La société Comorienne et son organisation
la société 

la famille 

les femmes 

Les droits de la femme comorienne

Les enfants placés : une situation préoccupante

Journée Mondiale de la femme  :
Discours de la représentante des étudiants comoriens en Egypte 2004
Discours Melle Koubrat Ahmed BOURHANE 2003
Discours M. Nourdine MOHAMED 2003

Le Réseau National Femmes et Développement

Journée de la Femme 2009 : les mariages forcés aux Comores
 
Les Traditions
les grands mariages - généralités 

Le déroulement du Grand Mariage

La terminologie du Grand Mariage 

Les fiancailles et le Grand Mariage 

Le Grand Mariage, une valeur sure qui perdure 

Discussions sur le Grand Mariage, son utilité, son coût, les équilibres et déséquilibres économiques qu'il engendre

Le Grand Mariage de l'indignité par Soeuf Elbadawi

le masque de beauté 

les vêtements

 
Les Jeux Traditionnels
le jeu du Mraha  
 
L'organisation de la cité
les places publiques ou Bangwe

Places Publiques vues par l'UNESCO
Public Places as seen by UNESCO
 
Les Comoriens en France et ailleurs

La Place des jeunes issus de la diaspora

Coutumes et société de consommation
 
Polygamie : Vivre avec deux femmes à la Réunion
 

Société et tradition aux Comores

Journée de la Femme 2004
mise à jour 08/03/2004

 

PREMIER DISCOURS

Son excellence madame l'ambassadeur des Comores en Egypte et représentant permanant auprès de la ligue des Etats arabes,
mesdames et messieurs les représentants des organisations nationales et internationales,
messieurs les représentants de la ligue des Etats arabes,
honorables invités,
mesdames et Messieurs, Bonjour!

Au nom de l'association féminine de l'union des étudiants comoriens en Egypte,et au nom de toute la diaspora,il m'est particulièrement hilare de vous adresser nos remerciements pour voir répondu par l'affirmative notre appel.

En leur nom également,je me fais l'insigne honneur de vous informer que ,votre geste sympathique nous réconforte et nous honore.

Mesdames et Messieurs
Depuis les lustres,la femme était un sujet irritant. je voudrais par la,montrer a ceux qui prétendent que l'ISLAM a bafoue nos droits,que même les grands philosophes,n'ont eu de cesse de mésestimer le deux sexe. Ainsi, le sauveur est ne a l'aube du médiéval,Mohammad(s.a.w)vient de libérer la femme dans l'exploitation ambiguë,et l'obscurité barbare ,vers la clarté de la foi et la science.

Mesdames et Messieurs
Il ne peut y avoir de véritable développement social,sans amélioration de la condition féminine. bien que la discrimination a l'égard des femmes ait diminue,dans la plupart des pays,la femme n'est encore tout a fait l'égale de l'homme dans aucune société.

A l'aube du troisième millénaire,les femmes dans le monde entier,continuent a lutter contre des diverses formes de discrimination. En effet,deux illettrés sur trois sont des femmes,on compte plus des garçons que des filles parmi les enfants scolarises. les femmes exécutent deux fois plus de travaux non rémunérés que les hommes ,les femmes gagnent le un quart de ce que gagnent les hommes. les problèmes de santé des femmes sont souvent négligés,elles sont sous représentées aux postes de4 responsabilité,et enfin,la violence contre les femmes demeure un problème mondial. pourtant Mesdames et Messieurs,la femme est sans nul doute la matrice de la société. la participation de la femme comorienne au sein de la société humaine,ne mène pas a la placer en avance dans celle-ci,ni s'adapter a la norme des  hommes. Après une longue durée de lutte,les femmes comoriennes sont parvenues a une émancipation. cette dernière était observée depuis la révolution menée par le feu président ALi Soilihi Mtsachiwa,paix a son âme. Dans cette période fatidique,les femmes ont commence lentement mais sûrement a prendre le devant de la scène économique,politique et social. Il a fallu attendre la période allant de 1990 a 1995,sous le régime de l'ex-président Said mohamed Djohar,pour que la femme comorienne soit surestimée. notre pays a besoin des femmes audacieuses,capables de faire tomber les résistances qui ne favorisent personne,mais plutôt qui garde notre pays dans la pauvreté. C'est une lutte,un combat,il faudra guerroyer plus,pour aboutir au bonheur de toute une nation,la notre.

Mesdames et Messieurs
cette commémoration est une occasion pour rappeler aux étudiantes comoriennes a l'étranger,celles résidentes en Egypte en particulier,de déployer tous les efforts pour réussir la ou nombreuses ont échoue. Sur ce,les femmes ont les droits égaux a ceux des hommes,dans le domaine de l'éducation,et en ce qui concerne les conditions de carrières et l'orientation professionnelle,et les possibilité d'obtention des bourses et d'allocations d'étude. Scolarisons la jeune fille,la femme de demain,pour qu'elle puisse accroître l'accès aux frères d'égal avec les hommes,aux ressources,et au pouvoir politique,et enfin de participer a la prise de décision concernant le développement.

Mesdames et Messieurs
une maison qui se divise contre soi-même ne peut pas se tenir. Nous devons être convaincus qu'aucun gouvernement,ne peut pas durer en permanence a moitie esclave et a moitie libre. S'arc-boutant sur la charte de l'ONU article 6 élu le 07 juillet 1954,la femme a le droit de s'intégrer au champs politique. Elle doit enregistrer les même rites et droits équitable de citoyenneté. C'est la raison pour laquelle l'ONU a adopte la date du 08 Mars 1977 pour rendre hommage aux femmes en souvenir d'une grève d'ouvrières. Il est donc légitime que la femme confirme son existence en tant qu'homme politique non négligeable.

