Moroni

De Comores-Online Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Moroni est la capitale et la plus grande ville des Comores. Elle est située au pied du mont Karthala, un volcan actif, sur la côte ouest de l'île de Grande Comore (également appelée Njazidja) au sud-ouest de l'océan Indien. Dzaoudzi, la principale ville de l’île de Mayotte, était à l’origine la capitale administrative des Comores, mais Moroni lui succéda en 1962. La ville est le siège du gouvernement des Comores. Elle abrite également le musée national, les archives nationales et la bibliothèque nationale des Comores.

Port

Le port de Moroni est un petit quai dans une crique naturelle et manque de protection naturelle pour la navigation. Les grands bateau n'y peuvent pas accoster en raison du faible niveau de tirant d'eau. ils doivent donc mouiller à l'extérieur du port et être déchargés à l'aide de barges flanquées jusqu'au quai du port. Le seul et unique port en eau profonde du pays se trouve à Mutsamudu dans l'île d'Anjouan.

Aéroport

Moroni est desservi par l'aéroport international Prince Said Ibrahim. L'aéroport reçoit un certain nombre de vols internationaux, y compris des vols directs fréquents au départ de Dar es Salaam en Tanzanie et à Nosy Be à Madagascar. Il existe également des vols intérieurs vers Moheli, Anjouan et Mayotte. L'aéroport est situé à 20 km au nord du centre-ville plus précisément à Hahaya.

Population

L'agglomération de Moroni compte une population estimée 111 329 habitants en 2016. Les habitants de Moroni sont appelés moroniens pour ceux du sexe masculin et moroniennes pour celles du sexe feminin; cependant on trouve le terme moronais sur certains sites célèbres dont Wikipédia.

Religion

La plupart des moroniens sont des musulmans de rite sunnite. Cependant, on on trouve une minorité (moins de 0,2%) qui sont musulmans chiites. Le christianisme est aussi pratiqué par une faible communauté étrangère issue pour la plupart de Madagascar. Moroni abrite une petite église au sein du dispensaire Caritas.

Langues

La langue la plus parlée à Moroni est le comorien (Shikomori). Elle est presque parlée par l'ensemble de la population. Cependant, le français, langue d'enseignement dans la plupart des écoles, est beaucoup plus rependu. Beaucoup des comoriens comprennent aussi l'arabe.

Sources :