Sites Historiques

la vieille ville de Moroni
La médina de Mutsamudu
la citadelle de Mutsamudu
 

Sites D'interêt
la nouvelle mosquée de Moroni
 
 
 

Les Sites Historiques des Comores

La Nouvelle Mosquée de Moroni

LA NOUVELLE MOSQUEE DE MORONI BATIE GRACE A L'EMIR DE SHARJA

La nouvelle Mosquée de Moroni, inaugurée vendredi 17 juillet 1998 en présence d'une importante assistance venue de tous les coins des îles dont le Président Djohar, a été bâtie grâce au Prince de l'Emirat de Sharja, Al Qassimy, principal bailleur de fonds ayant financé la construction. Une délégation de Sharja a fait spécialement le déplacement pour cette cérémonie.

Les travaux de ce prestigieux édifice religieux n'ont pas manqué de susciter la polémique tant dans les milieux politique et religieux que parmi la population. A commencer par Moroni, la capitale, où des anciens, ne voyaient pas d'un bon œil cette idée de déplacer de la Médina, la mosquée de vendredi vers le nouveau quartier qui n'est pas, selon eux, représentatif de l'histoire de la ville.

Si ses détracteurs puisent aussi leurs arguments dans la fonction originelle de la mosquée dans l'Islam, nombreuses sont les personnalités conquises par le gain d'espace, avec une capacité intérieure de 6000 fidèles.
Ce n'est certes pas suffisant pour la capitale qui regorge de près de 40 000 personnes, mais un début de solution en attendant d'autres initiatives, dira un notable. D'autres estiment qu'avec près de 35 mosquées que compte la ville, tous les fidèles ont la place d'accomplir leur devoir.
C'est à l'origine le regretté Grand Mufti Al Habib Omar Ben Ahmed, qui avait formulé le vœux de voir une mosquée plus spacieuse, construite dans la capitale.

Son successeur, le Grand Mufti Saïd Mohamed Abdourahman va sensibiliser l'ancien Président Ahmed Abdallah à réaliser l'achat d'un terrain appartenant à la société SAGC-SCB.

new_mos.

Des premiers fonds collectés par une commission de gestion ainsi installées, permettront de concevoir le projet et de poser les jalons de l'œuvre.

mosquee

A partir de 1986, l'initiative va mobiliser Moroni où des ressources générées par les cérémonies et mariages coutumiers et d'autres fonds des établissements commerciaux vont permettre la poursuite des travaux.

Ensuite viendront les contributions extérieures.

La ligue islamique Riad au travers d'un de ses grands commerçants. Mais c'est l'Emir Cheikh Salim Mohamed Al-Quassimy après sa visite en 1992 qui fait part au autorités comoriennes de l'accord de financement de construction de la mosquée, lequel va couvrir 80% des dépenses totales. Raison pour laquelle la mosquée porte son nom.

Ce nouvel édifice vient se substituer désormais à l'ancienne mosquée du vendredi qui, jadis, était le centre des regroupements religieux. Mais l'ancienne mosquée garde son âme, et ce symbole historique et religieux en forme de grand bateau au dessus du port de Moroni sera toujours le rendez vous des nostalgiques.

MweziNet 1999