Honorables invites
pour ne pas trop vous harasser,et pour éviter de ne pas épuiser votre attention,permettez-moi de renouveler mes remerciements a cette assistance,tout en rendant un vibrant hommage,a ceux qui de près ou loin ont ménages leurs efforts pour que cette cérémonie trouve toutes ses couleurs. C'est ainsi que je vais terminer mes propos,mais je ne peux pas finir,sans rendre un vibrant hommage a Madame Ambari Assoumani,et Madame Suzanne Moubarak,pour leurs efforts et combien louables afin de donner a la femme arabe en particulier,et a la femme mondial en général sa raison d'être. Nous ne pouvons pas nous en passer de Madame Sittou Raghdat Mohamed,pour les efforts qu'elle ne cesse de déployer pour ramener les femmes comoriennes résidentes au Caire,dans le rail du développement et de l'émancipation. Vive l'union des Comores! Vive les relations Egypto-como0rinne! Vive la coopération des femmes! Vive l'organisation mondiale des nations unies! Vive l'union Africaine! Vive la ligue des Etats arabes! je m'excuse d'avoir abuser de votre temps toutefois je vous remercie.

Lue par Mlle:Mzouhali Ahmed Mohamed
le 08 Mars 2004

--------------------------------------------------------------------------------

SECOND DISCOURS

FETE DES FEMMES COMORIENNES EN EGYPTE (2004)

Excellence Mesdames les ambassadrices.
honorables invites;
Chers frères et soeurs étudiants en Egypte.

Il m'échoit l'honneur de m'adresser a vous, a l'occasion de la célébration de la journée internationale de la femme dans le monde entier le 8 mars. Date symbolique de la reconnaissance de l'égalité de l'homme et de la femme pour le droit au vote. En effet, les effort déployés depuis la fin de 19 ème siècle pour accorder a la femme un statut identique a celui de l'homme sur le plan juridique économique et social ont aboutie la proclamation de l'année internationale de la femme a mexico en 1975. Cette proclamation a joue un rôle catalyseur en déclanchant un courant féministe souvent très sectaire mais surtout en canalisant l'action internationale en faveur des femmes vers des objectifs précis de promotion de la femme.

apres la proclamation de la décennie des Nation Unies en faveur de la femme en 1975, plusieurs rencontres ont eu lieu sur le plan internationale et régional et des projets de développement des femmes furent implantes dans des pays.

Mesdames et Messieurs

L'un des enjeux de notre époque est l'égalité entre les hommes et les femmes. Le mouvement avait déjà commence au 19eme siècle. En Europe ( les finlandaises obtiennent le droit de vote en 1908. En Amérique et en Nouvelle Zélande ou les femmes obtiennent le droit de vote en 1893. dans les pays arabes avec le mouvement de rénovation de la pensée Islamique, la NAHDA dont les principaux acteurs étaient Jamaldine Al Afgani,Med Abdoul Rachid Rida, qui soutenait qu'il faudrait renforcer l'Islam par un retour au juridisme original et que les textes pouvait répondre a toutes les interrogations modernes. Ce vaste mouvement de rénovation a touche beaucoup d'aspect de la vie économique et social. La question de la promotion du statut de la femme n'a pas échappé a ce mouvement.

Quasswm Amin 1865_1907 surnomme le libérateur des femmes ici en Egypte. El Hadad en Tunisie , Ben Badis en Algérie et Allal el Fassi au Maroc, qui des le début du 20 ème siècle se sont soulevés contre l'injustice faite au femme en soutenant que la religion Islamique n'est pas a l'origine de cette injustice, mais quelle serait générée par la société et les hommes,
_ce souci largement partage par notre pays, se concrétise en 1990 par l'avènement de la démocratie et la création d'un structure chargée de la promotion de la femme et de la protection sociale en 1991 avec la nomination d'un femme a sa tête.

Mesdames ,Messieurs , il n'y a pas de démocratie sans égalité des citoyens, sans participation reconnue des femmes a l'ensemble des instances des décision. Contrairement a ses consoeurs de l'Afrique, la femme comorienne a encore un très long chemin a parcourir cependant ses débuts sont prometteurs: En témoignent sa participation active dans les partis politique, les mouvements sociaux et les ONG. l'ouverture de la femme comorienne a la politique est marquée par la candidature des femmes au législatives de 1992, 1993, 1997, et au courant de ce mois de mars et le mois d'avril prochain. Je saisis cette occasion pour féliciter et rendre hommage a ces femmes qui, par leur audace n'ont pas hésite a lever les tabous et a s,exprimer sur toutes les places publiques réservées exclusivement aux hommes.

Pour la première fois une femme fut élue en décembre 1993.

Il s'agit de Mme sittou Raghdati Mohamed.

Chers frères et soeurs étudiants, vous êtes les futurs responsables de notre pays. Est-il besoin de vous rappeler que notre pays a besoin de vous pour son décalage effectif ? Etant donne la ferme conviction des femmes a pouvoir participer au même titre que les hommes au instances de grand décision politique et économique, du pays , il est grand temps que vous. vous organisez conséquemment en faisant preuve de sollicitude mutuelle, de grande maturité d'esprit, de responsabilité et que vous utiliser judicieusement la brèche ouverture par la démocratie pour vous affirmer dans vos études afin de conquérir ensuite l'estime et la confiance de la population.

Je tiens a remercier l'association des Etudiants comoriens pour l'intérêt qu'elle porte en permettant la création d'un département charge de la promotion de la femme.

Avant de terminer mon propos.
Je formule le voeu pour plus de solidarité entre nos étudiants et étudiantes. Mesdames Messieurs
Honorables invites, je vous remercie de votre attention.

lu par Mme l'ambassadeur des Comores en Egypte ( Karida Djanfar )