ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D'UN SYSTEME NATIONAL DE PROTECTION SOCIALE

 

Dans la logique même de la participation de la population au recouvrement des coûts, le problème de la prise en charge des dépenses de santé par un organisme tiers devient urgent pour limiter le caractère éventuellement dissuasif du paiement au moment de la prestation médicale ou soignante et atténuer son incidence négative sur l'accès aux soins. On notera que si l'indigence et la grande précarité ne semblent concerner actuellement que 3% de la population, 37% des ménages consultés déclarent que le manque d'argent est le premier motif de non-recours aux soins de santé.

 

Il est donc tout à fait urgent que les autorités comoriennes qui ont inscrit l'expérimentation des systèmes d'assurance- maladie et de mutuelles dans les priorités de la politique nationale disposent de la compétence et de l'expérience nécessaires au sein des services centraux chargés de la tutelle du système de santé. Ces activités s'articuleront nécessairement avec le projet de création de mutuelles locales actuellement en cours de développement dans le district de Mitsoudjé- Hambou sur un financement FENU (projet COI/95/CO1).

 

Thèmes associés :

 

Recouvrement des coûts et participation communautaire

 

Mutuelles                      Convention entre mutuelle et établissement de santé

 

Protection sociale contre la maladie