique religieuse aux Comores
L'Islam aux Comores 

La place de la religion dans la société 

L'Ecole Coranique


Actualité des religions aux Comores
 
Généralités
Un document sur les bienfaits de l'abattage Hallal () 

La charia incomprise, par Hani Ramadan
 

L'Islam comme système Politique, par le Dr Abdulaziz Othman Altwaijri 
 
L'Islam, La Paix et la Guerre
  
Les Mosquées
Inauguration de la Grande Mosquée de Sima (Anjouan) 
 
Les Autres lieux de Culte

La Mission Catholique
 

Spécificités religieuses

Les Confréries - bases 

Reportage de oumma.com sur les confréries

 

Les Guérisseurs Religieux

Contribution de Abdou Said  Houmadi
 

Les Autres Cultes
La Foi Baha'ie
 
Les Personalités

Mzé AZIR
 

La Religion aux Comores

L' Islam aux Comores

 

L'Islam aux Comores

 

L'école coranique 

L'école coranique, appelée Shihoni, (littéralement l'endroit du livre) est un lieu où l'enfant se rend quand il commence à parler pour apprendre la religion musulmane. C'est donc le 2ème berceau de l'enfant. Il 's'y rend avec un livret d'alphabétisation arabe, le kurwasa. Après l'alphabétisation, il commence la lecture directe du coran. La traduction n'est entreprise que plus tard. C'est grâce au Shihoni que la population comorienne est entièrement musulmane.

Page dédiée...

Nous prions Chaque jour

La prière, c'est une pratique religieuse par laquelle on s'adresse à Dieu ou à des saints pour exprimer l'adoration ou la vénération. La prière fait partie des cinq piliers de l'islam. On en fait cinq par jours :

  • Asobouhi (à l'aube)
  • Azouhouri (à midi)
  • Lansur (l'après midi)
  • Maharibi (au couché du soleil)
  • Linsha (le soir)
La grande prière du vendredi

Le vendredi est un jour férié comme le dimanche chez les chrétiens.  Ces prières sont différentes dans d'autres pays musulmans, par exemple, en Arabie, on en fait cinq par jours mais à des heures différentes et on ne lit pas les mêmes versets.